Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DIDACTIQUE La didactique des disciplines

L'évolution des didactiques, entre recherche et intervention

Le déploiement des recherches et des interventions didactiques conduit à l'identification progressive de nouvelles problématiques, qui tendent inéluctablement à enrichir l'objet de la discipline, et partant, à modifier son statut même.

Le texte comme objet de savoir

Un ensemble de recherches contemporaines porte sur les caractéristiques des textes, écrits ou oraux, qui présentent les objets de savoirs et/ou les objets d'enseignement, et qui les érigent ce faisant en objets langagiers. Cette notion signifie que tout objet d'enseignement verbalisé est nécessairement soumis à un ensemble complexe de déterminations linguistiques, qui tiennent au genre de texte dans lequel un objet est présenté (manuel, monographie, programme, etc.), aux propriétés des types de discours que ce texte contient (narratif, expositif, argumentatif, dialogué, etc.), ainsi qu'à la manière dont sont gérés les mécanismes plus techniques de textualisation (connexion, cohésion nominale, cohésion verbale, prise en charge énonciative, etc.). Chaque modification de l'un de ces paramètres est susceptible de provoquer une transformation des objets langagiers, entraînant inéluctablement une transformation des propriétés des objets de savoirs que ceux-ci sémiotisent. Ce type d'approche met un accent nouveau sur la gestion des conduites langagières en situation de classe. Elle tend à associer la démarche didactique à l'examen des problèmes qui se posent dans le champ des sciences des textes et/ou des discours. Par ailleurs, le développement des didactiques professionnelles a montré que, dans la mesure où les formations préparant à l'exercice d'un métier visent à l'acquisition de compétences mobilisables en situation réelle, la constitution de leurs objets d'enseignement ne pouvait procéder par transposition de savoirs explicites préalables mais requérait l'identification et la conceptualisation de savoirs en actes issus de l'expérience pratique. Dans ce contexte, on assiste à une inversion des rapports posés entre savoirs formels et savoirs didactisés, l'élaboration des seconds étant la condition même de l'identification des premiers. La démarche didactique tend ici à s'intégrer au champ de l'analyse du travail, en contribuant à l'étude des décalages entre travail prescrit et travail réel ainsi qu'à celle des qualifications et compétences requises des travailleurs.

Les procédures d'évaluation

Les démarches d'intervention didactique visent d'abord à expérimenter in vivo de nouvelles formes de programmation, de progression et de méthodes, dans le cadre d'ateliers ou de séquences didactiques construits en étroite collaboration avec les enseignants de terrain. Elles portent aussi sur les procédures d'évaluation : comment articuler les évaluations formatives, sommatives ou mixtes dans une situation didactique donnée ? Comment assurer que ces procédures portent bien sur les objets d'enseignement visés, et éviter notamment que ne soient évalués que les phénomènes aisément quantifiables ? Ces démarches portent enfin sur la formation des enseignants, qui implique une connaissance de l'état des compétences de ces derniers et une capacité à construire des programmes de formation qui ne se bornent pas à la vulgarisation de savoirs issus des disciplines de référence, mais qui sont organisés autour des concepts et problèmes spécifiquement didactiques évoqués plus haut. L'ensemble de ces problématiques conduisent les didacticiens à s'interroger sur les conditions de leurs interventions et à s'inspirer pour ce faire des théories de l'action et de la décision qui ré-émergent dans différents champs des sciences humaines.

Un dialogue continu

Les didactiques se développent[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en psychologie, professeur ordinaire de didactique des langues à l'université de Genève
  • : maître de conférences à l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • APPRENTISSAGE DES LANGUES ÉTRANGÈRES

    • Écrit par Daniel GAONAC'H
    • 1 242 mots

    Les recherches sur l’apprentissage des langues étrangères ont d’abord été liées au domaine de la psycholinguistique, puis à celui du bilinguisme. Elles prennent actuellement davantage en compte les concepts de la psychologie cognitive : modalités d’apprentissage, automatisation, coût cognitif....

  • ENSEIGNEMENT INDIVIDUALISÉ

    • Écrit par Jean-Pierre ASTOLFI
    • 932 mots

    L'idée d'individualisation de l'enseignement est aussi ancienne que l'enseignement lui-même, et s'enracine dans les pratiques traditionnelles du préceptorat. Elle renvoie à une grande diversité terminologique qui embrasse toute l'histoire de la pédagogie : autonomie, travail indépendant, pédagogie...

  • LINGUISTIQUE - Le langage au carrefour des disciplines

    • Écrit par Catherine FUCHS
    • 10 063 mots
    • 6 médias
    ...à l'enseignement traditionnel, centré sur l'étude de la langue écrite, sur le recours à la traduction et sur l'apprentissage des règles de grammaire, les méthodes directes ont mis l'accent, depuis les années 1960, sur la pratique de la langue privilégiant la langue orale et les « compétences communicatives...
  • MATHÉMATIQUES (DIDACTIQUE DES)

    • Écrit par Régine DOUADY
    • 6 952 mots
    • 1 média

    Les problèmes posés par l'enseignement des mathématiques ne sont pas nouveaux. Au début du siècle, Henri Lebesgue était préoccupé par les conditions de l'enseignement et de la formation des professeurs. Des efforts plus récents se sont déployés dans tous les pays. Depuis les années 1960-1970,...

Voir aussi