Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NICÉE EMPIRE DE

Après la conquête de Constantinople par les croisés en 1204 et le démembrement de l'Empire byzantin, Théodore Ier Lascaris s'enfuit en Anatolie avec d'autres dignitaires et s'établit à Nicée, située à environ 70 kilomètres au sud-ouest. Couronné empereur en 1208, Théodore rétablit progressivement son autorité sur la plus grande partie de l'Anatolie occidentale. Lui-même et ses successeurs favorisèrent la renaissance des études grecques dans leur capitale. L'Empire de Nicée servit de point de départ à la reconstitution de l'Empire byzantin.

Le successeur de Théodore Ier au trône de Nicée fut l'empereur Jean III Vatatzès, qui tenta de reprendre Constantinople avant ses rivaux Théodore Ange, despote d'Épire, et Jean III Assen II de Bulgarie (1218-1241). Ce dernier écrasa l'armée de Théodore Ange à Klokotniza en Bulgarie, en 1230. Entre 1240 et 1250, Jean III Vatatzès entama des négociations avec l'empereur germanique Frédéric II de Hohenstaufen afin d'obtenir des secours pour reconquérir Constantinople, mais en vain.

Théodore II Lascaris (1254-1258) et Jean IV Lascaris (1258-1261) défendirent l'Empire de Nicée contre les Mongols pendant leurs courts règnes. En 1261, un général de Nicée, Michel Paléologue, reprit Constantinople et fonda la dernière dynastie d'empereurs byzantins sous le nom de Michel VIII Paléologue.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • BYZANCE - L'Empire byzantin

    • Écrit par Universalis, José GROSDIDIER DE MATONS
    • 13 315 mots
    • 17 médias
    ...d'élire un patriarche de rite grec à côté du patriarche latin, comme à Antioche et à Jérusalem ; il ne reçut même pas de réponse. Alors il se tourna vers Nicée, où ses délégués participèrent à l'élection d'un patriarche qui couronna empereur Théodore Lascaris. L'Empire avait de nouveau un chef consacré et...
  • GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

    • Écrit par Jean CATSIAPIS, Universalis, Dimitri KITSIKIS, Nicolas SVORONOS
    • 21 411 mots
    • 12 médias
    ...purement grec, d'un État national s'étendant sur l'Europe et sur l'Asie et ayant pour capitale Constantinople. Théodore II Lascaris (1254-1258), souverain de l'Empire grec de Nicée en Asie Mineure, fut le premier à être représenté sur un piédestal orné de l'aigle bicéphale qui, désormais, devint l'emblème de...
  • JEAN III VATATZÈS (1193-1254) empereur d'Orient (1222-1254)

    • Écrit par Universalis
    • 484 mots

    Empereur byzantin de Nicée (1222-1254), né en 1193 à Didymotique (Thrace), mort en novembre 1254 à Nymphaion (auj. Kelmapasa, Turquie).

    Issu de la noblesse byzantine et époux d'Irène, fille de l'empereur de Nicée Théodore Ier Lascaris, Jean III Vatatzès succède à ce dernier en 1222....

  • MICHEL VIII PALÉOLOGUE (1224-1282) empereur d'Orient (1261-1282)

    • Écrit par Universalis, Deno John GEANAKOPLOS
    • 933 mots

    Empereur de Nicée (1259-1261) puis empereur d'Orient (1261-1282), né en 1224, mort le 11 décembre 1282 en Thrace.

    Descendant de plusieurs anciennes familles impériales (Doukas, Ange, Comnène), Michel passe une grande partie de sa jeunesse dans les palais impériaux de Nicée et de Nicomédie....

Voir aussi