COP 21

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Clôture de la COP 21, 2015

Clôture de la COP 21, 2015
Crédits : Christophe Petit Tesson/ EPA/ Corbis

photographie

Les quatre scénarios du réchauffement climatique établis par le GIEC 

Les quatre scénarios du réchauffement climatique établis par le GIEC 
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Émissions par habitant des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone

Émissions par habitant des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Émissions des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone de la planète

Émissions des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone de la planète
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique


La conférence de Paris, appelée COP 21 (Conference of the Parties) car c’est la vingt-et-unième Conférence des parties de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), s'est tenue au Parc des expositions de Paris-Le Bourget du 30 novembre au 12 décembre 2015. Un texte d’accord universel a finalement été adopté par l’ensemble des cent quatre-vingt-quinze délégations des parties à la convention. Un nouveau cycle de négociations internationales sur le climat s’est alors ouvert. Celui-ci repose sur les contributions de tous les États selon leurs capacités, rompant avec un système multilatéral répartissant des droits d’émission de gaz à effet de serre (GES) à négocier sur un marché international. La question climatique est ainsi intégrée dans les stratégies nationales, aussi bien dans les efforts de réduction des émissions de GES que dans les efforts d’adaptation aux conséquences du réchauffement climatique, c’est-à-dire dans les choix de développement avec leurs dimensions politique, économique et sociale. La réussite de l’accord se mesurera aux possibilités d’augmenter les objectifs nationaux de réduction des émissions, actuellement largement insuffisants pour rester sous le seuil de réchauffement de la planète de 2 0C, et aux financements qui seront débloqués pour les atteindre.

Clôture de la COP 21, 2015

Clôture de la COP 21, 2015

Photographie

Après treize jours de négociations à Paris-Le Bourget, la COP 21 s’achève, le 12 décembre 2015, avec la signature d’un accord universel sur le réchauffement climatique, appelé « accord de Paris » (de gauche à droite, la secrétaire exécutive de la convention-cadre des Nations unies... 

Crédits : Christophe Petit Tesson/ EPA/ Corbis

Afficher

Le cadrage de la question climatique remis en cause

La corrélation entre l'accumulation des GES dans l'atmosphère et l'augmentation de la température de la planète se confirme au fil des rapports du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dont les différents modèles pointent la responsabilité des activités humaines. L'article 2 de la convention signée à Rio de Janeiro (Brésil) en 1992 évoque cet « objectif ultime » dont la légitimité est fondée sur les connaissances scientifiques : « Stabiliser [...] les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique. »

Les quatre scénarios du réchauffement climatique établis par le GIEC 

Les quatre scénarios du réchauffement climatique établis par le GIEC 

Dessin

À chaque modèle, appelé profil représentatif d’évolution des concentrations de gaz à effet de serre ou RCP (Representative Concentration Pathway), correspond un nombre illustrant en watts par mètre carré le forçage radiatif associé, c’est-à-dire la mesure de l'impact de certains... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La question climatique est alors in [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : économiste de l'environnement, directrice de recherche à l'Institut de recherche pour le développement

Classification


Autres références

«  COP 21  » est également traité dans :

KYŌTO PROTOCOLE DE (déc. 1997)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 046 mots

La conférence de Kyōto sur le réchauffement climatique a réuni cent cinquante-neuf pays du 1er au 10 décembre 1997 et abouti à un accord sur la réduction des émissions des gaz à effet de serre.L'effet de serre est dû à la présence dans l'atmosphère de certains gaz (comme le gaz carbonique et le méthane) qui absorbent et renvoient le rayo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protocole-de-kyoto/#i_56839

RIO CONFÉRENCE DE (1992)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 2 870 mots

La Conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement (C.N.U.E.D.), qui s'est tenue à Rio de Janeiro du 3 au 14 juin 1992, a réuni les représentants de 178 pays (dont 117 chefs d'État) et plus de 20 000 participants. Ce « Sommet planète Terre » ou « Sommet de la Terre », préparé par deux ans de travaux préliminaires, reste un événemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rio-conference-de/#i_56839

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Hollande (2012-2017)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 004 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une politique étrangère très active »  : […] François Hollande est très présent sur le terrain des relations internationales, ce dont témoigne le nombre de ses voyages à l’étranger : plus de quarante par an en moyenne, ce qui constitue un record par rapport à ses prédécesseurs ! Ces voyages permettent de faire entendre la voix de la France, mais également de promouvoir à l’étranger la technologie française. Le président et son ministre de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-hollande-2012-2017/#i_56839

ÉCONOMIE MONDIALE - 2015 : entre reprise et crise des matières premières

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 289 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Chine : volatilité des marchés financiers et pollution sans précédent »  : […] Dès 2014, le gouvernement chinois avait incité les particuliers à investir leurs économies sur les marchés financiers, pour financer le développement des entreprises technologiques et de services nécessaires à l’émergence d’une demande intérieure susceptible de stabiliser l’économie du pays. L’épargne chinoise, détournée d’un marché immobilier en crise depuis 2014, s’est reportée massivement sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2015-entre-reprise-et-crise-des-matieres-premieres/#i_56839

Voir aussi

Pour citer l’article

Catherine AUBERTIN, « COP 21 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cop-21/