WEST FRANZ (1947-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sculpteur et peintre autrichien, Franz West interroge à travers ses créations le statut de l'œuvre d'art, l'interactivité avec le spectateur et la frontière entre l'art et le design.

Franz West, né en 1947 à Vienne (Autriche), se dit influencé par les actionnistes viennois et leur relation au corps humain, Josef Beuys et Marcel Duchamp. Dans les années 1970, il réalise des Pass-stücke ou adaptatives, des objets blancs en papier mâché ou en plâtre montés sur une armature en métal. Ces « adaptateurs entre l'art et la vie », selon les propos de l'artiste, sont de forme arrondie et peuvent être portés par le corps humain à la manière d'excroissances, de prothèses, ou bien utilisés par le spectateur comme des instruments de musique. Ces œuvres aux formes hybrides et organiques n'ont d'existence que dans la mesure où elles sont utilisées par un tiers. De 1977 à 1982, il étudie à l'Académie des beaux-arts de Vienne auprès du sculpteur Bruno Gironcoli.

À partir de la fin des années 1980, Franz West interroge le comportement du corps dans les espaces quotidiens à travers des sculptures qui prennent la forme d'éléments de mobilier, faits de tubes d'acier grossièrement soudés. Il installe ses divans de métal lors de l'exposition au PS1 Museum de New York (1989), ses canapés et ses tables sur le toit du Dia Center for the arts de New York (1994). À la Documenta de Kassel (1992), en hommage à Sigmund Freud, il propose comme assises aux visiteurs des dizaines de divans en fer recouverts de tentures usées, entre sculpture et mobilier. Lors de la rétrospective organisée au musée Ludwig à Cologne (2010), il présente des cabines et des paravents à l'abri desquels le visiteur peut se déshabiller ou faire des mouvements avec un Pass-stück.

Il réalise des sculptures monumentales en papier mâché, aux formes déstructurées, tels des rochers blancs ou des nuages colorés (Pommes d'Adam, 2007 ; Lemur, 2009). Pour l'extérieur, il conçoit des sculptures en résine époxy ou aluminium peint, de forme tubulaire (Eidolon, 2009) ou semblables à des serpentins figés, avec une assise sur laquelle le visiteur peut se reposer (Le Moi et le Ça installé à Central Park à New York en 2009). En 2011, Franz West reçoit le lion d'or de la biennale de Venise pour l'ensemble de son œuvre et le musée d'art contemporain de Vienne (Mumok) lui rend hommage dans une rétrospective en 2013.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« WEST FRANZ - (1947-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-west/