ÉDITION DES GÉNOMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le ciblage de l’ADN : les méganucléases

Les limitations de la recombinaison homologue ont poussé à chercher des méthodes plus efficaces. En effet, sur un autre front de la recherche, les techniques de séquençage de l’ADN, qui permettent de connaître l’ordre d’enchaînement des nucléotides, ont progressé d’une manière fulgurante, de sorte que l’on dispose de plusieurs milliers de génomes complets d’organismes différents, allant de l’hydre d’eau douce au mammouth. S’il en est besoin, on séquence un génome humain (enchaînement de 3 milliards de nucléotides) en quelques jours. En se fondant sur des algorithmes bio-informatiques, on sait déterminer les séquences qui sont probablement des gènes. À partir de la seule séquence de l’ADN d’un génome, on déduit l’existence de plusieurs milliers ou dizaines de milliers de gènes, dont on ne connaît en général pas la fonction. Sur la base de la séquence codante de ces gènes, on peut seulement attribuer une fonction plausible aux protéines pour lesquelles ces gènes codent. Les conclusions sur les fonctions des gènes, ainsi obtenues par traitement mathématique des séquences d’ADN et extrapolation à partir des fonctions de protéines connues, font-elles sens sur le plan de la physiologie de l’organisme ? En d’autres termes, dire qu’un gène d’oursin code pour une protéine qui ressemble à une protéine impliquée dans le développement des mammifères ne dit pas qu’il s’agit d’un gène du développement de l’oursin. La seule manière de le savoir est d’inactiver ce gène en y introduisant une mutation, le réintroduire dans l’animal, puis en observer les effets sur le développement et la physiologie de l’organisme. Mais cette tâche est difficile car la capacité d’analyse fonctionnelle des gènes a progressé bien moins vite que la connaissance des génomes. De plus, elle est pratiquement impossible à réaliser dans la plupart des organismes, comme l’oursin de cet exemple, par manque des outils génétiques et moléculaires nécessaires.

L’introduction de nouvelles technologies de modification rapide des génomes, connue sous le nom d’édition des génomes, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages



Médias de l’article

Une méganucléase complexée à de l’ADN

Une méganucléase complexée à de l’ADN
Crédits : Laguna Design/ SPL/ AKG-images

photographie

Modes d’action des outils d’édition du génome

Modes d’action des outils d’édition du génome
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna

Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna
Crédits : Miguel Riopa/ AFP

photographie





Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Gilles SAUCLIÈRES, « ÉDITION DES GÉNOMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition-des-genomes/