TULVING ENDEL (1927-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Endel Tulving, spécialiste de la mémoire humaine, est né en Estonie en 1927 et est professeur émérite à l’université de Toronto. Il est l’auteur de plus de deux cents publications et a reçu des prix prestigieux, comme le Wilhelm Wundt-William James Award. Les contributions d’Endel Tulving associent des avancées conceptuelles et des développements méthodologiques en psychologie expérimentale et en neuropsychologie. Le concept de mémoire épisodique est sans doute le plus emblématique de l’œuvre d’Endel Tulving. Proposé pour la première fois en 1972, l’auteur n’a eu de cesse d’affiner cette mémoire des souvenirs, en fournissant de nombreuses données empiriques (notamment avec le patient K. C.). Il a proposé de nouvelles méthodes d’évaluation de ce système de mémoire, notamment le paradigme « se souvenir/ savoir », pour différencier les niveaux de conscience qui accompagnent la récupération d’un souvenir. Dans un autre domaine, les travaux consacrés à la mémoire implicite, et plus précisément la distinction entre amorçage perceptif et amorçage conceptuel, ont eu des conséquences théoriques importantes ainsi que des applications cliniques dans la prise en charge des patients atteints d’un syndrome amnésique. En neuro-imagerie, Endel Tulving a montré que le cortex préfrontal gauche est impliqué préférentiellement dans les processus d’encodage en mémoire épisodique, alors que son homologue droit est davantage impliqué dans la récupération. Une des préoccupations de ce théoricien a toujours été de proposer une vision d’ensemble de la mémoire, en adoptant une conception « multisystème », qui voit la mémoire humaine comme une organisation de cinq systèmes en interaction. Il a eu l’audace de réintégrer dans le concept de mémoire la dimension subjective : l’impression de reviviscence qui accompagne un souvenir, la notion de voyage dans le temps (vers le passé et le futur), les liens entre mémoire, conscience et identité. Endel Tulving a inventé l’étude objective, via la phénoménologie, d’une mémoire éminemment subjective. Endel Tulving a formé de nombreux élèves, directement ou indirectement, et son œuvre reste une source essentielle d’inspiration pour une importante communauté de chercheurs et de cliniciens.

—  Francis EUSTACHE

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, directeur de l'unité 1077 de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale à l'université de Caen Basse-Normandie

Classification


Autres références

«  TULVING ENDEL (1927- )  » est également traité dans :

MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Serge BRION, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Alain LIEURY
  •  • 12 305 mots

Dans le chapitre « Les processus de récupération »  : […] disposer de l'« adresse » de l'emplacement où est stockée une information spécifique. Certains chercheurs, dont Endel Tulving (Tulving et Pearlstone, 1966), ont alors émis l'idée que certains indices jouent, pour la mémoire, ce rôle d'adresse en mémoire et facilitent le rappel. Effectivement, quand des noms de catégories sont donnés, lors de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire/#i_56686

MÉMOIRE ÉPISODIQUE ET CERVEAU

  • Écrit par 
  • Béatrice DESGRANGES
  •  • 1 179 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mémoire épisodique et cortex frontal  »  : […] joue un rôle préférentiel dans l'encodage en mémoire épisodique – ainsi que dans la récupération des informations sémantiques –, tandis que le cortex frontal droit intervient surtout dans la récupération en mémoire épisodique. Endel Tulving et ses collaborateurs ont bâti un modèle (HERA : hemispheric encoding retrieval asymmetry […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-episodique-et-cerveau/#i_56686

Pour citer l’article

Francis EUSTACHE, « TULVING ENDEL (1927-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/endel-tulving/