Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SOL EFFET DE

Aéroglisseur

Aéroglisseur

Phénomène aérodynamique qui se traduit par une légère augmentation de la pression atmosphérique de l'air qui se trouve entre un véhicule aérien et le sol. Cet effet est très faible en temps normal, d'une part parce que son intensité est inversement proportionnelle à l'altitude du véhicule, d'autre part parce que l'air ainsi comprimé a tendance à s'échapper dans toutes les directions. Si l'on opère de telle sorte que cet air ne s'échappe pas (par exemple, grâce à des jupes souples disposées entre le fond du véhicule et le sol ou le plan d'eau au-dessus desquels évolue le véhicule) et que ce véhicule se maintienne à une très faible hauteur (quelques dizaines de centimètres), on obtient un effet de sol suffisamment intense pour équilibrer le poids du véhicule. On dispose alors d'un « véhicule à coussin d'air » dont il ne reste plus qu'à assurer la propulsion proprement dite. On compense les pertes d'air inévitables qui se produisent sous la jupe par une injection permanente d'air à basse pression, fourni par des soufflantes appropriées. Les deux exemples les plus connus de véhicules à effet de sol sont le hovercraft, pour les transports maritimes, et l'aérotrain, pour les transports terrestres, ce dernier n'ayant pas été suivi d'applications commerciales.

— Bertrand DREYFUS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : licencié ès sciences, bachelor of sciences, University of Chicago

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Aéroglisseur

Aéroglisseur

Autres références

  • BERTIN JEAN (1917-1975)

    • Écrit par Michel FRYBOURG
    • 295 mots

    Polytechnicien, ingénieur de l'École nationale supérieure de l'aéronautique, licencié en droit, d'un esprit inventif hors du commun allié à un solide bon sens, Jean Bertin consacre sa vie à l'innovation.

    De 1943 à 1955, à la S.N.E.C.M.A., où il devient directeur technique...

Voir aussi