COP 21

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Clôture de la COP 21, 2015

Clôture de la COP 21, 2015
Crédits : Christophe Petit Tesson/ EPA/ Corbis

photographie

Les quatre scénarios du réchauffement climatique établis par le GIEC 

Les quatre scénarios du réchauffement climatique établis par le GIEC 
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Émissions par habitant des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone

Émissions par habitant des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Émissions des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone de la planète

Émissions des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone de la planète
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique


Les avancées de la conférence de Paris

La conférence de Paris a rassemblé au Bourget plus de cent cinquante chefs d'État et de gouvernement et 20 000 délégués, malgré l'état d'urgence appliqué sur le territoire français à la suite des attentats du 13 novembre 2015. L’espace Générations climat, ouvert au public, a accueilli plus de 40 000 visiteurs.

Les commentaires dans les médias au sujet de cette conférence ont privilégié l’accord de Paris, présenté comme un succès de la diplomatie française dans un contexte de recomposition des équilibres Nord-Sud, bien qu'il ne constitue qu'une des avancées de la conférence avec les contributions nationales et l’agenda des solutions.

L’accord de Paris : le meilleur accord possible ?

L'accord de Paris, issu de ces journées de négociations, devait être « universel, ambitieux et contraignant ». Approuvé à l'unanimité, il peut être qualifié d'universel et relégitime le cadre multilatéral des Nations unies. Il illustre l'évolution des modèles de développement, validée par les États trois mois plus tôt, avec l’Agenda 2030 du développement durable et ses dix-sept objectifs de développement durable (ODD).

L’ambition collective à long terme est de contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2 0C, voire 1,5 0C, de renforcer les capacités d’adaptation tout en promouvant un développement à faibles émissions de GES et de rendre les flux financiers compatibles avec ces objectifs. Les 100 milliards de dollars du Fonds vert, destinés à aider les pays en développement, ne sont pas cités dans l’accord, mais simplement mentionnés dans le projet de décision qui le précède. Le seuil de 2 0C y constitue le seul objectif chiffré de cet accord, mais sans mention du volume de réduction de GES qu'il impliquerait. Le plafonnement des émissions doit se faire « dans les meilleurs délais ». La neutralité carbone, équilibre entre les émissions dues aux activités humaines et les absorptions de GES qui seraient réalisées par la créa [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : économiste de l'environnement, directrice de recherche à l'Institut de recherche pour le développement

Classification


Autres références

«  COP 21  » est également traité dans :

KYŌTO PROTOCOLE DE (déc. 1997)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 046 mots

La conférence de Kyōto sur le réchauffement climatique a réuni cent cinquante-neuf pays du 1er au 10 décembre 1997 et abouti à un accord sur la réduction des émissions des gaz à effet de serre.L'effet de serre est dû à la présence dans l'atmosphère de certains gaz (comme le gaz carbonique et le méthane) qui absorbent et renvoient le rayo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protocole-de-kyoto/#i_56839

RIO CONFÉRENCE DE (1992)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 2 870 mots

La Conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement (C.N.U.E.D.), qui s'est tenue à Rio de Janeiro du 3 au 14 juin 1992, a réuni les représentants de 178 pays (dont 117 chefs d'État) et plus de 20 000 participants. Ce « Sommet planète Terre » ou « Sommet de la Terre », préparé par deux ans de travaux préliminaires, reste un événemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rio-conference-de/#i_56839

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Hollande (2012-2017)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 004 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une politique étrangère très active »  : […] François Hollande est très présent sur le terrain des relations internationales, ce dont témoigne le nombre de ses voyages à l’étranger : plus de quarante par an en moyenne, ce qui constitue un record par rapport à ses prédécesseurs ! Ces voyages permettent de faire entendre la voix de la France, mais également de promouvoir à l’étranger la technologie française. Le président et son ministre de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-hollande-2012-2017/#i_56839

ÉCONOMIE MONDIALE - 2015 : entre reprise et crise des matières premières

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 289 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Chine : volatilité des marchés financiers et pollution sans précédent »  : […] Dès 2014, le gouvernement chinois avait incité les particuliers à investir leurs économies sur les marchés financiers, pour financer le développement des entreprises technologiques et de services nécessaires à l’émergence d’une demande intérieure susceptible de stabiliser l’économie du pays. L’épargne chinoise, détournée d’un marché immobilier en crise depuis 2014, s’est reportée massivement sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2015-entre-reprise-et-crise-des-matieres-premieres/#i_56839

Voir aussi

Pour citer l’article

Catherine AUBERTIN, « COP 21 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cop-21/