EMPHASE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Procédure qui semble être le simple produit de la fantaisie du locuteur, et, comme telle, ne nécessiter aucun traitement particulier, l'emphase, ou accentuation au moyen de divers procédés phoniques, syntaxiques ou stylistiques, peut néanmoins faire l'objet d'une étude particulière, dans la mesure où elle fait porter une marque sur un énoncé, qu'elle situe alors au sein d'une opposition dont l'autre membre est précisément l'énoncé minimal généralement retenu comme base pour les transformations ultérieures. Le contour intonatif de la séquence est alors modifié, parfois même en des caractères propres au phonème (longueur, énergie, comme dans « C'est intolérable ! », lorsque l'agacement intensifie le t et place le o sous l'accent primaire, ce qui en augmente la durée). Mais les effets les plus intéressants de l'emphase demeurent les incidences syntaxiques de ce phénomène, pour lequel une langue comme l'anglais a recours à un véritable auxiliaire (I do love it, « J'adore ! ») et le français au présentatif (« C'est ta mère qui sera contente ! »). Ces procédures complexes de modulation mettent en jeu une rhétorique de la compétence du sujet, et ne peuvent être vraiment analysées que si l'on se donne un ensemble de concepts capables de fonctionner aux confins de la syntaxe et de la sémantique et d'accorder à l'emphase, comme d'ailleurs à d'autres constituants de phrases, un statut dans la production pragmatique du discours.

—  Robert SCTRICK

Écrit par :

Classification


Autres références

«  EMPHASE  » est également traité dans :

ODE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 882 mots
  •  • 1 média

L'ode est une forme. Pour une fois, l'étymologie correspond à la réalité de sens ( ôdè , chant) et nous renvoie naturellement aux anciennes manifestations de la poésie en Occident, c'est-à-dire au lyrisme grec. Le lyrisme, on le sait, est un chant fait de couplets, accompagné de musique. L'une de ses traditions le plus précisément saisissables est la lyrique pindarique : l'ode y désigne un poème f […] Lire la suite

PÉRIODE, rhétorique

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 342 mots

Phrase complexe que le style oratoire utilise pour exprimer une idée-force. La période est bâtie sur des propositions agencées selon un schéma musical ; leur harmonie ou leurs dissonances sous-tendent le sens, suspendu jusqu'à la fin de la période, et elles contribuent à exprimer l'emphase dont celle-ci est chargée. À l'inverse du style coupé — enchaînement de phrases très brèves —, le style pério […] Lire la suite

THÈME, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 387 mots

S'il se fait un large accord parmi les linguistes pour dissocier le plan sémantique et le plan formel, concernant l'analyse en constituants de la phrase, il reste néanmoins des cas où le recours au sens paraît difficile à éviter : ainsi, à côté du couple de termes sujet/prédicat qui s'applique aux fonctions traditionnellement admises pour décrire les rapports profonds entre groupes dans la structu […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert SCTRICK, « EMPHASE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/emphase/