CREDIT RATIONING IN MARKETS WITH IMPERFECT INFORMATION, J. Stiglitz et A. WeissFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au début des années 1970 s'est forgée une nouvelle façon d'envisager les relations économiques entre les individus : l'économie de l'information. Un de ses objectifs était d'améliorer la compréhension de phénomènes laissés inexpliqués par la microéconomie traditionnelle, en se fondant sur l'interaction entre les personnes dans un monde où l'accès à l'information est coûteux. Andrew Weiss et particulièrement Joseph Stiglitz (récompensé par le prix Nobel d'économie en 2001 pour ses apports à l'économie de l'information) participent à la construction de ce nouveau courant théorique. En 1981, dans leur article « Credit Rationing in Markets with imperfect information » (Rationnement du crédit sur des marchés en information imparfaite), ils appliquent les concepts de l'économie de l'information à un comportement jusqu'alors peu expliqué : le rationnement par les banques de la demande de crédit émanant des entreprises.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Catherine REFAIT, « CREDIT RATIONING IN MARKETS WITH IMPERFECT INFORMATION, J. Stiglitz et A. Weiss - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/credit-rationing-in-markets-with-imperfect-information/