SINDJĀR DJEBEL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ride montagneuse de la Djézireh irakienne, à l'ouest de Mossoul, le djebel Sindjār se prolonge légèrement à l'ouest en Syrie, où il est relayé, au-delà de la vallée du Khābūr, par le djebel Abd al-‘Azīz. Bombement anticlinal de direction ouest - sud-ouest - est - nord-est, il altère la plate-forme syro-arabique sur 100 kilomètres et culmine à 1 498 mètres au piton de Chilmiré. Chaînon isolé au milieu de la steppe de Djézireh, domaine des nomades, le djebel Sindjār est une montagne-refuge typique où se sont retranchés les Yézidi faussement appelés « adorateurs du Diable ». Les Yézidi, de langue kurde, pratiquent une religion curieusement syncrétiste, associant des éléments juifs, chrétiens et musulmans. Ils ont aménagé un paysage de culture extrêmement intensive (légumes, tabac) sur des terrasses irriguées dans le fond des vallées ; la montagne calcaire, très répulsive, est livrée aux troupeaux de chèvres qui hivernent dans la plaine désertique contre paiement aux Bédouins de « l'impôt de fraternité ». La localité principale est Balad Sindjār, l'ancienne Singara.

—  Jean-Marc PROST-TOURNIER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut de géographie du Proche et Moyen-Orient, Beyrouth

Classification


Autres références

«  SINDJAR DJEBEL  » est également traité dans :

DJÉZIREH

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 328 mots

Plateau du Proche-Orient, à cheval sur la Syrie et l'Irak, la Djézireh doit son nom à sa situation entre le Tigre et l'Euphrate moyens : en arabe, al-Djazīra signifie l'île. Elle s'étend entre le rebord du Taurus, en Turquie, au nord, et la basse plaine inondable de Mésopotamie qui commence vers Bagdad, au sud. À l'ouest l'Euphrate et à l'est le Tigre coulent dans des vallées encaissées presque in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djezireh/#i_49441

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 305 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Deux grands fleuves et quatre ensembles naturels inégalement peuplés »  : […] Dans ce pays où la température moyenne annuelle est presque partout supérieure à 20  0 C et les précipitations inférieures à 100 millimètres sur une large partie du territoire, la combinaison d'éléments climatiques, topographiques et hydrographiques conduit à distinguer quatre ensembles naturels. Le premier, au sud et à l'ouest, regroupe des plateaux arides prolongeant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irak/#i_49441

Pour citer l’article

Jean-Marc PROST-TOURNIER, « SINDJĀR DJEBEL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/djebel-sindjar/