FANATISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fanatisme et esprit religieux

Outre qu'elle s'accorde avec le sens originel du mot, l'idée qu'il n'y a de fanatisme que religieux trouverait aisément à se confirmer dans le fait que la religion est partout présente où règne le pouvoir de l'esprit sur le corps et l'autorité d'un homme sur ses semblables. Tant que les hommes, persuadés de leur impuissance native, persisteront à s'agenouiller à la promesse d'un réconfort que leur misérable attitude leur interdit dès l'abord de recevoir, le fantôme des dieux morts continuera de les hanter et de les jeter éperdument dans une aventure où ils sont assurés de se perdre. Du temps que les mutations économiques – telles que le passage de la structure agraire au capitalisme, la transformation du capitalisme monopolistique en capitalisme d'État – autorisaient le succès momentané de leurs entreprises, les régimes totalitaires n'ont jamais eu de peine à fanatiser le citoyen, à qui la religion de l'État et le culte d'un pouvoir infaillible garantissaient le salut. Nazisme, stalinisme, maoïsme ne le cédèrent en rien à la faveur des archaïques autodafés.

Discours de Hitler

Discours de Hitler

Photographie

Hitler parle au Lustgarten de Berlin, en 1939. Orateur exceptionnel, il possédait le don de magnétiser les foules. 

Crédits : Topical Press Agency/ Getty Images

Afficher

Séparé de la jouissance d'une vie qu'il sacrifie au nom d'une vie désincarnée et parfaitement « idéale », le fanatique en appelle rageusement à l'unité, unité avec Dieu, avec l'Église, avec l'État, avec l'Esprit saint. Et il se montre d'autant plus forcené que lui manque cruellement l'unité fondamentale, celle qui le réconcilierait avec son corps, avec le plaisir du vivant. Être fragmentaire, souffrant d'un combat qui le dresse contre lui-même, il dénonce les diviseurs du parti, les déviants de la ligne droite, les ennemis sournois de la vertu. Pureté de la race ou pureté du marxisme, c'est toujours dans l'image d'une propreté absolue que s'absout la saleté du linge de famille, de secte, de faction. Extirpant de soi la part la plus humaine, qu'il juge entachée de faiblesse, le fanatique manie volontiers le couperet de la rigueur, qui départage impitoyablement le sain de l'avarié. Il faut la cynique candeur de Robespierre pour parler de la « sai [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FANATISME  » est également traité dans :

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « De l'antidarwinisme aux néo-créationnismes contemporains et à leurs conséquences  »  : […] On ne saurait clore une présentation de l'évolutionnisme aujourd'hui sans évoquer certaines dérives et persistantes étrangetés culturelles qui en affectent malheureusement la perception. La théorie scientifique de l'évolution, telle qu'on la conçoit en ce début du xxi e  siècle, est ainsi régulièrement assimilée au darwinisme par l'opinion et ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_94435

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « 1576-1588, seconde phase : le divorce »  : […] Le fanatisme religieux existait toutefois des deux côtés : il y avait aussi bien des ultracatholiques que des ultracalvinistes. Ni les uns ni les autres ne pouvaient se satisfaire de la pacification de Gand : à leurs yeux, pas de salut en dehors de leurs religions salvatrices respectives. Après les compromissions de don Juan, successeur de Requesens, catholiques et protestants s'opposaient à nouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_94435

Pour citer l’article

Raoul VANEIGEM, « FANATISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fanatisme/