ÉROSION ET SÉISMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les séismes, ou tremblements de terre, constituent une des manifestations les plus catastrophiques de la dynamique de la Terre. Les séismes et leurs dégâts secondaires, comme les glissements de terrain et les tsunamis, sont responsables d’un coût humain et matériel très important. Ainsi les séismes de Tōhoku (Japon en 2011, magnitude 9) et du Sichuan (Chine en 2008, magnitude 7,9), avec des coûts respectifs d’environ 300 et 150 milliards de dollars, sont classés comme les deux désastres les plus destructeurs recensés dans l’histoire humaine. Cependant, à l’exception des séismes de forte magnitude (supérieure à 5 ou 6 sur l’échelle de Richter), la majorité d’entre eux sont de magnitude faible à modérée et n’engendrent pas ou peu de dégâts. Les séismes, indépendamment de leur magnitude, ont lieu sur des failles pouvant être des limites de plaques tectoniques lorsque la force de résistance due à la friction le long de la faille est dépassée par la force motrice. Cette force, ou contrainte motrice, est généralement provoquée par la déformation lente et élastique des roches de la lithosphère à proximité des failles lors du déplacement relatif séculaire des plaques tectoniques. L’occurrence d’autres séismes à proximité des failles peut aussi contribuer à leur chargement en contraintes, voire déclencher un nouveau séisme.

Les failles et les séismes sont en effet généralement considérés dans le cadre théorique du cycle sismique. Ce cycle correspond à deux phases principales :

– la phase intersismique de chargement des contraintes, qui peut durer entre 50 et 5 000 ans environ, ponctuée d’une multitude de séismes, qui conduit à la seconde phase ;

– la phase cosismique, lors de l’occurrence d’un séisme de forte magnitude rompant la faille sur toute sa longueur.

Un second concept fondamental est que les séismes, indépendamment de leur magnitude, requièrent un incrément de contrainte de l’ordre de 30 bars (soit cinq fois la pression d’un pn [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, maître de conférences, laboratoire Géosciences, université de Rennes-I

Classification

Pour citer l’article

Philippe STEER, « ÉROSION ET SÉISMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erosion-et-seismes/