RUSKA ERNST (1906-1988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 25 décembre 1906 à Heidelberg (Allemagne), Ernst Ruska fit ses études à l'université technique de Munich et à l'université de Berlin. En 1928, encore jeune étudiant sous la direction de Max Knoll dans le laboratoire du professeur Matthias à Berlin, il parvint à focaliser un faisceau d'électrons par une lentille électromagnétique ; en y adjoignant une seconde lentille, il réalisa en 1931 le premier microscope électronique à transmission, de grossissement modeste et fonctionnant selon les mêmes principes que les microscopes optiques. Des améliorations successives lui permirent d'atteindre, en 1933, un pouvoir multiplicateur de 7 000. L'hypothèse de la nature ondulatoire de l'électron, formulée par Louis de Broglie dès 1924, ne lui était pas connue et son raisonnement était donc exclusivement corpusculaire et géométrique. Après avoir obtenu son doctorat en 1934, il rejoignit la firme Siemens qui l'embaucha pour mettre au point la télévision ; mais il réussit à convaincre la direction de développer, à partir de 1937, la production industrielle de ces nouveaux microscopes ; le premier appareil (d'un grossissement de 30 000 et au pouvoir de résolution de quelques nanomètres) fut mis sur le marché en 1939.

En 1955, il devint professeur à l'institut Haber de Berlin et y demeura jusqu'à sa retraite en 1972. Couronné par le prix Nobel de physique en 1986 pour la découverte qu'il avait faite plus de cinquante-cinq ans auparavant, il partagea cette distinction avec Heinrich Rohrer et Gerd Binnig, inventeurs du microscope à effet tunnel. Il mourut le 30 mai 1988 à Berlin.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  RUSKA ERNST (1906-1988)  » est également traité dans :

MICROSCOPE ÉLECTRONIQUE

  • Écrit par 
  • Paolo BRENNI
  •  • 240 mots

Le microscope électronique permet d'obtenir une image agrandie des objets observés grâce à l'utilisation d'un faisceau d'électrons à haute énergie. À partir du début du xx e  siècle, le développement de la technologie du vide, des tubes électroniques ainsi que de la mécanique ondulatoire vont permettre la réalisation du microscope électronique. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscope-electronique/#i_85866

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 715 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Microscopie électronique »  : […] Parmi les microscopes à radiations corpusculaires, seuls les microscopes électroniques sont très largement employés. Ils utilisent les propriétés ondulatoires des électrons accélérés auxquels peut être associée une longueur d'onde selon la relation de Louis de Broglie entre la longueur d'onde λ et la quantité de mouvement  mv  : où h est la cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_85866

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2017

  • Écrit par 
  • Rémi FRONZES
  •  • 2 270 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Qu’est-ce qu’un microscope électronique ? »  : […] À la fin des années 1920, le physicien allemand Ernst Ruska (1906-1988) fait le constat que les microscopes photoniques (ou optiques), qui utilisent la lumière visible, ont une résolution théorique maximale de 0,2 à 0,3 micromètre (µm). Cela signifie que, du fait de la nature même du rayonnement utilisé (la lumière), ces microscopes ne sont pas cap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2017/#i_85866

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « RUSKA ERNST - (1906-1988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-ruska/