ÉPILEPSIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Crise tonico-clonique : enregistrement polygraphique

Crise tonico-clonique : enregistrement polygraphique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Crise tonico-clonique : enregistrement électro-encéphalographique

Crise tonico-clonique : enregistrement électro-encéphalographique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

John Jackson

John Jackson
Crédits : Hulton Getty

photographie


Le mot « épilepsie » (du verbe ἐπιλαμϐάνειν, saisir), désignait autrefois toutes les crises au cours desquelles un sujet était privé, à l'improviste, de ses sens, c'est-à-dire au cours desquelles il perdait soudainement connaissance. Ambroise Paré a confirmé cette définition étymologique en écrivant, au milieu du xvie siècle : « Épilepsie signifie surprise ou rétention de tous les sentiments. »

Toutefois, depuis l'Antiquité, l'essence même de l'épilepsie a été représentée par les crises, particulièrement spectaculaires, au cours desquelles la perte de connaissance s'accompagne d'un cri, d'une chute et de convulsions généralisées violentes, suivies par un épisode de coma et par une phase de récupération pendant laquelle le sujet, qui émerge progressivement de l'inconscience, peut se livrer à des actes automatiques inadaptés. Ces crises, que l'on appelle aujourd'hui « crises épileptiques tonico-cloniques », étaient alors désignées par des appellations diverses ayant trait à un de leurs symptômes jugé principal, ou à l'origine supposée sacrée (divine ou diabolique) d'un mal (en latin morbus) dont la manifestation suffisait à interrompre les comices dans la Rome antique : morbus sideratus sive sonticus, morbus caducus, mal de la terre, haut mal, grand mal, morbus sacer, divinus, diabolicus, astralis, scelestus, comitialis, mal de Saint-Jean, de Saint-Valentin...

Le caractère sacré de l'épilepsie a longtemps été admis dans les pays les mieux développés, où l'on peut encore en trouver des traces dans les parties reculées de certaines provinces ; l'acceptation de ce caractère est encore généralisée dans des pays en cours de développement où les épileptiques sont considérés comme des possédés et ne sont donc pas adressés aux médecins, mais à des sorciers qui les exorcisent comme le faisaient nos prêtres au Moyen Âge.

Actuellement, le problème de l'épilepsie est envisagé de façon tout à fait différente.

Tout d'abord, il ne faut plus confondre, comme on le faisait autrefois, la crise épileptique, p [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : professeur de neurophysiologie clinique à la faculté de médecine de Marseille
  • : chef de service honoraire de neurologie à la fondation ophtalmologique Adolphe-de-Rothschild

Classification


Autres références

«  ÉPILEPSIE  » est également traité dans :

AICARDI JEAN (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 246 mots

Parmi ses deux cent soixante publications, la moitié est consacrée à l’épilepsie de l’enfant. On lui doit également des traités de neurologie qui ont fait date, comme sa participation à Diseases of the Nervous System in Childhood, dont la dernière édition date de 2009, et Epilepsy : a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-aicardi/#i_7745

ALCOOLISME

  • Écrit par 
  • Marie CHOQUET, 
  • Michel CRAPLET, 
  • Henri PÉQUIGNOT, 
  • Alain RIGAUD, 
  • Jean TRÉMOLIÈRES
  •  • 10 034 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Lésions viscérales de l'alcoolisme chronique »  : […] des alcooliques évoluent vers l'atrophie cérébrale avec démence, dont la constitution s'accompagne souvent de crises comitiales. On sait en effet que l'alcool, même à faible dose, peut être révélateur d'une épilepsie, quelle qu'en soit l'origine, et qu'il en aggrave tous les types. En dehors des crises comitiales, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcoolisme/#i_7745

AUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques HOCHMANN
  •  • 3 357 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Deux types de causalité ? »  : […] régime ; la sclérose tubéreuse de Bourneville, une perturbation du développement embryologique qui entraîne un retard mental, une épilepsie grave, des tumeurs disséminées dans plusieurs organes et des lésions cutanées particulières) ou à divers autres syndromes malformatifs congénitaux. Des manifestations épileptiques allant de simples anomalies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autisme/#i_7745

BARBITURIQUES

  • Écrit par 
  • A. M. HAZEBROUCQ
  •  • 1 031 mots

Composés organiques dérivant de la malonylurée improprement appelée acide barbiturique en raison de la forme de ses cristaux « semblables à une lyre » (barbitos), les barbituriques constituent un groupe homogène tant sur le plan chimique que sur le plan pharmacologique. Leur action dépressive sur le système nerveux central en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbituriques/#i_7745

