BOURGOGNE DUCHÉ DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Valois : Jean sans Peur et Charles le Téméraire

Jean le Bon, après en avoir confirmé l'autonomie administrative et les privilèges, hérita en 1361 du duché en se donnant comme le plus proche parent du dernier duc capétien. Mais, dès 1363, il abandonna le duché de Bourgogne à son quatrième fils, Philippe le Hardi. Le premier des Valois de Bourgogne eut d'abord à lutter contre les routiers qui avaient envahi la Bourgogne sur les traces des Anglais, avec lesquels il avait fallu passer en 1360 le traité de Guillon. Mais il dut à son mariage avec Marguerite de Flandre de réunir à son duché les domaines de la maison de Flandre : Flandre et Artois, mais aussi Franche-Comté et Nevers. Ceux-ci constituent avec le duché le groupe des « pays de Bourgogne » pour lesquels s'institue à Dijon un véritable gouvernement central, dont les organes sont le gouverneur, la chambre du conseil (fondée en 1386) et la chambre des comptes. Toutefois les « grands jours » continuent à siéger à la fois à Beaune (pour les terres relevant du royaume) et à Saint-Laurent-lès-Chalon (pour celles qui relèvent de l'Empire).

Bourgogne, 1363-1477

Bourgogne, 1363-1477

Dessin

Les acquisitions successives du duché de Bourgogne sous les Valois, de Philippe le Hardi à la mort de Charles le Téméraire. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cet ensemble de territoires fut réduit sous Jean sans Peur (1404-1419) du fait de l'attribution de Nevers à un cadet. L'acquisition du comté de Tonnerre, enlevé par le duc au comte Louis, partisan des Armagnacs, devait être éphémère, à la différence de celle du Charolais, acheté en 1390. Mais, en 1417, le ralliement de Mâcon et d'Auxerre au parti bourguignon prélude au rattachement au duché de ces deux comtés et de Bar-sur-Seine. Celui-ci, consenti en 1424 par le roi lancastrien, est confirmé en 1435 par le traité d'Arras, qui y ajoute les élections royales.

Sévèrement éprouvé par la lutte contre les routiers, contre les Armagnacs, par le passage des écorcheurs et, plus tard, par les guerres entre Louis XI et Charles le Téméraire, le duché devait cependant profiter de la fortune de la maison de Bourgogne. Les ducs entendaient faire de Dijon une capitale véritable, aussi y construisirent-ils un p [...]


Médias de l’article

400 à 500. Royaumes barbares

400 à 500. Royaumes barbares
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Autun

Autun
Crédits : Adam Woolfitt/ Corbis

photographie

Sainte-Madeleine, Vézelay

Sainte-Madeleine, Vézelay
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Bourgogne, 1363-1477

Bourgogne, 1363-1477
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de Dijon

Classification


Autres références

«  BOURGOGNE DUCHÉ DE  » est également traité dans :

ABBAYES DE CLUNY - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 332 mots

909-910 L'abbaye de Cluny est fondée par le duc d'Aquitaine Guillaume III le Pieux sur l'un de ses domaines en Bourgogne. Elle fut placée sous la protection directe du pape. 910-927 Abbatiat de Bernon, le fondateur de l'ordre. Il lance alors le chantier de l'abbaye. 927-942 Abbatiat de saint Odon sous lequel fut terminée la première église abbatiale. 942-948 Abbatiat d'Aymar qui, grâce à ses r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbayes-de-cluny-reperes-chronologiques/#i_717

AUTUN

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  •  • 885 mots
  •  • 3 médias

Augustodunum fut fondée vers ~ 10 pour remplacer Bibracte comme chef-lieu de la cité des Éduens. Entourée d'une vaste enceinte, au carrefour de voies importantes, dotée de monuments imposants, elle connut en particulier une activité de type universitaire dont témoignent les Panégyriques (Eumène). En dépit du siège qu'elle subit en 269 à la suite de sa révolte contre l'empereur gaulois Tetricus, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autun/#i_717

BEDFORD JEAN DE LANCASTRE duc de (1389-1435)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 742 mots

Troisième fils d'Henri IV d'Angleterre, Jean de Lancastre est fait duc de Bedford par son frère Henri V en 1414. Mêlé très jeune aux luttes politiques, il soutient son frère qui lui confie la lieutenance du royaume lors de ses expéditions en France. À ce titre, il prend Berwick aux Écossais et réprime l'hérésie lollarde. En 1422, il rejoint le roi malade en France, prend le commandement de l'armée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-bedford/#i_717

