FALACHAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Immigration en Israël

Jadis, ils étaient en Éthiopie entre 40 000 et 60 000 personnes (ces chiffres restent néanmoins sujets à caution), réparties en groupes importants dans les régions du Tigré, du Wollo, de Gondar et du Lasta, sur la haute montagne au bord du lac Tana. Aujourd'hui, l'appartenance des actuels Falachas à la religion juive ne prête plus à discussion, contrairement au judaïsme de leur ancêtres. Ils sont les seuls juifs parmi les Noirs et les seuls Noirs parmi les juifs. À maintes reprises, ils ont tenté le voyage vers la Terre promise. Entre 1965, date d'arrivée du premier d'entre eux, et 1975, à peine 250 Falachas ont émigré en Israël ; en 1984, ils étaient 7 000 ; à la fin de 1984 commence l'époque héroïque : 10 000 Falachas entreprennent une longue marche à pied de l'Éthiopie au Soudan pour se rendre en Israël grâce à un imposant pont aérien entre le Soudan et Israël organisé par les autorités israéliennes. Après cette opération Moïse et son corollaire, l'opération Sheba, menée par la C.I.A., 6 000 Falachas arrivent encore en Israël. Enfin, en mai 1991, c'est le début de la grande opération Salomon, réalisée en accord avec le nouveau pouvoir éthiopien : les 14 000 Falachas massés autour de l'ambassade israélienne à Addis-Abeba iront en Israël. Avec les quelque 3 000 victimes laissées en chemin, l'exode des Falachas frise l'épopée, et touche le grand public.

Pourtant, les Falachas ont intéressé les scientifiques après leur « découverte » par l'érudit écossais James Bruce au cours d'un voyage en Éthiopie en 1770. Articles, recherches et récits de voyage, par centaines, passionnent historiens, ethnologues et prédicateurs des cercles protestants, catholiques ou rabbiniques. Ce sont les milieux juifs qui, à partir de la fin du xixe siècle, ont approché le mieux cette population et lentement l'ont amenée vers les rites judaïques dominants. Les études no [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Écrit par :

  • : chercheur-professeur au département d'études politiques de l'université de Catane, Italie

Classification


Autres références

«  FALACHAS  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Les religions : de l'animisme aux monothéismes »  : […] Une même évolution, étalée sur une plus longue durée, concerne les religions. L'animisme ancestral, aux pratiques locales très atomisées, a cédé du terrain face aux grandes religions. Mais si l'expansion de l'islam et du christianisme l'a fait reculer, il n'en demeure pas moins pratiqué par quelque 30 p. 100 des Africains. Il reste très vivant, en particulier en milieu rural où il imprègne la vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_89314

Pour citer l’article

Vittorio MORABITO, « FALACHAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/falachas/