FLÛTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sadhu

Sadhu
Crédits : Dave Stamboulis/ Moment Editorial/ Getty Images

photographie

Triptyque Ludovisi, art grec

Triptyque Ludovisi, art grec
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Trophée avec cornet, flûte, violon, archet et mandoline, C. Munari

Trophée avec cornet, flûte, violon, archet et mandoline, C. Munari
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

Piccolo : exemple sonore (1)

Piccolo : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Tous les médias


Le souffle et le son

Toutes les formes de flûtes, si dissemblables d'aspect soient-elles, découlent du même principe acoustique ; la projection d'une lame d'air contre une arête, biseau ou labium.

Dans le cas de la flûte à bec, l'air est canalisé par un conduit et vient buter sur le biseau, l'instrumentiste tenant le bec entre les lèvres.

Dans le cas des autres flûtes (de Pan, droite, traversière), l'instrumentiste applique l'orifice de la flûte contre la lèvre inférieure. Le souffle est canalisé directement par les lèvres et vient buter le côté opposé de l'orifice qui fait office de biseau où se produit de part et d'autre une alternance dans la répartition du souffle, alternance qui provoque l'ébranlement de la colonne d'air. Le son est alors émis, quasi pur, parce que ne donnant que peu d'harmoniques. Une pression accentuée du souffle provoque l'émission de partiels ; si l'on bouche tous les trous, on obtient facilement les cinq ou six premiers. La flûte est à considérer comme un tuyau ouvert aux deux bouts ; le tampon n'intervient que pour l'accord intérieur de l'instrument. Plus la fraction de l'orifice recouverte par la lèvre est grande, plus le son baisse. On connaît toutefois une flûte conique à bout fermé résonnant comme un tuyau ouvert (Congo). La forme de la perce est de la plus haute importance ; la matière (maillechort, argent, diverses espèces de bois tels grenadille, ébène, buis, etc.) ne joue aucun rôle acoustique, à proprement parler.

Le son est entretenu le temps voulu par l'instrumentiste. Il n'y a aucun intermédiaire entre celui-ci et son instrument. La qualité du son est influencée par l'orientation donnée au souffle par les lèvres et par la pression du souffle. Le son sera directement lié à la personnalité de l'instrumentiste.

Sadhu

Sadhu

Photographie

Sadhu jouant de la flûte dans un temple de Katmandou. 

Crédits : Dave Stamboulis/ Moment Editorial/ Getty Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FLÛTE  » est également traité dans :

FLÛTE TRAVERSIÈRE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 781 mots
  •  • 5 médias

La flûte est un bois de la grande famille des instruments à vent. On désigne par flûte traversière tout tuyau fermé en un bout et percé de trous latéraux, dont l'un servira d'embouchure, la fonction des autres étant de modifier la longueur acoustique du tuyau, et, par conséquent, la hauteur des sons émis. L'instrument moderne est constitué d'un tuyau cylindrique métallique (parfois en métal précie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flute-traversiere/#i_9853

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques d'inspiration chinoise

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 8 745 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Musique vocale et musique instrumentale »  : […] Il serait fastidieux d'énumérer tous les genres de musique qui se rencontrent en Extrême-Orient. On se bornera à faire quelques remarques sur la musique vocale et la musique instrumentale. La musique vocale est présente dans tous les genres, depuis les chansons populaires liées aux faits et gestes de tous les jours jusqu'à la musique de cour. Comme dans tous les pays du monde, on chante pour berce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-d-inspiration-chinoise/#i_9853

HOTTETERRE LES (XVIIe-XVIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 579 mots

Famille de musiciens français, facteurs d'instruments à vent, compositeurs, interprètes virtuoses à la Chambre du roi, sur la flûte, le hautbois, la musette, le cromorne... Le père, Loys (mort entre 1620 et 1625), était artisan tourneur et exerçait à la Courneuve-Boussey (près d'Évreux). Trois de ses huit enfants s'intéressèrent à la musique. Jehan (mort en 1691) fit partie à Versailles, vers 1650 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hotteterre-les/#i_9853

LŒILLET LES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 466 mots

Famille de musiciens français d'origine gantoise. John ou Jean, dit le Lœillet de Londres, naquit à Gand en 1680, arriva à Londres en 1705 et y demeura jusqu'à sa mort (1730). Il fut un virtuose de la flûte traversière dont il jouait au Haymarket Theatre ; il aurait introduit cet instrument en Angleterre. Il jouait aussi du hautbois. Il écrivit notamment dix-huit Sonates en trio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-loeillet/#i_9853

QUANTZ JOHANN JOACHIM (1697-1773)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 245 mots

