DÈMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À l'époque classique, circonscription territoriale de l'Attique. La création des dèmes est attribuée à Clisthène (~ vie s.). Au lendemain de la chute des tyrans, une lutte pour le pouvoir s'engage entre Clisthène, chef du génos des Alcméonides, et Isagoras. Ce dernier, avec l'appui des Spartiates qui avaient aidé au renversement des tyrans, souhaitait établir à Athènes un régime oligarchique. Clisthène, prenant appui sur le démos, réussit à imposer une réforme générale, dont l'aspect essentiel est un remodelage de l'espace civique et la répartition des Athéniens à l'intérieur de dix nouvelles tribus territoriales, elles-mêmes divisées en un certain nombre de dèmes. Ces dèmes (au nombre de cent à l'origine ?) étaient regroupés en trittyes, chaque tribu comprenant trois trittyes, une de la côte, une de la plaine, et une de la ville. Le but de Clisthène était double : mettre fin aux divisions fondées sur les clientèles régionales, en rassemblant au sein d'une même tribu des dèmes de régions différentes ; intégrer au corps des citoyens tous ceux qu'il avait fait entrer dans la cité, étrangers, voire esclaves. En effet, un Athénien ne se désignait désormais plus en faisant suivre son nom de celui de son père, mais de celui de son dème (démotique). Le dème était par ailleurs le cadre d'une vie municipale active. Chaque année, l'assemblée du dème élisait le démarque dont la fonction principale était de tenir le registre du dème sur lequel étaient inscrits les citoyens. Un registre parallèle portait les noms des étrangers qui y résidaient avec le statut de métèques. L'assemblée du dème désignait également les candidats de ce dème aux différentes magistratures. Enfin le dème était le cadre de manifestations religieuses. Au ~ ve siècle cependant, le démotique ne coïncidait plus nécessairement avec le lieu de résidence du fait de certains déplacements de population, liés en particulier au développement de l'agglomération urbaine et du Pirée.

—  Claude MOSSÉ

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DÈMES  » est également traité dans :

CLISTHÈNE (-570?-? -508)

  • Écrit par 
  • Russell MEIGGS
  • , Universalis
  •  • 723 mots

Homme d'État athénien considéré comme le père de la démocratie, né vers 570 av. J.-C., mort vers 508. Clisthène, fils de Mégaclès II, appartient à la famille des Alcméonides. Celle-ci joue un rôle majeur dans la vie publique de la cité depuis le début de l'époque archaïque. Mais elle souffre de la malédiction publique suscitée au siècle précéden […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clisthene-570-508/#i_3523

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Une civilisation de la parole politique

  • Écrit par 
  • Pierre VIDAL-NAQUET
  •  • 10 172 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ville et campagne »  : […] Dans le monde décrit par Homère, l'opposition entre la civilisation et la sauvagerie n'est pas celle de la ville et de la campagne, mais celle de la campagne cultivée et de la campagne sauvage. La présence d'une polis , c'est-à-dire d'un point fortifié, d'un démos , c'est-à-dire d'un petit groupement humain dont on n'ose dire qu'il est un village, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-une-civilisation-de-la-parole-politique/#i_3523

INSTAURATION DE LA DÉMOCRATIE À ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 173 mots

Après le départ d'Athènes du tyran Hippias, second fils de Pisistrate, en — 510, les réformes radicales proposées par Clisthène, membre de la famille aristocratique des Alcméonides, mais chef du parti progressiste, sont adoptées. À l'ancienne structure clanique de la société, cantonnée désormais au domaine religieux, se substitue une organisation a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instauration-de-la-democratie-a-athenes/#i_3523

ISTANBUL

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 5 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La lutte des factions »  : […] Les dèmes sont à la fois des associations sportives dont les cochers du cirque portent les couleurs (le bleu et le vert), des milices qui participent à la défense de la ville comme à la construction et à l'entretien des remparts, enfin de véritables partis politiques implantés dans des quartiers différents, et qui représentent des milieux et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/istanbul/#i_3523

PHRATRIE

  • Écrit par 
  • Claude MOSSÉ
  •  • 322 mots

Terme qui désigne à l'origine des groupes de parenté ( phrater  : frère) rassemblant plusieurs familles (au sens large) dans le culte d'un ancêtre commun. Dans Homère, la phratrie apparaît comme une subdivision de la tribu ( phylè ) et les héros combattent groupés par tribu et par phratrie. En fait, on est assez mal renseigné sur l'évolution de cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phratrie/#i_3523

Pour citer l’article

Claude MOSSÉ, « DÈMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/demes/