CONVULSIONS

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 181 mots

Contractions musculaires brèves et involontaires entraînant habituellement le déplacement d'un segment de membre. En fait, si ce phénomène est isolé, on préfère employer le terme de myoclonie ; le terme de convulsion est alors attribué à un épisode critique qui comprend non seulement les décharges musculaires mais aussi un trouble de la conscience […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convulsions/#i_7745

DÉMENCE

  • Écrit par 
  • Raymond ESCOUROLLE, 
  • Joël GREGOGNA
  • , Universalis
  •  • 5 176 mots

Dans le chapitre « Démences infantiles »  : […] un enfant de 5 à 8 mois, normalement développé jusque-là, ou parfois associé à une trisomie 21. C'est une forme rare d’épilepsie du nourrisson, qui, non traitée, entraîne la perte des apprentissages acquis et la constitution d'un tableau de démence. Les antiépileptiques contrôlent souvent mal la maladie, le pronostic est en général très mauvais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demence/#i_7745

ÉLECTROCHOC

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 463 mots

Appelée également sismothérapie ou électroconvulsivothérapie (E.C.T.), la technique thérapeutique des électrochocs a été inventée en 1938 par Ugo Cerletti (1877-1963) et Lucio Bini, qui s'appuyaient sur un prétendu antagonisme entre l'épilepsie et la schizophrénie. Avec un appareil, qui n'a guère été modifié depuis lors et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrochoc/#i_7745

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 317 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « E.E.G. et épilepsie »  : […] Il est bien établi que la crise d'épilepsie sous sa forme la plus spectaculaire, celle de la crise convulsive généralisée dite de « grand mal », correspond à la mise en jeu inopinée, brutale et répétitive, de vastes ensembles neuronaux qui s'activent synchroniquement alors que dans les conditions normales ils travaillent par groupes très limités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophysiologie/#i_7745

FUGUE, psychologie

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 858 mots

La psychologie désigne sous le nom de fugue une conduite de déambulation, d'errance, de migration, de vagabondage qui éloigne brusquement le sujet de son foyer et de son environnement habituel. Dans les cas pathologiques, l'individu induit à prendre la fuite et à divaguer perd le sentiment de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fugue-psychologie/#i_7745

HYSTÉRIE

  • Écrit par 
  • Thérèse LEMPÉRIÈRE
  •  • 7 598 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pathologie cérébrale organique »  : […] parenté d'expression et peuvent donner lieu à des manifestations d'allure hystériforme. C'est ainsi qu'une épilepsie psychomotrice peut être prise à tort pour une crise d'hystérie (il semble que ce fut le cas pour un certain nombre des malades de Charcot) et inversement qu'un épileptique peut utiliser sa maladie à des fins névrotiques et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hysterie/#i_7745

JACKSON JOHN HUGHLINGS (1835-1911)

  • Écrit par 
  • Henri EY
  •  • 614 mots
  •  • 1 média

, Brain, Medical Press and Circular) ; mais ce grand neurologue, si connu pour ses travaux sur l'épilepsie et l'aphasie, ne cessait, à l'époque des grands débats sur les localisations cérébrales, de s'interroger sur les « centres nerveux supérieurs » (highest level centers of the nervous system […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-hughlings-jackson/#i_7745

MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Serge BRION, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Alain LIEURY
  •  • 12 305 mots

Dans le chapitre « Paramnésies »  : […] Enfin, dans l'épilepsie temporale, elles réalisent les illusions de déjà vu ou déjà entendu, et elles sous-tendent les états de rêve ; dans ces derniers, il est généralement impossible de savoir si le vécu hallucinatoire est basé sur un souvenir réel ou s'il est le fruit d'une paramnésie de réduplication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire/#i_7745

NEUROSCIENCES COGNITIVES

  • Écrit par 
  • Michèle FABRE-THORPE, 
  • Simon THORPE
  •  • 4 856 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Enregistrements unitaires et nature des représentations neurales »  : […] l'homme. Il est en effet devenu relativement courant d'implanter des électrodes chez les patients épileptiques pharmacorésistants, afin de déterminer avec précision la localisation du foyer épileptique qui doit être extrait par chirurgie. Pendant la durée de cette implantation, généralement une semaine ou deux, la réponse de neurones individuels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-cognitives/#i_7745

PYRIDOXINE & PYRIDOXAL

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 612 mots

Ester phosphorique du pyridoxal (aldéhyde dérivé de la pyridine), qui constitue, avec le phosphate de pyridoxamine (forme amine) et la pyridoxine (forme alcool), la vitamine B6 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyridoxine-et-pyridoxal/#i_7745

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri GASTAUT, François MIKOL, « ÉPILEPSIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/epilepsie/