Flûtiste, compositeur et théoricien allemand né à Oberscheden près de Göttingen, capable en sa jeunesse de jouer de tous les instruments à vent à l'exception de la flûte traversière (qui deviendra plus tard sa grande spécialité), Quantz étudie le contrepoint à Vienne avec Fux en 1717, puis occupe des postes de hautboïste à Dresde et à Varsovie. Engagé comme flûtiste à Dresde après avoir suivi l'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-joachim-quantz/#i_9853

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Anne PENESCO
  •  • 6 775 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les bois et les cuivres »  : […] À la première catégorie se rattachent la flûte, le hautbois, le cor anglais, la clarinette, le basson, le contrebasson et le saxophone. La morphologie des tuyaux de ces instruments diffère, la perce pouvant être cylindrique comme dans la flûte, ou conique comme dans le saxophone, le hautbois, le cor anglais, le basson et le contrebasson. Des matériaux divers ont été employés pour ces instrument […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-de-musique-facture-instrumentale/#i_9853

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques des Amériques

  • Écrit par 
  • Gérard BEHAGUE
  •  • 5 844 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les témoignages de l'archéologie »  : […] Étant donné l'absence de notation musicale et la prédominance, en général, de la musique vocale, l'archéologie a peu apporté à l'étude des musiques traditionnelles des Indiens d'Amérique du Nord et à celle des cultures indiennes des forêts tropicales en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Par contre, les hautes cultures précolombiennes du Mexique, du Guatemala (Aztèques, Mayas), du Pérou, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-des-ameriques/#i_9853

BLAVET MICHEL (1700-1768)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 355 mots

Au jugement de J. Quantz — particulièrement qualifié — Michel Blavet fut le premier flûtiste de son temps. Perfectionnant l'apport de C. Naudot, Michel de la Barre et G. Buffardin, il porte la technique de la flûte traversière à son apogée pour le xviii e siècle. Né à Besançon, il se fixe à Paris, sur les conseils du duc de Lévis (1723), et y dem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-blavet/#i_9853

MANN HERBIE (1930-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 160 mots

Flûtiste de jazz et compositeur américain. Herbie Mann, de son vrai nom Herbert Jay Solomon est un des rares musiciens de jazz à s'être consacré exclusivement à la flûte. Clarinettiste et saxophoniste ténor à ses débuts, il choisit la flûte traversière dans les années 1950, après l'enregistrement d'un album avec Carmen McRae. Sa carrière prend son essor quand il joint à son groupe un joueur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbie-mann/#i_9853

FIFRE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 84 mots

Petite flûte traversière à six trous, de perce cylindrique étroite, sans clés, d'une tessiture aiguë de deux octaves (en habituellement). Le fifre est attesté au Moyen Âge et fut très répandu comme instrument militaire de François I er à Napoléon III, en passant par la garde impériale du premier Empire et par les Cent-Suisses de la Restauration. À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fifre/#i_9853

BENJAMIN GEORGE (1960- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 997 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une musique de la pluralité »  : […] George William John Benjamin, né le 31 janvier 1960 à Londres, étudie le piano dès l'âge de sept ans et écrit ses premières pages alors qu'il n'a que neuf ans. Il se perfectionne au Conservatoire national supérieur de musique de Paris (1976-1978), dans les classes d'Olivier Messiaen (composition) et d'Yvonne Loriod (piano), puis suit les cours de composition d'Alexander Goehr au King's College de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-benjamin/#i_9853

DIAPASON

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY
  •  • 2 752 mots

Dans le chapitre « Le diapason matérialisé »  : […] C'est, semble-t-il, à la fin du xvii e  siècle que l'on songea à confier à un instrument témoin spécialisé, et non plus à l'un des instruments du groupe, le soin de faire entendre le son de référence auquel facteurs, accordeurs ou exécutants auraient mission de s'accorder. En raison de l'extrême variabilité des usages, on se servit le plus souven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diapason/#i_9853

FERNEYHOUGH BRIAN (1943- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 256 mots

Compositeur britannique né à Coventry le 16 janvier 1943, Brian Ferneyhough reçoit une première éducation musicale populaire, nourrie au folklore (il participe en tant qu'instrumentiste à des orchestres de fanfares, ou brass bands ). Étudiant à l'école de musique de Birmingham (1961-1963), il décide de se consacrer à la composition et de poursuivre ses études à la Royal Acade […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-ferneyhough/#i_9853

FLAGEOLET

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 341 mots

Le flageolet (de l'ancien français flajol  : « flûte ») est un instrument à vent étroitement apparenté à la flûte à bec. Comme celle-ci, il s'agit d'une flûte à conduit, c'est-à-dire d'une flûte dont le son est émis par le souffle dirigé par un conduit vers l'arête d'un trou taillé sur le côté du tuyau (le terme flageolet est parfois utilisé pour désigner de manière générique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flageolet/#i_9853

