LAFERRIÈRE DANY (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une « autobiographie américaine »

Passé la trentaine, l’exilé haïtien aspire à échapper aux nuisances contre-créatrices du brouhaha médiatique. Il se transporte alors à Miami. Là, il devient enfin auteur à temps complet, écrivain du « temps perdu retrouvé » pour reprendre une expression de Prochain Épisode de l’écrivain québécois Hubert Aquin. Une nouvelle décennie commence, celle de la maturité littéraire où le retour aux sources de l’imaginaire se révèle décisif. L’auteur y conçoit son cycle haïtien, de L’Odeur du café (1991) au Cri des oiseaux fous (2000) en passant par Le Goût des jeunes filles (1992) ou La Chair du maître (1997).

De retour à Montréal en 2000, il aspire à revenir sur ses pas littéraires en soumettant à la critique une nouvelle forme d’écriture, celle du ré-écrivain. Son œuvre apparemment disparate est ainsi progressivement reconfigurée en un ensemble cohérent, au point de se réorienter vers une seule et unique Autobiographie américaine. Sous la forme de romans et d’essais, la tension de l’imaginaire qui portait l’exilé s’y trouve remise en perspective, entre aspiration nostalgique du cycle haïtien et contamination urbaine du cycle nord-américain.

En 2009, Dany Laferrière reçoit le prix Médicis pour L’Énigme du retour. Il est désormais un écrivain francophone qui compte autant en France qu’au Québec. L’auteur réussit à faire de son retour au pays natal une fiction en jouant avec l’influence d’Aimé Césaire. Moins innovant formellement que les précédents récits, ce livre n’en est que plus naturellement émouvant.

L’éternel retour au pays n’est pas loin d’être le dernier. En 2010, Dany Laferrière vit en direct le séisme que subit Haïti. Il tire de ses notes prises sur le vif Tout bouge autour de moi (2011). Attentive à l’intimité des drames humains, l’écriture de « l’écrivain japonais » gagne en sobriété tout en conservant cette justesse du trait qui fait le charme de ses récits fragmentés en sections. Avec L’Art presque perdu de ne rien faire (2011), l’auteur confirme ses t [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences, habilité à diriger des recherches, formateur en lettres à l'École supérieure du professorat et de l'éducation Sorbonne université

Classification


Autres références

«  LAFERRIÈRE DANY (1953- )  » est également traité dans :

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 809 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un demi-siècle de violences et d'exils »  : […] Dans la seconde moitié du xx e  siècle, la littérature haïtienne est nécessairement marquée par les périodes de dictature et de violence que traverse le pays. Une répression brutale s'abat à plusieurs reprises sur ceux qui veulent vivre et écrire en hommes libres. Le romancier Jacques-Stephen Alexis meurt sous la torture en 1961. Beaucoup d'Haïti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caraibes-litteratures/#i_30676

FRANCOPHONES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Marc MOURA
  •  • 7 230 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Quelle identité culturelle ? »  : […] Hors d’Europe, les littératures francophones relèvent de la « francophonie d’implantation » issue de l’expansion coloniale de la France ou appartenant à des zones de rayonnement culturel. Pour ces littératures en contact avec une ou plusieurs autres littératures écrites dans un ou plusieurs autres idiomes, le questionnement identitaire et linguistique est au cœur de la création, d’autant que les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francophones-litteratures-de-langue-francaise/#i_30676

QUÉBEC

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Henri ROUGIER, 
  • Antony SORON
  •  • 14 454 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le roman : les écritures migrantes »  : […] La bipartition traditionnelle entre ces deux catégories d’écrivains doit d’ailleurs être immédiatement nuancée. En effet, des auteurs tels que Hubert Aquin ( Trou de mémoire , 1968) ou Anne Hébert, qui publie Le P remier J ardin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quebec/#i_30676

ROMAN GRAPHIQUE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 2 282 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un genre attrape-tout ? »  : […] L’engouement pour les romans graphiques et l’intérêt que leur portèrent des médias qui avaient longtemps dédaigné la bande dessinée incitèrent les éditeurs traditionnels à leur faire une place dans leur catalogue, si bien que le genre est désormais totalement banalisé. Le roman graphique semble particulièrement convenir à l’autobiographie, genre dans lequel ses réussites sont les plus nombreuses  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-graphique/#i_30676

Pour citer l’article

Antony SORON, « LAFERRIÈRE DANY (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dany-laferriere/