SHECHTMAN DAN (1941- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien et chimiste israélien, prix Nobel de chimie en 2011 pour sa découverte des quasi-cristaux. Né à Tel-Aviv (en Palestine sous mandat britannique à cette date, aujourd’hui en Israël) le 24 janvier 1941, Dan Shechtman fit ses études universitaires au département d’ingénierie mécanique de l’institut israélien de technologie (le Technion) à Haïfa. Après y avoir soutenu sa thèse de doctorat en 1972, il passe trois ans dans le laboratoire de recherches aérospatiales de la base aérienne Wright Patterson dans l’Ohio (États-Unis) ; il y étudie les propriétés microstructurelles et physiques d’alliages au titane et à l’aluminium. De retour au Technion en 1975, il y enseigne au département de science et ingénierie des matériaux et y effectue la plus grande partie de sa carrière ; il dirige en particulier le centre de recherche Wolfson pour les sciences des interfaces et le centre Louis-Edelstein d’étude des quasi-cristaux.

En séjour sabbatique à l’université Johns-Hopkins de Baltimore (Maryland, États-Unis) de 1981 à 1983,Shechtman observe par microscopie électronique à transmission qu’un alliage d’aluminium et manganèse obtenu par trempe rapide possède un ordre atomique tout à fait surprenant. Avec ses collègues Ilan Blech, Denis Gratias et John W. Cahn, il démontre l’existence des quasi-cristaux, des alliages dont les figures de diffraction ressemblent à celles des cristaux, mais présentent des symétries « interdites » caractéristiques de la géométrie du pentagone et de l’icosaèdre. Cette découverte déclenche une vive controverse et le prix Nobel de chimie Linus Pauling (1901-1994) met une ardeur particulière à contredire les conclusions des auteurs. Pourtant, de nombreux autres exemples de ces quasi-cristaux seront ensuite fabriqués et étudiés et le prix Nobel sera tardivement décerné au principal artisan de cette découverte. Shechtman déclara alors que « tout scientifique... doit savoir quand il a raison et doit savoir tenir ferme ».

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Autres références

«  SHECHTMAN DAN (1941- )  » est également traité dans :

DÉCOUVERTE DES QUASI-CRISTAUX

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 154 mots

Dan Shechtman, Ilan Blech, Denis Gratias et John W. Cahn découvrent en 1984, dans des alliages d'aluminium et de manganèse obtenus par trempe rapide, un ordre atomique présentant une symétrie pentagonale incompatible avec la périodicité spatiale caractéristique des cristaux. Cette découverte déclenche une vive controverse et Linus Carl Pauling (Prix Nobel de physique en 1954) met une ardeur parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-quasi-cristaux/#i_55686

QUASI-CRISTAUX

  • Écrit par 
  • Marc AUDIER, 
  • Michel DUNEAU
  •  • 3 079 mots
  •  • 4 médias

Le terme quasi-cristal désigne un état particulier de la matière condensée découvert de façon fortuite, en 1984, dans un alliage métallique d'aluminium et de manganèse par D. Shechtman, I. Blech, D. Gratias et J. Cahn. L' originalité de cet état tient à sa structure atomique, c'est-à-dire à un arrangement particulier des atomes dans l'espace. En effet, les premières observations, réalisées en micr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quasi-cristaux/#i_55686

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « SHECHTMAN DAN (1941- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dan-shechtman/