ENTÉROVIRUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les entérovirus constituent un groupe de virus résistant aux agents extérieurs, très répandus dans la nature et se reproduisant dans l'intestin de l'homme. On y classe d'une part l'agent de la poliomyélite, d'autre part les virus Coxsackie et ECHO, qui peuvent donner des maladies diverses, dont les principales sont la myalgie épidémique, les méningites lymphocytaires bénignes et la grippe estivale. L'étude approfondie des propriétés du virus de l'hépatite A a permis de classer cet agent dans le groupe des entérovirus (entérovirus 72). Leur épidémiologie commune s'explique par leurs caractéristiques physico-chimiques et biologiques. Il existe seulement des entérovirus chez de nombreuses espèces animales.

Le groupe des rhinovirus, voisins des entérovirus, constitue avec ceux-ci la famille des Picornaviridæ.

Une famille disparate

Depuis quelques décennies, les progrès accomplis dans les méthodes d'étude et la connaissance des virus ont abouti à la découverte d'un certain nombre d'agents nouveaux, qu'on a pu isoler chez l'homme en diverses circonstances, travail énormément facilité par l'utilisation de la P.C.R. (Polymerase chain reaction), incomparable outil d'identification génétique. Alors que pour certains d'entre eux il a été facile de trouver une relation avec une maladie caractérisée, pour d'autres au contraire le pouvoir pathogène n'était pas évident et l'on pouvait discuter de la signification de leur présence dans l'organisme humain.

Cependant l'étude de ces nouveaux virus révélait un ensemble de propriétés qui permettaient de les classer en différente familles, d'abord suivant des critères indirects, puis au fur et à mesure des progrès de la technique, suivant des caractères de plus en plus précis.

C'est en 1956, surtout à la suite des travaux des chercheurs américains concernant la maladie poliomyélitique et les affections voisines, qu'on a pu définir un groupe assez homogène de virus : ces agents se [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages





Écrit par :

  • : docteur en médecine, professeur de microbiologie à l'École nationale de la santé publique

Classification


Autres références

«  ENTÉROVIRUS  » est également traité dans :

VIRUS NEUROTROPES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 6 176 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Méningites virales »  : […] La méningite aseptique est classiquement définie comme une forme de méningite pour laquelle on ne décèle aucun agent étiologique microbien visible après une coloration de Gram sur culture bactérienne du liquide céphalo-rachidien (ou cérébro-spinal). Elle est donc considérée comme une inflammation non bactérienne des tissus tapissant le cerveau (les méninges). Elle se manifeste par ce qu’on appell […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques MAURIN, « ENTÉROVIRUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/enterovirus/