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le cadre institutionnel »  : […] Il est de tradition de considérer l'arrivée au pouvoir des ducs de Bourgogne en Flandre (1385), puis dans les autres régions belges, ainsi que la période de leurs successeurs les Habsbourg, comme des apogées de l'histoire de la Belgique. Certes, au point de vue institutionnel, dynastique, la centralisation d'en haut, l'union personnelle de diverses régions sous les Bourguignons, le caractère mona […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_717

CERCLE D'EMPIRE

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 185 mots

Division du Saint-Empire romain germanique instituée d'abord pour remédier à l'anarchie féodale par Albert II (1438-1439) qui créa six cercles ( Kreise ), sans compter l'Autriche et la Bohême, et reprise par Maximilien I er en 1500 : aux cercles bavarois, souabe, franconien, rhénan (plus tard haut-rhénan), westphalien et saxon (plus tard bas-saxon) s'ajoutent, en 1512, les cercles bas-rhénan, hau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cercle-d-empire/#i_717

CHARLES LE TÉMÉRAIRE (1433-1477) duc de Bourgogne (1467-1477)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 073 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Philippe le Bon et d'Isabelle de Portugal, Charles le Téméraire attendit trente-quatre ans la succession de son père (1467) et trompa l'attente en voyageant, en complotant et en préparant son règne. Il prit notamment part à la ligue du Bien public (1465) et combattit à Montlhéry contre l'armée de Louis XI. L'État bourguignon dont il hérita finalement n'était que l'union personnelle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-le-temeraire/#i_717

CLUNY

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS, 
  • Carol HEITZ
  •  • 3 326 mots
  •  • 3 médias

Cluny, abbaye bourguignonne de l'ancien diocèse de Mâcon (aujourd'hui de celui d'Autun, Saône-et-Loire), a joué un rôle majeur dans le renouveau monastique français des x e et xi e  siècles . Ce ne fut certes pas le seul foyer de réforme : Fleury-sur-Loire, Saint-Bénigne de Dijon, les abbayes de Gorze, Metz, Toul et Verdun, et d'autres encore, ont aussi puissamment contribué au relèvement général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cluny/#i_717

DIJON

  • Écrit par 
  • Robert CHAPUIS
  •  • 1 037 mots
  •  • 3 médias

Dijon, capitale de la région Bourgogne et chef-lieu de la Côte-d'Or, a été désignée en 2015 comme chef-lieu de la nouvelle grande région Bourgogne-Franche-Comté . La ville se situe à l'une des intersections entre les voies nord-sud unissant la Méditerranée à l'Europe du Nord et les voies sud-est - nord-ouest joignant l'Italie du Nord au Bassin parisien. Elle a donc bénéficié de certains atouts, ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dijon/#i_717

FLANDRE

  • Écrit par 
  • Xavier MABILLE
  •  • 4 858 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le comté de Flandre »  : […] Lors du démembrement de l'empire carolingien, le traité de Verdun (843) attribua à Charles le Chauve les territoires situés entre l'Escaut à l'est et la mer à l'ouest. Ces territoires s'étendaient donc vers le nord au-delà de la frontière linguistique entre domaine roman et domaine germanique. Ainsi, « à partir du commencement du Moyen Âge, la France eut dans la Flandre une annexe germanique sur s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flandre/#i_717

FRANCE : MISE EN PLACE DE L'ÉTAT MODERNE, XVe-XVIe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 566 mots

1453 L'armée du roi Charles VII met fin à la présence anglaise en Guyenne à la bataille de Castillon (17 juillet). La guerre de Cent Ans est terminée. 1456 Un an après l'occupation des terres de Jean V, comte d'Armagnac (qui sera banni en 1460), un autre grand féodal, le duc Jean II d'Alençon, est puni (21 mai) pour avoir demandé une intervention anglaise. Le Dauphiné est définitivement annexé a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-mise-en-place-de-l-etat-moderne-xve-xvie-siecle-reperes-chronologiques/#i_717

