Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

STENSIÖ ERICK HELGE (1891-1984)

Paléontologiste suédois, Erik Helge Stensiö fut l’un des plus grands spécialistes des poissonsfossiles des ères paléozoïque et mésozoïque.

Son parcours scientifique

Erik Helge Stensiö, de son vrai nom Erik Helge Oswald Andersson – il a ensuite adopté le nom de son hameau qui l’a vu grandir (Stensjö, devenu Stensiö) –, est né le 2 octobre 1891 à Döderhult. En 1923, il y est nommé professeur, et directeur du département de paléozoologie du muséum d'histoire naturelle de Stockholm, poste qu’il occupera jusqu’à sa retraite en 1959. Il participe à sept expéditions au Spitzberg, où il récolte, dans les terrains dévoniens et triasiques, un certain nombre de poissons fossiles très bien conservés.

En 1921, c’est à partir de ce matériel collecté qu’il soutient une thèse de doctorat – publiée en 1923 – sur les poissons fossiles du Spitzberg. Il y propose une méthode de travail entièrement nouvelle pour l'étude de tels fossiles – les « polissages sériés » – qui consiste à les polir par passes successives de 30 micromètres environ puis dessiner ou photographier les sections obtenues. Ces dessins ou photographies sont ensuite agrandis et reproduits sur des plaques de cire qui, assemblées, permettent de reconstituer un modèle en trois dimensions des structures internes du fossile. Très critiquée parce que destructrice pour les échantillons étudiés, cette méthode sera remplacée dans les années 1990 par la microtomographie par rayons X.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • FOSSILES

    • Écrit par Raymond FURON, Armand de RICQLÈS
    • 5 808 mots
    • 1 média
    ...des Vertébrés, des Poissons en particulier, a été étudiée par la méthode des « sections sériées », d'après des surfaces d'usure polies et équidistantes. E. Stensiö a pu ainsi reconstituer avec précision l'encéphale, les nerfs crâniens et les vaisseaux sanguins du crâne des Céphalaspides du Primaire du Spitzberg....
  • OSTRACODERMES

    • Écrit par Philippe JANVIER
    • 1 574 mots
    • 1 média
    ...dans laquelle s'ouvraient les canaux qui livraient passage aux nerfs viscéro-moteurs. En identifiant ces canaux nerveux, le paléontologue suédois Erik Stensiö (1891-1984) a tenté, en 1927, de déterminer le rang des arcs branchiaux qu'il supposait attachés au plafond de cette cavité branchiale. Il avait...
  • PLACODERMES

    • Écrit par Hervé Léo LELIÈVRE
    • 1 805 mots
    • 3 médias
    ...un groupe naturel (monophylétique), bien que leurs affinités soient régulièrement revisitées. Ainsi, dans les années 1960, les paléontologues suédois Erick Stensiö (1891-1984) et Tor Ørvig (1916-1994) ont tenté de démonter qu'ils étaient des formes ancestrales de chondrichthyens. Ils rassemblaient les...

Voir aussi