Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PERGAME ÉCOLE DE

École philosophique fondée à Pergame après la mort du philosophe Jamblique, vers 330, par son disciple Aidesios. Elle regroupe Maxime d'Éphèse, Chrysanthe, Priscus et un certain Eusèbe. C'est dans ce milieu et cette tradition jambliquienne, tout particulièrement sous la direction de Maxime d'Éphèse, que l'empereur Julien fut initié au néo-platonisme. Presque tous les renseignements sur ces personnages proviennent de la correspondance de l'empereur Julien et de la Vie des sophistes, rédigée vers 395 par Eunape de Sardes. Cet ouvrage collectionne histoires pieuses, belles actions, miracles, prophéties et visions. Tout en tenant compte de la médiocrité d'esprit d'Eunape, on peut penser que cette école se souciait plus de théurgie et de piété envers les dieux de l'hellénisme que de science et de philosophie.

— Pierre HADOT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • MAXIME D'ÉPHÈSE (mort en 370)

    • Écrit par Richard GOULET
    • 264 mots

    Philosophe néo-platonicien du ive siècle, élève d'Aedesius, lui-même disciple de Jamblique. Parallèlement à son travail de philosophie scolaire (Simplicius mentionne un Commentaire sur les Catégories d'Aristote qu'il aurait écrit). Maxime était très versé dans la théurgie et la...

  • NÉO-PLATONICIENNE D'ATHÈNES ÉCOLE

    • Écrit par Henri Dominique SAFFREY
    • 1 990 mots

    À l'intérieur du vaste mouvement philosophique que l'on désigne globalement sous le nom de néo-platonisme et qui se développe du iiie au vie siècle après J.-C., on distingue des écoles diverses. Fondé à Rome par Plotin, qui y enseigne de 245 à 270, et maintenu vivant sur place...

Voir aussi