DE LA MESURE DE L'UTILITÉ DES TRAVAUX PUBLICS, Jules DupuitFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En France, vers 1820, le corps des ponts et chaussées avait incité à construire de nombreux canaux. Dix ans plus tard, l'entreprise s'avéra beaucoup moins utile que prévu et financièrement désastreuse : fallait-il incriminer les règles administratives qui chiffraient l'utilité des travaux publics ? En 1844, l'ingénieur Jules Dupuit (1804-1866) montre que ces règles exagéraient, en effet, l'utilité des investissements publics et propose une méthode qui est toujours utilisée de nos jours. Son mémoire partage beaucoup de points communs avec l'ouvrage d’Antoine-Augustin Cournot, Recherches sur les principes mathématiques de la théorie des richesses, paru en 1838. Les deux définissent la consommation comme une fonction du prix, les deux calculent la perte sociale qui résulte d’une taxe à la consommation. Rien n'atteste pourtant que Dupuit et Cournot se connaissaient.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeur de sciences économiques à l'université de Paris-IX-Dauphine

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

François ETNER, « DE LA MESURE DE L'UTILITÉ DES TRAVAUX PUBLICS, Jules Dupuit - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-mesure-de-l-utilite-des-travaux-publics/