FIRMAN DANIEL (1966- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C’est avec ses personnages étrangement hyperréalistes que Daniel Firman (né en 1966 à Bron) s’est fait connaître au début des années 2000. Moulés d’après nature, habillés de véritables vêtements, et portant perruque, ils sont saisis dans des poses singulières : penchés la tête en bas, appuyés contre un mur ou encore en équilibre sur les mains les jambes en l’air (M-A/C-L, 2005 ; Clémentine, 2006 ; Jérôme (JB), 2009). À les regarder, ces réalisations semblent poursuivre une filiation avec la sculpture hyperréaliste américaine de la fin des années 1960 (Duane Hanson, John De Andrea, George Segal). Elle aussi, à l’époque, venait souligner son ancrage dans la contemporanéité et créer un trouble entre le vivant et l’inanimé. Pourtant, les sculptures anthropomorphiques de Daniel Firman abandonnent l’aspect figé des réalisations américaines au profit d’une représentation du mouvement qui semble arrêtée.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire de l'art contemporain à l'université Marc-Bloch de Strasbourg, habilitée à diriger des recherches, critique d'art

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Valérie DA COSTA, « FIRMAN DANIEL (1966- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-firman/