CALGARY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville canadienne du sud de l'Alberta, à l'ouest des Plaines centrales, Calgary se situe au confluent de la Bow et de l'Elbow, à 300 kilomètres au sud d'Edmonton. Le poste de la Police à cheval du Nord-Ouest de Fort Brisebois, fondé en 1875, fut rebaptisé Fort Calgary un an plus tard, du nom d'une baie de l'île de Mull en Écosse. Avec l'arrivée du chemin de fer Canadien Pacifique en 1883, la ville se développa et devint un centre de transformation et de distribution de produits agricoles. Calgary fut donc un bourg commercial dès 1884, avant d'obtenir sa charte de privilèges en 1893. La ville tira également parti des projets menés dans la région, en 1904, par le District d'irrigation de l'Ouest, qui favorisèrent la culture de nombreuses variétés agricoles et l'élevage du bétail à grande échelle. En 1914, la découverte de gisements de pétrole et de gaz dans la ville toute proche de Turner Valley, puis celle des célèbres gisements de Leduc, près d'Edmonton, en 1947, contribuèrent fortement à l'expansion économique de Calgary. La richesse de ces ressources naturelles et la situation de la ville à proximité de l'autoroute Trans-Canada, et de deux lignes de chemin de fer transcontinentales, firent de Calgary la plus grande métropole de l'Alberta. Ses principaux secteurs d'activité sont le raffinage du pétrole, la meunerie, le conditionnement des viandes, la brasserie, l'exploitation forestière et la fabrication de matériaux de construction et d'engrais. L'université de Calgary fut créée en 1945.

Le Stampede de Calgary est à la fois une foire et un concours de rodéo. Cet événement annuel de renommée internationale fut créé en 1912 avec le soutien financier des plus grands éleveurs de l'Alberta. On y rend pendant plusieurs jours un hommage à la conquête de l'Ouest (costumes d'époque, spectacles, danse). La métropole compte 1 019 942 habitants en 2007.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  CALGARY  » est également traité dans :

ALBERTA PROVINCE D'

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 652 mots
  •  • 2 médias

Située à l'extrémité ouest des Prairies canadiennes, l'Alberta est, par sa superficie (661 185 km 2 ), la quatrième province du pays ; elle comptait, en 2006, 3,29 millions d'habitants. On peut la diviser en six régions. – L'Alberta du Sud comprend la zone des prairies du sud de la Red Deer jusqu'à la frontière, à l'est, au-delà de Lethbridge. Elle est constituée de plaines avec des fermes à céré […] Lire la suite

CANADA - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 5 731 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Quatre ensembles du relief bien distincts »  : […] À première vue, le relief canadien semble d'une étonnante simplicité ; on en arrive même à imaginer qu'il n'est que le prolongement nordique du triptyque étatsunien associant Appalaches, plaines centrales et montagnes de l'Ouest. La réalité est différente, à deux titres : d'une part, si l'on retrouve bien les trois subdivisions précitées, force est de constater que leur présence au Canada est pas […] Lire la suite

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 613 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les villes des Prairies »  : […] Alors que la Saskatchewan se contente d'un binôme urbain de taille assez modeste (Saskatoon, 257 000 hab. en 2009 ; Regina, 210 000 hab. en 2009), Alberta et Manitoba connaissent un taux d'urbanisation largement supérieur. On trouve de nombreuses ressemblances entre Winnipeg (742 400 hab.), capitale du Manitoba, Edmonton (1 155 000 hab.), capitale de l'Alberta, et Calgary (1 230 200 hab.), la vil […] Lire la suite

PRAIRIES LES, Canada

  • Écrit par 
  • J. H. RICHARDS
  •  • 1 162 mots
  •  • 2 médias

Les Prairies canadiennes tirent leur originalité d'un ensemble de facteurs physiques et biologiques ainsi que de caractères socio-économiques particuliers. Le paysage demeure en général uniforme. Cette homogénéité se retrouve dans la présence souveraine d'un climat continental froid et semi-aride (ou subhumide), dans l'extension des terres noires ( tchernoziem ) et dans une agriculture de type ext […] Lire la suite

Pour citer l’article

« CALGARY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/calgary/