FRANCHE-COMTÉ

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Serge ORMAUX
  •  • 3 999 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Histoire de la Franche-Comté »  : […] Si le terme de Franche-Comté n'apparaît dans les textes qu'en 1336, la réalité d'une entité politique intermédiaire entre la France et la Germanie est plus ancienne. La Franche-Comté a pris la succession de la province des Séquanes, la Maxima Sequanorum , mentionnée pour la première fois par César dans La Guerre des Gaules (I, 38-39). Sa capitale, Vesontio (Besançon), devint le siège d'un gouver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franche-comte/#i_717

HENRI Ier (1008-1060) roi de France (1031-1060)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 236 mots

Fils de Robert le Pieux, associé au trône en 1027, et seul roi à la mort de son père (20 juill. 1031). Son frère Robert, que soutenaient la reine mère Constance d'Arles et le comte de Blois, tenta de lui enlever la couronne et occupa le domaine royal. L'appui du duc de Normandie et des comtes d'Anjou et de Flandre permit à Henri I er de reconquérir le pouvoir ; il donna à son frère la Bourgogne. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ier/#i_717

HUGUES Ier LE GRAND (897?-956) duc de France (923-956)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 276 mots

Comte de Paris et duc de France, Hugues le Grand est fils de Robert I er (roi de France de 922 à 923) et neveu d'Eudes (comte de Paris et roi de 888 à 898). Maître d'un important groupe de comtés situés entre la Seine et la Meuse et, après 943, de la Bourgogne, bénéficiant en outre d'alliances comme celle de l'empereur Otton I er , Hugues préféra à la couronne royale le pouvoir réel que lui donna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugues-ier-le-grand/#i_717

JACQUELINE DE BAVIÈRE (1401-1436)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 320 mots

Fille unique du comte Guillaume IV de Bavière et de Marguerite de Bourgogne, Jacqueline succède à son père en 1417 et hérite des comtés de Hollande, de Hainaut, de Zélande et de la seigneurie de Frise. Veuve en premières noces de Jean de Touraine, fils de Charles VI et dauphin de France, elle épouse en 1418 son cousin germain le duc de Brabant, Jean IV, avec lequel elle ne s'entendra pas. Son oncl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-de-baviere/#i_717

JEAN II LE BON (1319-1364) roi de France (1350-1364)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 462 mots
  •  • 2 médias

Fils aîné de Philippe VI de Valois et de Jeanne de Bourgogne, Jean fut duc de Normandie, puis roi le 22 août 1350. Excellent chevalier, sa bravoure lui interdit la fuite qui avait sauvé son père à Crécy. D'intelligence probablement médiocre, il ne put éviter de graves maladresses qui lui aliénèrent le plus souvent le concours des états, maîtres de lui refuser les ressources financières pourtant in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ii-le-bon/#i_717

JEANNE D'ARC (1412-1431)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 4 335 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les événements »  : […] Jeanne est née probablement le 6 janvier 1412 dans un bourg du Barrois, Domrémy. Ses parents étaient des « laboureurs », c'est-à-dire des paysans assez aisés. Le nom de famille est écrit dans les documents d'époque Darc, Tarc, Dare, Day, etc. Le nom de Jeanne d'Arc apparaît pour la première fois dans un poème en 1576. De son enfance on connaît ce qu'elle-même et certains témoins en ont évoqué aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-d-arc/#i_717

JEAN SANS PEUR (1371-1419) duc de Bourgogne (1404-1419)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 582 mots

Fils aîné du duc de Bourgogne Philippe le Hardi et de Marguerite de Flandre, Jean, comte de Nevers, participa à la croisade organisée par Sigismond de Hongrie, fut pris par les Turcs lors du désastre de Nicopolis le 25 septembre 1396 (il y avait si bien combattu qu'il y gagna le surnom de Jean sans Peur) et ne revint en France qu'en 1398. Il devint duc à la mort de son père en avril 1404. Cet homm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sans-peur/#i_717

LANGRES

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  •  • 532 mots
  •  • 1 média

Située sur une hauteur près de la Marne, dans le département de la Haute-Marne, la ville de Langres fut d'abord, sous le nom d'Andomatunum, le chef-lieu du pays des Lingons ; elle en garde un arc de triomphe qui fut incorporé dans l'enceinte édifiée vers le iv e  siècle autour de la ville haute. Cette enceinte, plusieurs fois agrandie pour englober de nouveaux quartiers, ne put sauver la ville des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langres/#i_717

