CURIA REGIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Là où est le roi, là est sa cour ; cette cour portait au Moyen Âge le nom latin de curia regis. La famille du roi : mère, épouse, oncles, frères, ses familiers et les domestiques de l'« hôtel » en forment le noyau, autour duquel gravitent les grands feudataires, comtes, évêques et, en France, les douze pairs, qui ont officiellement la première place dans la royauté féodale. Les grands vassaux, relevant directement de la Couronne, sont rarement présents tous ensemble, même pour des cérémonies aussi importantes que le sacre où ils doivent légitimer par leur approbation le pouvoir du nouveau souverain ; la longueur et la difficulté des déplacements, la manière de régir leur fief ou encore des litiges avec le roi en sont la cause. Cette cour compose le Conseil du roi, qui, pour faire exécuter ses décisions, ne peut se passer de l'approbation d'un certain nombre de puissants vassaux ; elle a en principe à connaître des questions intéressant la paix ou la guerre, de l'administration et des finances, mais surtout elle est cour de justice devant laquelle sont portés les conflits féodaux et les plaintes des roturiers.

La curia regis des rois capétiens est un peu l'héritière du Palais et en même temps du placitum generale (convocation annuelle des hommes libres de l'Empire) en vigueur sous la dynastie carolingienne. Mais l'institution est imprécise, les convocations irrégulières, les attributions rétrécies à la mesure du pouvoir royal. Au fur et à mesure de l'affermissement de ce pouvoir et de l'accroissement du domaine proprement dit, la curia se structure, puis se divise en corps spécialisés. Cette évolution se dessine surtout à partir du xiiie siècle ; elle accompagne la transformation progressive de la royauté en monarchie. Les services, directement rattachés à la personne du souverain, et notamment celui de la Chancellerie, se peuplent de serviteurs compétents : clercs, encore en majorité, mais aussi petits seigneurs laïcs et bourgeois formés dans les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CURIA REGIS  » est également traité dans :

BANC DU ROI

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 355 mots

Cour de justice anglaise. À l'origine, à la fin du xii e siècle, section judiciaire du Conseil du roi. Au début du xiii e siècle, le Banc du roi (King's Bench) devient l'une des trois hautes cours royales, avec celles de l'Échiquier et des plaids communs, et reçoit dans ses attributions tous les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banc-du-roi/#i_42176

COMMON LAW

  • Écrit par 
  • Alain POTTAGE
  •  • 6 467 mots

Dans le chapitre « Histoire »  : […] La common law ne se réfère à aucun acte fondateur, telle une conquête ou une codification. Selon les juristes médiévaux elle existait depuis des temps immémoriaux ( time immemorial ). Cette formule met en évidence l'étrange rapport qu'entretient la common law avec son passé. À la fin du xix e  siècle, Maitland, célèbre histor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/common-law/#i_42176

FRANCE (Histoire et institutions) - L'État monarchique

  • Écrit par 
  • Jehan de MALAFOSSE
  •  • 7 583 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le gouvernement central »  : […] L'organisation territoriale fait ressortir la diversité de situation des groupements d'individus. La nation est divisée en provinces (« pays », selon la terminologie la plus ancienne), puis en villes et communautés d'habitants. Chaque province a une situation particulière, elle a ses privilèges et ses libertés. Les groupements sociaux et professionnels, qui se superposent et s'enchevêtrent dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-l-etat-monarchique/#i_42176

HÔTEL DU ROI

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 440 mots

Ensemble des services domestiques attachés à la personne du roi, l'hôtel du roi est pour les Capétiens ce qu'était le Palais pour les Mérovingiens et les Carolingiens. Il comprend le sénéchal ou dopifer, maître de l'hôtel, qui a la haute main sur l'approvisionnement et sur la bonne marche de l'ensemble ; le connétable, chargé des étables et des écuries (et, par extension, de la cavalerie) et qui e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hotel-du-roi/#i_42176

Pour citer l’article

Solange MARIN, « CURIA REGIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/curia-regis/