D'EUGÈNE DELACROIX AU NÉO-IMPRESSIONNISME, Paul SignacFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Initialement paru en feuilleton dans La Revue blanche, D'Eugène Delacroix au néo-impressionnisme fut publié en 1899. Le peintre Paul Signac (1863-1935) y défendait le mouvement pointilliste, et d'abord son chef de file, Georges Seurat (à qui le livre est dédié), en soulignant ce qui reliait, selon lui, Seurat à Delacroix : essentiellement le rôle capital assigné à la couleur dans l'exécution d'un tableau, et la pratique picturale elle-même. L'ouvrage allait marquer toute une génération de peintres, dans la première décennie du xxe siècle.

Capo di Noli près de Gênes, P. Signac

Photographie : Capo di Noli près de Gênes, P. Signac

Photographie

Paul Signac, «Capo di Noli près de Gênes», 1898. Huile sur toile, 91,5 cm × 73 cm. Collection Corboud, Wallraf-Richartz-Museum, Cologne. 

Crédits : AKG

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « D'EUGÈNE DELACROIX AU NÉO-IMPRESSIONNISME, Paul Signac - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/d-eugene-delacroix-au-neo-impressionnisme/