HABENECK FRANÇOIS ANTOINE (1781-1849)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Violoniste et chef d'orchestre français né à Mézières, Habeneck a comme père un musicien de Mannheim qui s'est mis au service de l'armée française. Premier prix du Conservatoire de Paris en 1804, membre des orchestres de l'Opéra-Comique et de l'Opéra, il dirige de 1806 à 1815 les Concerts français patronnés par le Conservatoire (il se hasarde à y programmer du Beethoven), puis, dès sa fondation en 1828, la Société des concerts du Conservatoire, qu'il inaugure avec la Symphonie héroïque. En quatre ans (1828-1831), il donne la première audition intégrale parisienne des neuf Symphonies de Beethoven et, jusqu'en 1848, il contribuera largement, par des exécutions fréquentes, à les imposer dans l'esprit du public. Directeur puis chef d'orchestre à l'Opéra (1821-1846), il fut aussi inspecteur et professeur de violon (1825-1848) au Conservatoire. On lui doit, pour cet instrument, une méthode et quelques compositions dont deux concertos.

—  Marc VIGNAL

Écrit par :

Classification

Autres références

«  HABENECK FRANÇOIS ANTOINE (1781-1849)  » est également traité dans :

BERLIOZ HECTOR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 777 mots
  •  • 8 médias

11 décembre 1803 (19 frimaire an XII) Louis-Hector Berlioz naît à La Côte-Saint-André (Isère). 5 décembre 1830 La Symphonie fantastique est créée à la Société des concerts du Conservatoire, à Paris, sous la direction de François Antoine Habeneck . 3 octobre 1833 Hector Berlioz épouse l'actrice irlandaise Harriet Smithson à l'ambassade de Grande-Bretagne à Paris, en présence de Franz Liszt, pre […] Lire la suite

CONCERT

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • Universalis
  •  • 2 858 mots

Dans le chapitre « Du théâtre payant aux concerts spirituels »  : […] On peut poser en principe qu'il n'y eut jamais de concerts payants avant la fin du xvii e  siècle. Comme pour la musique de concert, les premiers opéras furent des spectacles pour invités ; c'est en 1637, au San Cassiano de Venise, que l'on vit pour la première fois un théâtre payant. L'Angleterre suivit en 1639 avec William D'Avenant, et la France en 1669 avec Pierre Perrin et Robert Cambert, que […] Lire la suite

ORCHESTRE DIRECTION D'

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 6 642 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Évolution de la direction d'orchestre »  : […] Avant le xviii e  siècle, la nécessité d'un chef d'orchestre se fait assez peu sentir, car la musique reste simple et fait appel à un petit nombre d'exécutants. Seules les représentations lyriques réclament une direction effective, qui est généralement confiée au claveciniste ou au violon solo, le Konzertmeister . Il existe néanmoins un embryon de direction dont on trouve un descendant lointain en […] Lire la suite

SYMPHONIE FANTASTIQUE (H. Berlioz)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 266 mots
  •  • 1 média

La création à Paris de la Symphonie fantastique d'Hector Berlioz, le 5 décembre 1830, sous la direction de François Antoine Habeneck, est considérée comme la première date importante du romantisme musical en France . Dans cette œuvre, Berlioz fait éclater le moule classique de la symphonie en lui superposant un programme qu'il fait figurer en tête de sa partition : le compositeur y décrit les sen […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « HABENECK FRANÇOIS ANTOINE - (1781-1849) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-antoine-habeneck/