DÉFENSEUR DES DROITS, France

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un statut protecteur de son indépendance

Tout comme pour les autres autorités administratives indépendantes qui se trouvent hors hiérarchie administrative, l’indépendance du Défenseur des droits est une exigence primordiale. Elle est garantie de deux façons : en amont, tout d’abord, par son mode de nomination – suivant la procédure améliorée de l’article 13 alinéa 5 de la Constitution qui conditionne sa nomination par le président de la République à l’absence de veto d’une majorité renforcée de parlementaires siégeant dans les commissions compétentes ; en aval ensuite, par la durée relativement longue de son mandat (6 ans), son irrévocabilité (qui le met à l’abri des pressions) et son caractère non renouvelable (qui exclut tout remerciement pour services rendus). En outre il bénéficie dans l’exercice de ses fonctions d’une immunité juridictionnelle comparable à celle des parlementaires. Enfin, le régime strict des incompatibilités (avec tout mandat électif, toute activité professionnelle et toute autre fonction d’envergure telle que membre du gouvernement, du Conseil constitutionnel ou du Conseil supérieur de la magistrature) permet à la fois au Défenseur des droits de se consacrer pleinement à sa tâche et d’échapper a priori à tout conflit d’intérêts.

Les garanties qui existent indéniablement sur le plan théorique peuvent toutefois se révéler fragiles dans la pratique. En effet, les moyens financiers du Défenseur des droits ne sont pas assurés, l’institution ne disposant pas de ressources propres et restant donc tributaire dans son fonctionnement des crédits que lui alloue le Parlement. Au demeurant, son influence dépend pour une large part de la personnalité qui incarne la fonction et de la manière qu’elle a de l’habiter.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Dominique Baudis

Dominique Baudis
Crédits : Horacio Villalobos/ Corbis Historical/ Getty Images

photographie

Jacques Toubon

Jacques Toubon
Crédits : Sophie Bassouls/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  DÉFENSEUR DES DROITS, France  » est également traité dans :

BAUDIS DOMINIQUE (1947-2014)

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  •  • 999 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les missions nationales »  : […] En 2000, alors qu’il envisage de ne pas se représenter à la mairie de Toulouse, Dominique Baudis accepte la présidence du comité éditorial du Figaro . L’année suivante, le président de la République Jacques Chirac lui propose de prendre la tête du Conseil supérieur de l’audiovisuel (C.S.A.). Cette mission l’oblige à démissionner de tous ses mandats électifs. Alors qu’il occupe ce poste, Dominique […] Lire la suite

TOUBON JACQUES (1941- )

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 1 160 mots
  •  • 1 média

Haut fonctionnaire et homme politique français , Jacques Toubon a été l’une des principales figures de la droite gaulliste française, avant d’exercer le mandat de Défenseur des droits de 2014 à 2020, institution à laquelle il a donné une envergure nouvelle par des prises de position sans concession. Jacques Toubon a quitté le 17 juillet 2020 cette fonction de Défenseur des droits, au terme d’un ma […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Présentation du plan gouvernemental pour les migrants. 12-31 juillet 2017

transitoires, notamment. Le plan ne prévoit pas la mise en place de centres d’hébergement d’urgence. Le 21, le Défenseur des droits Jacques Toubon se rend dans le quartier de La Chapelle, à Paris, où une opération d’évacuation de migrants s’est déroulée le 7 – la trente-quatrième depuis juin 2015. Il juge […] Lire la suite

France. Adoption de la loi constitutionnelle de modernisation des institutions. 21-23 juillet 2008

la conformité de celle-ci avec la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Le justiciable pourra également saisir le Conseil supérieur de la magistrature d'une plainte contre un juge ou un dysfonctionnement de la procédure judiciaire. Le médiateur de la République sera remplacé par un défenseur […] Lire la suite

Pour citer l’article

Tatiana GRÜNDLER, « DÉFENSEUR DES DROITS, France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/defenseur-des-droits-france/