FLÛTE DE PAN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 206 mots

Également appelée syrinx , la flûte de pan est un instrument à vent qui est composé de tuyaux en roseau de différentes longueurs. Ceux-ci sont assemblés en rang, fixés les uns aux autres par de la cire (on fabrique aussi des instruments en métal, en terre glaise ou en bois) et généralement obturés à leur base. L'interprète pose ses lèvres sur l'orifice supérieur et les fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flute-de-pan/#i_9853

GAZZELLONI SEVERINO (1919-1992)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 590 mots

On considérait Gazzelloni comme l'homologue italien de Jean-Pierre Rampal, mais, alors que le Français a popularisé la flûte et l'ensemble de son répertoire, Gazzelloni était surtout tenu pour l'apôtre de la musique contemporaine. Il naît à Roccasecca Frosinone, le 5 janvier 1919, et commence à étudier la flûte dès l'âge de sept ans avec Giambattista Creati. Il travaille ensuite au Conservatorio d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/severino-gazzelloni/#i_9853

GEMSHORN, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 88 mots

Jeu d'orgue ouvert (en allemand : cor de chamois), ordinairement en métal, de 32 (rare), 16, 8, 4, 2 2/3, 2 pieds. Il est construit avec un tuyau conique (pyramidal, s'il est en bois) inversé, c'est-à-dire la pointe en haut. En raison de son diapason, le timbre est intermédiaire entre celui des principaux (plus rond) et celui des jeux étroits (plus mordant). Suivant la finesse plus ou moins accent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gemshorn-musique/#i_9853

GIUFFRE JIMMY (1921-2008)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 983 mots

Figure centrale du mouvement West Coast, Jimmy Giuffre propose un jazz de chambre subtil et feutré qui avoue de profondes affinités avec la musique classique européenne. Sa délicatesse a tout d'abord conquis un vaste public et enthousiasmé la critique. Son évolution, au début des années 1960, vers des formes, plus libres, qui anticipent le free jazz, en cours d'éclosion, a dérouté à la fois les a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jimmy-giuffre/#i_9853

KUHLAU FRIEDRICH (1786-1832)

  • Écrit par 
  • Michel VINCENT
  •  • 634 mots

Ce compositeur est curieusement passé à la postérité grâce à son répertoire pour flûte, encore très joué de nos jours. Il convient d'emblée de dissiper un malentendu : la spécialité de Kuhlau n'est pas la flûte dont, contrairement à certaines allégations, il n'a vraisemblablement jamais joué lui-même. Ses nombreuses partitions pour cet instrument ont correspondu le plus souvent à des commandes pur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-kuhlau/#i_9853

LATEEF YUSEF (1920-2013)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 890 mots

Audacieux, mystique, inclassable, le compositeur et multi-instrumentiste américain Yusef Lateef a mené jusqu’à l’aube de ses quatre-vingt-treize ans une très longue carrière avec une vitalité que rien ne semblait atteindre. Dès les années 1950, il fut un des premiers jazzmen à emprunter aux musiques du Moyen-Orient et d’Afrique. Ce goût pour la découverte qui constitue sa marque de fabrique lui v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yusef-lateef/#i_9853

LOUVIER ALAIN (1945- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 204 mots

Né le 13 septembre 1945, à Paris, le compositeur français Alain Louvier accomplit de brillantes études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il obtient neuf premiers prix, parmi lesquels ceux de composition chez Tony Aubin, d'analyse musicale chez Olivier Messiaen, de direction d'orchestre chez Manuel Rosenthal, d'histoire de la musique chez Norbert Dufourcq et de clavecin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-louvier/#i_9853

MOYSE MARCEL (1889-1984)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 651 mots

Avant que la flûte ne connaisse une vogue extraordinaire grâce à Jean-Pierre Rampal, plusieurs instrumentistes français lui avaient déjà rendu sa place de soliste en la sortant de l'anonymat orchestral où l'avait reléguée le xix e siècle. En même temps, elle voyait se développer ses possibilités techniques et expressives, grâce à Paul Taffanel, P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-moyse/#i_9853

MUSICALES (TRADITIONS) - Le fonds musical européen

  • Écrit par 
  • Roberto LEYDI
  •  • 4 234 mots

Dans le chapitre « Les instruments de musique »  : […] La musique populaire européenne utilise des instruments fort nombreux, dont l'origine est diverse et qui attestent, par leur présence, la complexité de notre monde populaire et l'importance des dominations politiques et culturelles qu'il a connues. La civilisation industrielle a apporté sa contribution à la variété des instruments de musique de tradition orale européenne en introduisant les diver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-le-fonds-musical-europeen/#i_9853

