Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

EDMONTON

Étapes de développement

Edmonton, Canada - crédits : 2009fotofriends/ Shutterstock

Edmonton, Canada

En 1904, Fort Edmonton devint officiellement une ville et fusionna en 1912 avec Strathcona, située sur la rive sud de la Saskatchewan Nord. L’esprit indépendant (can-do) de ses habitants l’a alors aidé à devenir la capitale de la nouvelle province de l’Alberta face à la concurrence acharnée d’autres villes situées plus au sud, en particulier Calgary. Les deux cités, qui ont une taille comparable, continuent d’entretenir des relations de compétition.

Au gré de nombreuses annexions, Edmonton s’est agrandi, passant de 21 kilomètres carrés en 1904 à 700 kilomètres carrés environ au début du xxie siècle. La découverte de pétrole dans la ville voisine de Leduc en 1947 et un climat économique favorable stimulèrent la croissance de ses banlieues à partir des années 1950 – une tendance générale dans de nombreuses villes d’Amérique du Nord après la Seconde Guerre mondiale. La génération du baby-boom accentua le glissement de la ville vers ses périphéries, en profitant de prêts immobiliers abordables pour y construire des maisons individuelles typiques d’un mode de vie de banlieue. La croissance urbaine s’est amplifiée des années 1980 à 2000 avec le boom économique suscité par l’augmentation des prix du pétrole et du gaz.

Au fil des décennies, les quartiers d’Edmonton se sont développés en suivant une disposition concentrique. Les quartiers du centre-ville et de ses environs immédiats sont les plus denses, d’usage mixte, privilégiant l’usage des transports en commun et la marche à pied. Une première couronne de banlieues, construites avant 1970, entoure les zones centrales et comprend presque exclusivement des maisons individuelles. Des quartiers résidentiels se trouvent juste au-delà de ces banlieues, mais à l’intérieur de la nouvelle rocade qui entoure la ville, appelée l’Anthony Henday Drive. Ces quartiers résidentiels ont en général une densité moyenne inférieure aux banlieues plus anciennes, mais on y trouve des types de logements plus divers. En périphérie de la ville, des quartiers conçus pour des densités de logements plus élevées se développent.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur et directeur à l'École de planification urbaine et régionale, université de l'Alberta (Canada)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Edmonton, Canada - crédits : 2009fotofriends/ Shutterstock

Edmonton, Canada

Autres références

  • ALBERTA PROVINCE D'

    • Écrit par Randy WIDDIS
    • 1 819 mots
    • 2 médias
    ...sur le blé s’est développée dans la plupart des zones cultivables de la province. L’Alberta a accédé au statut de province en 1905 et, un an plus tard, Edmonton, fondée en 1795 comme poste de traite pour les fourrures et faisant principalement office de centre de distribution, est devenue la capitale provinciale....
  • CANADA, économie

    • Écrit par Serge COULOMBE
    • 7 923 mots
    ...d’imposition provinciaux (l’Alberta est l’unique province canadienne qui n’impose pas de taxe sur la vente de produits et services). Avec Calgary et Edmonton, l’Alberta compte les deux plus grands centres urbains des Prairies, qui comptaient chacun plus de 1,3 million d’habitants en 2016. Centres de...
  • PRAIRIES LES, Canada

    • Écrit par Étienne RIVARD
    • 1 132 mots
    • 3 médias

    La région des Prairies, au Canada, correspond à deux réalités concomitantes. Il s’agit d’abord d’un ensemble biogéographique marqué par la présence dominante des graminées, par un climat continental sec (des hivers rudes et de grands écarts de température saisonnière) et un relief généralement plat...

Voir aussi