ZEEMAN EFFET

Médias de l’article

Effet Zeeman : exemple hypothétique

Effet Zeeman : exemple hypothétique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Intensités relatives d'une transition

Intensités relatives d'une transition
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


En 1896, le physicien néerlandais Pieter Zeeman a découvert que, lorsqu'un spectre atomique est émis par une lampe soumise à un champ magnétique suffisamment élevé, chaque raie spectrale se divise en plusieurs composantes polarisées linéairement ou circulairement. Ce phénomène s'est révélé par la suite d'une extrême généralité. On peut aujourd'hui définir l'effet Zeeman comme « l'action d'un champ magnétique sur les niveaux quantiques d'un système submicroscopique S (atome, ion, molécule, noyau atomique, défaut ou impureté dans un cristal...) et, par voie de conséquence, sur les radiations électromagnétiques en interaction avec S ».

La figure a représente l'énergie E des niveaux quantiques d'un système S en fonction du champ magnétique B. Pour B = 0, on supposera que S possède trois niveaux α, β, γ. La transition de S entre les niveaux α et β s'accompagne de l'absorption ou de l'émission de la radiation de fréquence :

h est la constante de Planck. Étant donné deux niveaux de S, il n'y a pas toujours possibilité de transition radiative entre ces niveaux : on a supposé ainsi que la transition entre α et γ est interdite par une règle de sélection. Les radiations σαβ et σβγ émises ou absorbées lors des transitions permises sont en général non polarisées, mais elles peuvent aussi être polarisées (cas de nombreuses transitions en optique cristalline).

L'énergie des différents niveaux de S est fonction de B. Par suite, la fréquence des raies spectrales correspondantes dépend aussi de B (déplacement Zeeman). En outre, certains niveaux de S, comme γ, restent simples en présence de champ magnétique (on dit qu'ils sont non dégénérés en absence de champ), alors que α et β se décomposent en plusieurs sous-niveaux Zeeman α1, α2, α3 et β1, β2, β3. On dit que α et β sont chacun triplement dégénérés en absence de champ et que l'application [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  ZEEMAN EFFET  » est également traité dans :

ATOMIQUE PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe BOUYER, 
  • Georges LÉVI
  •  • 6 703 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La structure fine. Le couplage spin-orbite »  : […] . Ces deux corrections, terme non central et couplage spin-orbite, entraînent que les niveaux obtenus dans l'approximation du champ central se scindent en plusieurs sous-niveaux, appelés multiplets. En présence d'un champ magnétique, ceux-ci se scindent encore en des sous-niveaux d'énergie différente (effet Zeeman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-atomique/#i_3313

LORENTZ HENDRIK ANTOON (1853-1928)

  • Écrit par 
  • Sybren R. de GROOT, 
  • Leendert G. SUTTORP, 
  • Christiaan G. VAN WEERT
  •  • 1 482 mots

Dans le chapitre « L'effet Zeeman »  : […] était séparée en trois si la source de sodium se trouvait dans un champ magnétique. Ce phénomène, appelé effet Zeeman, allait jouer un rôle capital en physique atomique. Par ses travaux précédents, Lorentz était bien préparé à donner une explication de ce phénomène : la force électromagnétique subie par un électron en mouvement donne lieu à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hendrik-antoon-lorentz/#i_3313

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

  • Écrit par 
  • Jean-Eudes AUGUSTIN, 
  • Michel PATY, 
  • Bernard PIRE
  •  • 16 246 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le spin de l'électron »  : […] du spin trouve sa source une fois encore dans l'étude des spectres d'émission des atomes, et même dans l'étude de l'effet Zeeman. Dès 1898, grâce à l'amélioration de la précision des mesures, Cornu avait découvert que la raie jaune D1 du sodium est décomposée en quatre raies par un champ magnétique, alors que la théorie classique n'en prédit au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-fermions/#i_3313

POMPAGE OPTIQUE

  • Écrit par 
  • Alfred KASTLER
  •  • 4 287 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Applications »  : […] niveaux d'énergie et d'altérer le moment magnétique atomique. Il est ainsi possible de produire un dédoublement Zeeman grâce à un faisceau lumineux en absence de tout champ magnétique, ou au contraire de supprimer l'effet Zeeman malgré la présence d'un champ magnétique constant. Ces recherches ont conduit Cohen-Tannoudji à introduire le concept d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompage-optique/#i_3313

RÉSONANCE MAGNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques COURTIEU, 
  • Maurice GOLDMAN
  •  • 7 306 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Principe de la résonance magnétique »  : […] chacun à une valeur différente de la projection du moment magnétique le long de la direction du champ (effet Zeeman). Le cas le plus simple est celui du proton, ou noyau d'hydrogène, qui ne possède que deux états d'énergie différents dans un champ magnétique, car la projection de son moment magnétique sur la direction du champ ne peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resonance-magnetique/#i_3313

SPECTROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 5 068 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Spectroscopie atomique »  : […] Lorsque l'atome qui rayonne est placé dans un champ magnétique, une brisure de symétrie apparaît, les raies se séparent en plusieurs composantes (cf. effet zeeman). En présence d'un champ électrique, il se produit un effet comparable (cf. effet stark). Lorsque les atomes ont un cortège électronique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectroscopie/#i_3313

STARK EFFET

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 529 mots

Sous l'action d'un champ électrique, les niveaux d'énergie d'un atome sont perturbés et, par conséquent, les raies émises par cet atome sont modifiées. Elles sont décomposées en plusieurs composantes dont le centre de gravité peut être déplacé par rapport à la raie initiale. Cet effet, analogue à l'effet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-stark/#i_3313

ZEEMAN PIETER (1865-1943)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 412 mots

Né le 25 mai 1865 dans le petit village de Zonnemaire, sur l’île de Schouwen, en Zélande (Pays-Bas), Pieter Zeeman était le fils d’un pasteur protestant. Ses études à l’université de Leyde le firent côtoyer Heike Kamerlingh Onnes (Prix Nobel en 1913) et Hendrik Antoon Lorentz avec qui il partagera le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-zeeman/#i_3313

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean MARGERIE, « ZEEMAN EFFET », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-zeeman/