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques de l'Asie du Sud-Est

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 4 932 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Caractères communs et particularités »  : […] Les instruments sont pour la plupart à sons fixes, à « percussion mélodique », comme des xylophones ( ranad en Thaïlande, roneat au Cambodge, rangnat au Laos, gambang kayer en Indonésie, gabbang aux Philippines), des jeux de gongs ( khong wong en Thaïlande , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-de-l-asie-du-sud-est/#i_9853

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques de l'Océanie

  • Écrit par 
  • Mervyn Evan MCLEAN
  •  • 5 750 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les instruments de musique »  : […] Les instruments de musique chez les aborigènes d'Australie se répartissent en deux catégories seulement, les idiophones et les aérophones. Les tambours en forme de sablier (avec étranglement au milieu) qu'on trouve au cap York sont une importation récente venue de Nouvelle-Guinée et des îles du détroit de Torrès. Les cordophones sont inconnus. Un peu partout en Australie se rencontrent des inst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-de-l-oceanie/#i_9853

OCARINA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 96 mots

Sorte de flûte globulaire que l'Italien Donati de Budrio (Bologne) inventa vers 1865. De forme ovoïde, qui rappelle le profil d'une tête d'oie ( oca en italien), l'ocarina est en terre cuite (porcelaine) ou en métal et muni de deux séries de quatre trous (gamme diatonique) ; sa tessiture varie suivant sa grosseur. Les amateurs l'apprécièrent au début du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocarina/#i_9853

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Classique ou romantique ? »  : […] L'orchestre symphonique classique d'aujourd'hui devrait plutôt être nommé, depuis Berlioz et Wagner, orchestre romantique. En effet, l'orchestre utilisé par Haydn, Mozart et même Beethoven, comparé à celui de Berlioz, Wagner ou Debussy, a un effectif relativement réduit. Il est d'usage, pour décrire cet orchestre romantique, de répartir les instruments en quatre grandes familles : des instruments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_9853

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les instruments »  : […] Grâce aux fresques mayas de Bonampak (dans le sud du Yucatán), aux monolithes de San Agustín (Colombie), aux codex et aux témoignages des premiers chroniqueurs de la conquête (Bernardino de Sahagún, Fernández de Oviedo, Tomás de Torquemada), on connaît assez précisément l'ancien orchestre des indigènes. Les ethnomusicologues ont établi l'homogénéité de l'ensemble instrumental dans un espace qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_9853

RAMPAL JEAN-PIERRE (1922-2000)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 870 mots

Considéré comme le plus grand flûtiste du xx e  siècle, le Français Jean-Pierre Rampal ne s'est pas contenté de porter l'art de son instrument à un niveau jamais atteint : poursuivant l'œuvre de Paul Taffanel (1844-1908), Philippe Gaubert (1879-1941) et Marcel Moyse (1889-1984), fondateurs de l'école française de flûte, il a largement contribué à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-rampal/#i_9853

SHAKUHACHI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 158 mots

Le shakuhachi est une flûte verticale à encoche japonaise dérivée de la flûte chinoise xiao . Taillé dans un robuste bambou, il est ouvert aux deux extrémités ; l'une d'elles, taillée en biseau pour former l'embouchure, comporte un petit morceau d'ivoire ou d'os qui permet de produire des variétés subtiles de timbres. Le pavillon se compose de la tige d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shakuhachi/#i_9853

SHANK BUD (1926-2009)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 801 mots

Méconnu – comme beaucoup d'autres jazzmen, dont les qualités professionnelles sont monopolisées par les studios –, le saxophoniste alto et flûtiste américain Bud Shank reste l'un des plus remarquables tenants du style West Coast et un persuasif avocat des émois feutrés du cool. Technicien accompli et recherché, il a su en outre anticiper l'évolution du goût vers l'alliance du jazz avec les mus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bud-shank/#i_9853

SIFFLET

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 179 mots

Les sifflets sont de courtes flûtes fermées à une extrémité et ouvertes à l'autre ; le souffle de l'exécutant est dirigé contre l'arête d'un orifice pratiqué dans le tube, ce qui fait vibrer la colonne d'air. Le sifflet ne comporte pas de trous et produit une note unique. À l'origine, dans les sociétés primitives, il était fabriqué dans des os d'oiseau, et beaucoup de musicologues considèrent qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sifflet/#i_9853

Pour citer l’article

Robert LEURIDAN, « FLÛTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/flute/