Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

STENSIÖ ERICK HELGE (1891-1984)

Des études précises sur l’anatomie des poissons fossiles

En 1927, il publie une note sur les céphalaspidés trouvés dans les vieux grès rouges (VGR) du Dévonien du Spitzberg. L'étude qu'il fait du bouclier céphalique de Cephalaspis, d'une extraordinaire précision pour l'époque, lui permet de démontrer que ce genre et plus généralement tous les ostracodermes sont dépourvus de mâchoires et que, comme les cyclostomes actuels – représentés par les lamproies et les myxines –, ils possèdent un arc prémandibulaire. Ils forment ainsi le groupe des agnathes cuirassés, ou ostracodermes, poissons d'eaux douces ou saumâtres les plus archaïques, recouverts d’une armure de plaques osseuses.

Depuis sa thèse, les méthodes et les techniques d'étude de Stensiö ont été appliquées pendant quelques années à tous les poissons fossiles et se sont même étendues à de nombreux secteurs de la paléontologie.

Dans tous ses travaux, Erik Stensiö a su révéler des détails incroyables grâce à une habileté et à une patience inégalables. Il a fait en particulier de nombreuses préparations manuelles qui lui ont permis d'étudier les systèmes nerveux et vasculaire des premiers poissons fossiles, ce qui n'avait encore jamais été réalisé. Sa compétence scientifique lui a valu l'accès aux riches collections de poissons fossiles du Bristish Museum de Londres. Stensiö a publié en 1932 un imposant catalogue, véritable traité de systématique et d'anatomie sur les céphalaspidés de Grande-Bretagne.

Erik Stensiö est mort le 11 janvier 1984 à Stockholm.

— Michèle LE GOAZIGO

— Philippe JANVIER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Philippe JANVIER et Michèle LE GOAZIGO. STENSIÖ ERICK HELGE (1891-1984) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • FOSSILES

    • Écrit par Raymond FURON, Armand de RICQLÈS
    • 5 808 mots
    • 1 média
    ...des Vertébrés, des Poissons en particulier, a été étudiée par la méthode des « sections sériées », d'après des surfaces d'usure polies et équidistantes. E. Stensiö a pu ainsi reconstituer avec précision l'encéphale, les nerfs crâniens et les vaisseaux sanguins du crâne des Céphalaspides du Primaire du Spitzberg....
  • OSTRACODERMES

    • Écrit par Philippe JANVIER
    • 1 574 mots
    • 1 média
    ...dans laquelle s'ouvraient les canaux qui livraient passage aux nerfs viscéro-moteurs. En identifiant ces canaux nerveux, le paléontologue suédois Erik Stensiö (1891-1984) a tenté, en 1927, de déterminer le rang des arcs branchiaux qu'il supposait attachés au plafond de cette cavité branchiale. Il avait...
  • PLACODERMES

    • Écrit par Hervé Léo LELIÈVRE
    • 1 805 mots
    • 3 médias
    ...un groupe naturel (monophylétique), bien que leurs affinités soient régulièrement revisitées. Ainsi, dans les années 1960, les paléontologues suédois Erick Stensiö (1891-1984) et Tor Ørvig (1916-1994) ont tenté de démonter qu'ils étaient des formes ancestrales de chondrichthyens. Ils rassemblaient les...

Voir aussi