MESSERSCHMIDT FRANZ XAVER (1736-1783)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour bien comprendre l'originalité du sculpteur germano-autrichien Franz Xaver Messerschmidt (1736-1783), il convient de replacer son œuvre dans le contexte des préoccupations de l'époque. C'était le temps où, à travers la physiognomonie, Johann Kaspar Lavater se faisait fort de discerner les liens unissant aspects du visage et traits de caractère, tandis que Franz Joseph Gall prétendait localiser grâce à la phrénologie – études des aspérités du crâne – les différentes fonctions de l'activité cérébrale. Ces rapports avaient été supposés depuis l'Antiquité, avec Aristote qu'on dit avoir été le premier à opérer ce type de rapprochement. À l'époque des Lumières, les grands pourfendeurs de cette théorie sont ceux qui prônent l'intelligence tant intuitive, avec Georg Christoph Lichtenberg, que systématique et spéculative, avec Hegel.

Dans le cas de Messerschmidt, l'affaire se compliquait d'une affaire de raison et de déraison. Le sculpteur classique maître de ses moyens avait-il perdu la raison en affligeant ses sculptures de mimiques extravagantes, ou bien avait-il voulu établir un catalogue d'expressions répondant à des stimuli internes ou externes ? En 2011, le musée du Louvre à Paris présenta une exposition monographique qui faisait état de l'avancée des recherches sur l'œuvre de ce sculpteur hors norme.

Né Franciscus Xaverius Messerschmidt en 1736 à Wiesensteig, dans le Jura souabe qui fait alors partie de la Bavière, il mène des études à l'Académie des beaux-arts de Vienne et, en 1765, effectue le traditionnel séjour des artistes germaniques à Rome. Messerschmidt est nommé professeur adjoint à l'Académie des beaux-arts d'Autriche en 1769. Apprécié de l'archiduchesse Marie-Thérèse d'Autriche (bronze doré de 1760), l'artiste va occuper la place d'un quasi sculpteur de cour. Il exécute des portraits du couple impérial, de personnalités de la cour, d'intellectuels et de médecins viennois (Franz Anton Mesmer, Gerard Van Swieten). Son [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-François POIRIER, « MESSERSCHMIDT FRANZ XAVER - (1736-1783) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-xaver-messerschmidt/