Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FLEXION MOUVEMENT DE

Articles

  • COUDE

    • Écrit par Claude GILLOT
    • 1 500 mots
    • 2 médias
    – la flexion-extension, autour d'un axe transversal ; elle a pour support une trochléenne, la poulie humérale, logée dans la grande cavité sigmoïde du cubitus ;
  • ÉPAULE

    • Écrit par Claude GILLOT
    • 2 204 mots
    • 3 médias
    ...L'orientation de l'omoplate guide les déplacements naturels du bras. Autour d'un axe parallèle à la plaque de l'omoplate ont lieu l'antépulsion du bras, ou flexion qui dirige le membre supérieur en avant et en dedans, et la rétropulsion, ou extension qui l'amène en arrière et en dehors. L' abduction, ou latéralité...
  • ÉQUILIBRATION

    • Écrit par Francis LESTIENNE
    • 4 488 mots
    • 2 médias
    ...s'opposent à l'action de la pesanteur. Ainsi, on peut constater que, pour maintenir l'attitude posturale représentée sur la figure, les muscles extenseurs et fléchisseurs du bras se contractent pour supporter le poids de la main et de l'avant-bras, avec cependant une sollicitation plus importante au niveau...
  • GENOU

    • Écrit par Claude GILLOT
    • 1 525 mots
    • 2 médias
    La flexion dirige la jambe vers l'arrière ; l'amplitude du mouvement atteint 1300. Deux groupes musculaires contrôlent la flexion active : les ischio-jambiers (biceps fémoral demi-membraneux et demi-tendineux), muscles postérieurs de la cuisse, et les jumeaux, muscles postérieurs de la jambe....
  • HANCHE

    • Écrit par Claude GILLOT, Henri JUDET, Jean JUDET
    • 2 386 mots
    • 2 médias
    Tous ces ligaments décrivent autour du col un trajet spiralé, particulièrement net au niveau du ligament postérieur. Tous sont relâchés par la flexion, et distendus, étirés par l'extension ; ils permettent ainsi, dans la station debout en rectitude, un équilibre stable du tronc autour des têtes...
  • MAIN

    • Écrit par Claude GILLOT, François ISELIN, Marie PEZÉ
    • 3 924 mots
    • 3 médias
    ...articulations interphalangiennes, trochléennes. Toutes possèdent des ligaments latéraux puissants. À partir de l'extension, position de référence, la flexion des doigts atteint 300 degrés : 90 degrés pour la métacarpo-phalangienne, 120 degrés pour l'articulation interphalangienne proximale (P1-P2) et...
  • MEMBRES

    • Écrit par Claude GILLOT, Armand de RICQLÈS
    • 15 056 mots
    • 13 médias
    ...Une autre trochléenne, la tibiotarsienne, articule le squelette du pied avec les os de la jambe, tibia et péroné ; elle autorise un seul mouvement, la flexion- extension. De nombreuses articulations peu mobiles unissent les os du pied : tarse, métatarse et phalanges. Ainsi, la solidité prime la mobilité...
  • MOTRICITÉ

    • Écrit par Pierre BUSER
    • 3 906 mots
    • 2 médias
    ...réflexes répondent à la stimulation des récepteurs tactiles et surtout nociceptifs (sensibilité douloureuse). Lorsqu'on met ainsi en jeu ceux d'un membre, il se fléchit, ce qui revient à la contraction de l'ensemble des fléchisseurs et, d'un point de vue finaliste, au retrait du membre de la « source » de...
  • PIED

    • Écrit par Jean-Philippe DUBOIS, Claude GILLOT
    • 6 528 mots
    • 4 médias
    L'articulation tibio-tarsienne exécute un seul mouvement, la flexion-extension du pied, selon une amplitude de 800.

Média

Genou : appareil ligamentaire - crédits : Encyclopædia Universalis France

Genou : appareil ligamentaire