LIÈGE, ville

  • Écrit par 
  • Jean LEJEUNE, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 6 992 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les drames du xve siècle »  : […] Le contrôle de leur pouvoir est précisément ce que ne peuvent supporter des princes de sang royal comme Jean de Bavière (1390-1418) et Louis de Bourbon (1456-1482). Pour tenir leur rang et suppléer à l'insuffisance des recettes du domaine épiscopal, ils devraient établir un impôt permanent et augmenter les ressources de leurs juridictions. Mais comment y parvenir sans le consentement de leurs suj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liege-ville/#i_717

LILLE

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques DUTHOY, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 2 552 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Histoire et activités »  : […] Fondée au Moyen Âge, Lille (Rijsel en flamand) tire son nom de son site primitif : une terre ferme entre les bras marécageux de la Deûle. Là, ce petit affluent de la Lys, à lent débit, qui déjà en amont se frayait difficilement son chemin à travers une basse banquette de craie, s'étalait jadis au contact des argiles flamandes. Aussi, bien que située en plaine vers 20 mètres d'altitude, la ville a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lille/#i_717

LOUIS XI (1423-1483) roi de France (1461-1483)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 2 543 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dauphin en son Dauphiné »  : […] Fils du roi de Bourges et de Marie d'Anjou, né précisément à Bourges dans l'atmosphère sombre de 1423, Louis reçoit, comme tous les enfants nobles de l'époque, une double éducation fort sérieuse : intellectuelle avec Jean Majoris, maître ès arts, licencié en droit et théologien, ami du chancelier de l'université de Paris, Jean Gerson, qui trace le programme de l'éducation du prince ; sportive et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xi/#i_717

LUXEMBOURG

  • Écrit par 
  • Christian DESSOUROUX, 
  • Paul MARGUE, 
  • Philippe POIRIER
  •  • 4 043 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des origines au congrès de Vienne »  : […] Région habitée à l'aube des temps historiques par des Gaulois et des Germains, ensuite romanisée à partir de Trèves et de Metz, christianisée sous l'influence romaine et plus durablement par des moines anglo-saxons tel saint Willibrord au vii e  siècle, régie par les Francs mérovingiens et leurs successeurs carolingiens, entraînée dans les partages de la Lotharingie, elle a subi le destin de la Be […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luxembourg/#i_717

MÂCON

  • Écrit par 
  • Robert CHAPUIS
  •  • 522 mots
  •  • 2 médias

Préfecture de la Saône-et-Loire, Mâcon ( Matisco ) a été fondée vers le iii e  siècle avant J.-C. sur un gué de la Saône, par les Éduens qui y aménagent un port. Devenue castrum sous les Romains, la ville connaît une belle période en tant que port et étape sur la via Agrippa qui relie Lyon à Cologne. Après les invasions barbares, elle renaît en devenant, en 536, le siège d'un évêché. Ville fronti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macon/#i_717

MARGUERITE D'AUTRICHE (1480-1530) gouvernante des Pays-Bas

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots
  •  • 1 média

Fille de l'archiduc Maximilien de Habsbourg (futur empereur Maximilien I er ) et de Marie de Bourgogne, Marguerite fut fiancée en 1483 au dauphin, le futur roi Charles VIII de France, qui la renvoya en 1491 lorsqu'il épousa Anne de Bretagne. En avril 1497, elle épousa l'infant don Juan, qui mourut peu après. Remariée en 1501 avec Philibert II, duc de Savoie, elle est de nouveau veuve en 1504 et fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-d-autriche/#i_717

MARIE DE BOURGOGNE (1457-1482) duchesse de Bourgogne (1477-1482)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 269 mots

Fille unique du duc de Bourgogne Charles le Téméraire et de sa seconde épouse Isabelle de Bourbon. En 1477, âgée de vingt ans, Marie prend la tête des États bourguignons à la suite de la mort accidentelle de son père devant Nancy. Sa jeunesse et son inexpérience politique lui font perdre une partie de ses États. Louis XI, ennemi acharné de sa dynastie, reprend la Bourgogne proprement dite, envahit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-bourgogne/#i_717

MORAT BATAILLE DE (22 juin 1476)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 219 mots

