DIATOMÉES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biologie. Écologie

La cellule des Diatomées est un organisme entièrement autonome. Elle peut vivre isolée : c'est le cas d'un grand nombre d'espèces. Mais, dans d'autres, les deux cellules issues d'une bipartition restent liées par des structures mucilagineuses ou des expansions du frustule. Au bout d'un certain temps se forme une colonie. Dans celle-ci chaque cellule conserve son individualité et la possibilité de redevenir libre. Les types de colonies sont nombreux et fixes pour une espèce donnée. Chez les Centriques on observe des chaînettes plus ou moins longues (Chaetoceros,  ; Melosira, ). Chez les Pennées, ce sont des colonies rubanées (Fragilaria, ), en éventail sur un pédicelle commun (Licmophora), en étoile, en zigzag (Grammatophora, ), des tubes contenant des cellules mobiles dans un mucilage fluide (Navicula, ), et, enfin, des colonies déformables (Bacillaria) dont les cellules glissent très rapidement les unes sur les autres grâce à une gouttière siliceuse fonctionnant comme un rail.

Chaetoceros diadema

Dessin : Chaetoceros diadema

« Chaetoceros diadema » (Centrique, marine). Colonie flottante : chaque cellule est pourvue de quatre longues soies et deux cellules contiennent une spore durable (d'après Hendley). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Melosira nummuloides

Dessin : Melosira nummuloides

« Melosira nummuloides » (Centrique, marine). Colonie cylindrique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Fragilaria sp.

Dessin : Fragilaria sp.

« Fragilaria » sp. (Pennée, eau douce). Fragment d'une colonie rubanée. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Grammatophora marina

Dessin : Grammatophora marina

« Grammatophora marina » (Pennée, marine). Colonie en zigzag : les cellules sont réunies par des coussinets mucilagineux angulaires. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Navicula gelida

Dessin : Navicula gelida

« Navicula gelida » (Pennée, marine). Colonie en tube mucilagineux. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Du point de vue écologique, on trouve des espèces planctoniques et benthiques en eau douce comme en mer. Les premières sont surtout des Centriques à cellules libres, mais incapables de mouvement autonome (Coscinodiscus, ) ou à colonies en chaînettes (Chaetoceros, Rhizosolenia, formant l'essentiel du phytoplancton marin) ; on observe aussi, particulièrement dans le plancton d'eau douce, quelques Pennées dont les colonies rubanées (Fragilaria, Tabellaria) ou étoilées (Asterionella) se prêtent à la flottaison. Les variations saisonnières et annuelles des conditions du milieu en un lieu donné déterminent les fluctuations des populations de Diatomées dont le développement dépend de la température, de la lumière et des qualités physiques et chimiques de l'eau. En mer, les espèces planctoniques côtières ont vis-à-vis de la température et de la salinité des exigences moins strictes que celles des espèces océaniques.

Coscinodicus alboranii

Dessin : Coscinodicus alboranii

« Coscinodiscus alboranii » (Centrique, marine). Cellule vivante. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les Diatomées benthiques sont soit des espèces fixées et souvent coloniales (Licmophora, Achnanthes), soit des espèces à cellules libres capables de mouvement autonome (Navicula, Nitzschia). Elles fréquentent les habitats les plus divers ; on les trouve sur la roche en place, les galets, les algues de grande taille et tout objet immergé. En outre, les espèces mobiles peuvent coloniser les substrats meubles à la surface desquels elles rampent.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Navicula directa

Navicula directa
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Chaetoceros diadema

Chaetoceros diadema
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Melosira nummuloides

Melosira nummuloides
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fragilaria sp.

Fragilaria sp.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  DIATOMÉES  » est également traité dans :

ALGUES

  • Écrit par 
  • Bruno DE REVIERS
  •  • 4 860 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Place des algues aujourd'hui dans le monde vivant  »  : […] Depuis les travaux du biologiste américain Carl Woese dans la seconde moitié du xx e  siècle, on admet aujourd'hui que le vivant est subdivisé en trois domaines : d'une part, les bactéries (Bacteria) et les archées (Archaea), qui sont des organismes formés de cellules procaryotiques (dépourvues de noyau), et, d'autre part, les eucaryotes (Eukaryota), organismes possédant dans chaque cellule un no […] Lire la suite

MICROPALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Madeleine NEUMANN
  •  • 4 015 mots

Dans le chapitre « Microfossiles d'origine végétale »  : […] Les algues ont de tout temps joué un rôle prépondérant dans l'édification de certaines roches. Les diatomées (photo), petites algues unicellulaires siliceuses (Bacillariophycées) dont la carapace est constituée par deux valves, sont connues depuis le Lias et ont formé des dépôts considérables, les diatomites, roches légères utilisées comme abrasifs, filtres ou matériaux de construction (par exemp […] Lire la suite

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 202 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Nutrition »  : […] Les adaptations des êtres planctoniques en matière de nutrition sont moins remarquables que celles qui concernent la flottabilité. Chez les végétaux, il est essentiel que la cellule demeure au-dessus de la profondeur de compensation pour que son métabolisme carboné ait un bilan positif. Toutefois, l'éclairement trop intense et trop riche en radiations rouges et orangées des eaux très superficiell […] Lire la suite

PACIFIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean FRANCHETEAU
  •  • 14 712 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Sédiments actuels »  : […] On prétend que c'est le midship J. M. Brooke, à bord de l'U.S.S. Vincennes , qui a obtenu en 1854 le pre mier échantillon de sédiments à une profondeur de 3 870 mètres en attachant une plume au lest d'une ligne de sonde, observant ainsi 3 tests de foraminifère. À la suite de l'expédition du H.M.S. Challenger , John Murray et Alphonse Renard (1891) établissaient un modèle de classification des s […] Lire la suite

PLANCTON

  • Écrit par 
  • Stéphane GASPARINI
  •  • 3 255 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Qu'est-ce que le plancton ? »  : […] Le terme plancton trouve son origine dans l' Odyssée d'Homère où il est employé pour désigner les animaux qui « errent » ( planktós en grec ancien) à la surface des flots. En 1887, le zoologiste allemand Victor Hensen reprend ce terme pour qualifier l'ensemble des organismes qui vivent en suspension dans les eaux douces, saumâtres ou salées, et sont inaptes à lutter contre les courants. Cette déf […] Lire la suite

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 301 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une richesse venant de la mer »  : […] Durant la période hivernale polaire, le soleil apparaît à peine à l'horizon et aucun rayon lumineux n'arrive à atteindre l'océan en raison de la banquise qui le recouvre. En revanche, la vie explose dès que cette glace se fragmente et disparaît. On considère que la croissance bactérienne estivale en Antarctique n'a pas d'équivalent ailleurs sur notre planète. Algues et bactéries se développent, f […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-France SIMON, « DIATOMÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/diatomees/