FLÛTE TRAVERSIÈRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Styles musicaux

Le répertoire spécifique pour la flûte Renaissance est quasi inexistant. La raison en est simple : à cette époque, le compositeur écrivait en général une partie qui pouvait être jouée indifféremment par la flûte ou un autre instrument.

La flûte baroque bénéficie en revanche d'un répertoire considérable : la flûte traversière excelle alors dans les sonates, dans les petits ensembles ainsi que dans l'orchestre, et acquiert un rôle de vedette dans les solos de concertos.

Par son homogénéité et sa puissance, la flûte voit au xixe siècle son importance croître au sein de l'orchestre. Au xxe siècle, elle retrouve dans la musique de chambre la place de choix qu'elle avait perdue et, dans les formations de plus grande importance, un rôle de soliste. Elle le doit à quelques grands flûtistes : Marcel Moyse, Jean-Pierre Rampal, James Galway, Aurèle Nicolet, Severino Gazzelloni...

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Flûte traversière

Flûte traversière
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Flûte traversière : exemple sonore (4)

Flûte traversière : exemple sonore (4)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Flûte traversière : exemple sonore (1)

Flûte traversière : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Flûte traversière : exemple sonore (2)

Flûte traversière : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Autres références

«  FLÛTE TRAVERSIÈRE  » est également traité dans :

FLÛTE

  • Écrit par 
  • Robert LEURIDAN
  •  • 2 384 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Baroque et classicisme »  : […] Le début du xvii e  siècle indique une tendance accentuée vers une expression plus marquée des sentiments. Cela incite les compositeurs, en particulier Claudio Monteverdi, à considérer les instruments notamment sous l'angle de leurs possibilités interprétatives, d'où l'éclipse momentanée des flûtes, cromornes, etc., en faveur des cordes, cornet, orgue, clavecin, et ce jusqu'au milieu du siècle. À […] Lire la suite

FLÛTE À BEC

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 933 mots

Dans le chapitre « Styles musicaux »  : […] La période glorieuse de la flûte à bec s'étend de la Renaissance à la première moitié du xviii e  siècle. Son répertoire est extrêmement varié : on la trouve dans des suites pour orchestre, des concertos grosso, des cantates, des messes, des magnificat, dans lesquels elle a des parties de soliste. Cependant, certaines partitions posent des problèmes en raison des incertitudes sur la reconstitution […] Lire la suite

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « FLÛTE TRAVERSIÈRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/flute-traversiere/