ÉCOLE FRANÇAISE DE SPIRITUALITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il est devenu courant, depuis la parution du tome III de l'Histoire littéraire du sentiment religieux d'Henri Bremond (1925), de parler d'une « école française de spiritualité », aux limites chronologiques et typologiques assez imprécises, mais située au xviie siècle et dans la mouvance du cardinal de Bérulle et de l'Oratoire de France.

Bremond prend le mot « école » au sens rigoureux, parlant de sa « cohésion parfaite », de son « unanimité ». Il voit en Pierre de Bérulle le fondateur de cette école, « fidèle aux principes essentiels de l'humanisme dévot » (autre catégorie créée par Bremond pour désigner la spiritualité de François de Sales), mais novateur toutefois dans l'adaptation Bremond distingue les principes de la pratique. Au départ de l'école française, il place la « révolution théocentrique », qui remplace dans la vie chrétienne la spiritualité anthropocentrique, déjà réformée, mais non abolie par l'humanisme dévot. Ce théocentrisme s'est précisé chez Bérulle en un christocentrisme éminent : la spiritualité bérullienne est une spiritualité de l'adoration, par la contemplation du Christ dans chacun des « états » (Bérulle emploie aussi le mot « dispositions ») de son humanité. Simplifiant ainsi l'ascèse traditionnelle, mais réagissant contre les tendances de l'école abstraite (qui repoussait les images comme obscurcissant l'accès à l'essence divine), Bérulle propose au fidèle l'« anatomie » des mystères de la vie du Christ, où Jésus est présenté comme l'« accomplissement de notre être », son « principe de subsistance ». Dans la pratique, cette spiritualité conduit à une adoration lyrique dans l'élévation, afin d'atteindre un état d'« adhérence à Jésus-Christ ». Alors que nulle ascèse n'a prise sur le fond de l'âme et ne peut donc fixer le fidèle dans un état quelconque, le bérullisme tend tout entier à établir le fidèle dans des états, selon une perspective mystique. À partir de ces traits caractéristiques, Bremond identifie comme membres de l'école française presque tous les spirituels français du

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉCOLE FRANÇAISE DE SPIRITUALITÉ  » est également traité dans :

AUGUSTINISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Spiritualité et vision du monde »  : […] L'école française de spiritualité ne peut pas être réduite à la seule figure du cardinal de Bérulle, encore qu'il en soit le centre. L'évolution de sa spiritualité atteste que théologie et spiritualité sont inséparables, comme chez Augustin qu'il prit pour maître et qu'il recommanda comme guide spirituel. La méditation du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustinisme/#i_44943

BÉRULLE PIERRE DE (1575-1629)

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 1 698 mots

xxe siècle, « le maître de tant de saints, le docteur de tant de docteurs ». L'historiographie actuelle, nuançant et corrigeant parfois les jugements de Bremond, continue à s'intéresser à un personnage qui a profondément marqué, directement ou indirectement, la spiritualité française de l'âge classique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-berulle/#i_44943

HISTOIRE LITTÉRAIRE DU SENTIMENT RELIGIEUX EN FRANCE (H. Bremond)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 1 040 mots

et en renversant la primauté traditionnelle de Port-Royal au profit de ce qu'il appela « l'école française de spiritualité », dont Bérulle représente la figure exemplaire. Ce psychologue de talent, ce « Chardin de la sainteté et de la vie mystique », comme l'appelle Charles Du Bos, marquait son admiration pour le genre du portrait, notamment chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-litteraire-du-sentiment-religieux-en-france/#i_44943

Pour citer l’article

Jean-Robert ARMOGATHE, « ÉCOLE FRANÇAISE DE SPIRITUALITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-francaise-de-spiritualite/