Victoire majeure de la Confédération helvétique dans la guerre menée de 1474 à 1476 contre la Bourgogne, cette bataille s'est déroulée aux portes de la ville de Morat (Murten), située à côté du lac éponyme, à l'ouest de Berne et à l'est du lac de Neuchâtel. Les Suisses étaient entrés en guerre parce qu'ils étaient alliés à l'empereur Frédéric III, qui régnait sur le Saint Empire romain germanique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-morat/#i_717

MORT DE CHARLES LE TÉMÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 205 mots
  •  • 1 média

En un siècle, les ducs de Bourgogne ont regroupé de vastes territoires tant dans le royaume de France que dans l'Empire. Outre le bloc formé autour des deux Bourgognes, ils règnent sur un ensemble septentrional regroupant Artois, Flandre, Hainaut, Brabant, Hollande, Luxembourg. Charles, duc en 1467, achète l'Alsace et la Gueldre (1469) et se fait céder des villes picardes par le roi de France Lou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-charles-le-temeraire/#i_717

NORD-PAS-DE-CALAIS

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 4 690 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une construction territoriale particulière »  : […] La frontière franco-belge a coupé un réseau urbain et un peuplement très denses depuis le milieu du Moyen Âge. Lors de la conquête des Gaules, la population était déjà suffisamment nombreuse pour opposer une rude résistance à César. (Les plus anciens fossiles humains de la région remontent à — 700000, la présence de l' Homo sapiens est attestée vers — 38000, les débuts de l'agriculture vers 3700  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nord-pas-de-calais/#i_717

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Tentatives de centralisation »  : […] Au cours de leurs quelque deux mille ans d'histoire, les Pays-Bas actuels ont été quatre fois soumis à une autorité centrale : sous Charlemagne, sous les ducs de Bourgogne, sous leurs successeurs les Habsbourg et enfin depuis l'établissement du royaume au xix e  siècle. La République du xvii e  siècle était plutôt un conglomérat de sept petits États. La période qui va des Carolingiens aux Bourgui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_717

PHILIPPE II LE HARDI (1342-1404) duc de Bourgogne (1363-1404)

  • Écrit par 
  • Claude GAUVARD
  •  • 1 094 mots

Fils du roi de France Jean II le Bon et de Bonne de Luxembourg, Philippe le Hardi domine la vie politique française de la fin du xiv e  siècle. Très populaire depuis le désastre de Poitiers, il reçoit en apanage le duché de Bourgogne en 1363. Par son mariage avec Marguerite de Flandre (1369), il acquiert le comté de Flandre à la mort de Louis de Mâle. Ses territoires sont riches mais hétérogènes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-ii-le-hardi/#i_717

PHILIPPE III LE BON (1396-1467) duc de Bourgogne (1419-1467)

  • Écrit par 
  • Richard VAUGHAN
  • , Universalis
  •  • 638 mots

Duc de Bourgogne (1419-1467) né le 31 juillet 1396 à Dijon, mort le 15 juin 1467 à Bruges. Fils de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière, Philippe devient duc de Bourgogne à vingt-trois ans. Son objectif premier est alors de se dégager aussi vite que possible des affaires qui ont conduit les Armagnacs à assassiner son père en 1419. Tenant le dauphin Charles (futur Charles VII) pour respons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iii-le-bon/#i_717

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 362 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'expansion du XVe siècle »  : […] Au lendemain de Naefels se produit un événement décisif : les villes d'Allemagne du Sud, alliées des Suisses, sont battues par les princes d'Empire et leur ligue est dissoute, alors que les cantons maintiennent leur indépendance. Le destin de la Suisse commence à se séparer définitivement de celui de l'Empire. « La Suisse resta désormais le réduit du particularisme communal dans une Europe où, pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suisse/#i_717

TOISON D'OR ORDRE DE LA

  • Écrit par 
  • Claude DUCOURTIAL-REY
  •  • 625 mots

Le plus illustre des ordres de chevalerie, créé le 10 janvier 1430 à Bruges par Philippe le Bon, duc de Bourgogne, comte de Flandres, qui arbitrait alors les destinées de la France, entre le Français Charles VII et l'Anglais Henri V. L'ordre devait regrouper, autour de Philippe, les principales personnalités flamandes et bourguignonnes, au moment où, grâce à Jeanne d'Arc, le sacre de Charles risqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-la-toison-d-or/#i_717

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean RICHARD, « BOURGOGNE DUCHÉ DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bourgogne/