FLÛTE TRAVERSIÈRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La flûte est un bois de la grande famille des instruments à vent. On désigne par flûte traversière tout tuyau fermé en un bout et percé de trous latéraux, dont l'un servira d'embouchure, la fonction des autres étant de modifier la longueur acoustique du tuyau, et, par conséquent, la hauteur des sons émis. L'instrument moderne est constitué d'un tuyau cylindrique métallique (parfois en métal précieux : argent, or, platine), percé de seize trous ; un système de clefs et de leviers permet de boucher les treize principaux trous (correspondant aux quatorze demi-tons fondamentaux) sans avoir à déplacer les mains. La tessiture de la flûte traversière en ut moderne est de trois octaves.

Flûte traversière

Flûte traversière

Dessin

 

Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Médias de l’article

Flûte traversière

Flûte traversière
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Flûte traversière : exemple sonore (4)

Flûte traversière : exemple sonore (4)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Flûte traversière : exemple sonore (1)

Flûte traversière : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Flûte traversière : exemple sonore (2)

Flûte traversière : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Afficher les 5 médias de l'article





Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification


Autres références

«  FLÛTE TRAVERSIÈRE  » est également traité dans :

FLÛTE

  • Écrit par 
  • Robert LEURIDAN
  •  • 2 382 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Baroque et classicisme »  : […] Le début du xvii e  siècle indique une tendance accentuée vers une expression plus marquée des sentiments. Cela incite les compositeurs, en particulier Claudio Monteverdi, à considérer les instruments notamment sous l'angle de leurs possibilités interprétatives, d'où l'éclipse momentanée des flûtes, cromornes, etc., en faveur des cordes, cornet, orgue, clavecin, et ce jusqu'au milieu du siècle. À […] Lire la suite

FLÛTE À BEC

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 933 mots

Dans le chapitre « Styles musicaux »  : […] La période glorieuse de la flûte à bec s'étend de la Renaissance à la première moitié du xviii e  siècle. Son répertoire est extrêmement varié : on la trouve dans des suites pour orchestre, des concertos grosso, des cantates, des messes, des magnificat, dans lesquels elle a des parties de soliste. Cependant, certaines partitions posent des problèmes en raison des incertitudes sur la reconstitution […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « FLÛTE TRAVERSIÈRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/flute-traversiere/