MICROSCOPE ÉLECTRONIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le microscope électronique permet d'obtenir une image agrandie des objets observés grâce à l'utilisation d'un faisceau d'électrons à haute énergie. À partir du début du xxe siècle, le développement de la technologie du vide, des tubes électroniques ainsi que de la mécanique ondulatoire vont permettre la réalisation du microscope électronique. Au cours des années 1930, plusieurs équipes, en Europe et en Amérique, travaillent à la réalisation de cet instrument. En 1931, les ingénieurs allemands Max Knoll et Ernst Ruska proposent le premier microscope électronique et, deux ans plus tard, ils en construisent un autre dont la puissance de résolution dépasse celle des microscopes optiques (grossissement : 8 000). Il s'agit là de microscopes à transmission : l'objet examiné est bombardé par les électrons qui forment une image sur un écran fluorescent. Les « lentilles magnétiques » capables de dévier et de focaliser les électrons sont des électroaimants circulaires. Les microscopes à balayage – l'échantillon est « balayé » par un petit faisceau électronique – se sont développés, quant à eux, à la fin des années 1940 et n'ont été commercialisés qu'à partir de 1965. Le développement de ces appareils de microscopie électronique a permis de progresser rapidement dans l'étude de la matière à l'échelle atomique.

—  Paolo BRENNI

Écrit par :

  • : chercheur C.N.R., musée d'Histoire des sciences, Florence

Classification

Pour citer l’article

Paolo BRENNI, « MICROSCOPE ÉLECTRONIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/microscope-electronique/