COP 21

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ambition et financement 

La conférence de Paris a établi de nouvelles bases pour sortir de l'impasse où s'enfermaient les négociations depuis vingt ans. Tout d'abord, les États se sont prononcés unanimement pour une riposte mondiale aux menaces climatiques, préservant le cadre de négociations des Nations unies, mais plébiscitant le retour en force des politiques publiques nationales et des réglementations et normes. Ils se sont engagés sur des stratégies de transformation radicale de leurs économies et de leurs sociétés.

Ensuite, la croyance dans le pouvoir régulateur d’un marché mondial du carbone pour gérer les réductions d’émissions de GES, comme le prônait le protocole de Kyōto, n’est plus de mise. Après l’échec des marchés carbone, un prix du carbone unique, issu d’un jeu de l’offre et de la demande, n’est plus affirmé comme la seule solution. Si l’accord de Paris n’évoque pas de prix du carbone, il est acquis qu’il est nécessaire de donner un coût social (donc non issu du marché) à la pollution. Les prix administrés et les réglementations de la puissance publique donnent ainsi implicitement un prix au carbone et orientent les décisions d’investissements vers des technologies de bas carbone.

Enfin, on attend beaucoup des acteurs privés, des collectivités locales, des initiatives technologiques, des projets innovants et alternatifs, de la modification des comportements. La création de plates-formes où sont présentées et échangées des expériences de bonnes pratiques en témoigne. Ce n'est plus la science seule qui dicte aux États la marche à suivre : les citoyens reprennent la main. La maîtrise du CO2 n'est plus un objectif technique, mais pose la question politique des trajectoires de développement durable, du souhaitable et du possible pour nos sociétés. Les causes structurelles du changement climatique, notamment le recours aux énergies fossiles et le fonctionnement du commerce international, peuvent enfin être abordées. Les solutions à la crise climatique ne peuvent venir des seules négociations internationales.

Pour [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Clôture de la COP 21, 2015

Clôture de la COP 21, 2015
Crédits : Christophe Petit Tesson/ EPA/ Corbis

photographie

Les quatre scénarios du réchauffement climatique établis par le GIEC 

Les quatre scénarios du réchauffement climatique établis par le GIEC 
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Émissions par habitant des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone (2013)

Émissions par habitant des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone (2013)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Émissions des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone de la planète (2013)

Émissions des quatre plus grands émetteurs de dioxyde de carbone de la planète (2013)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : économiste de l'environnement, directrice de recherche à l'Institut de recherche pour le développement

Classification

Autres références

«  COP 21  » est également traité dans :

KYŌTO PROTOCOLE DE (déc. 1997)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 046 mots

La conférence de Kyōto sur le réchauffement climatique a réuni cent cinquante-neuf pays du 1er au 10 décembre 1997 et abouti à un accord sur la réduction des émissions des gaz à effet de serre.L'effet de serre est dû à la présence dans l'atmosphère de certains gaz (comme le gaz carbonique et le méthane) qui absorbent et renvoient le rayo […] Lire la suite

RIO CONFÉRENCE DE (1992)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 2 870 mots

La Conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement (C.N.U.E.D.), qui s'est tenue à Rio de Janeiro du 3 au 14 juin 1992, a réuni les représentants de 178 pays (dont 117 chefs d'État) et plus de 20 000 participants. Ce « Sommet planète Terre » ou « Sommet de la Terre », préparé par deux ans de travaux préliminaires, reste un événemen […] Lire la suite

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Hollande (2012-2017)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 004 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une politique étrangère très active »  : […] François Hollande est très présent sur le terrain des relations internationales, ce dont témoigne le nombre de ses voyages à l’étranger : plus de quarante par an en moyenne, ce qui constitue un record par rapport à ses prédécesseurs ! Ces voyages permettent de faire entendre la voix de la France, mais également de promouvoir à l’étranger la technologie française. Le président et son ministre de l […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2015 : entre reprise et crise des matières premières

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 289 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Chine : volatilité des marchés financiers et pollution sans précédent »  : […] Dès 2014, le gouvernement chinois avait incité les particuliers à investir leurs économies sur les marchés financiers, pour financer le développement des entreprises technologiques et de services nécessaires à l’émergence d’une demande intérieure susceptible de stabiliser l’économie du pays. L’épargne chinoise, détournée d’un marché immobilier en crise depuis 2014, s’est reportée massivement sur […] Lire la suite

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Daniel CLÉMENT
  •  • 15 599 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Objectifs et ambitions des énergies renouvelables  »  : […] Jusque dans les années 1990, les politiques énergétiques étaient essentiellement fondées sur deux grandes priorités : la sécurité d’approvisionnement et l’indépendance énergétique. Depuis cette époque, des préoccupations environnementales liées à l’augmentation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère – tout particulièrement le dioxyde de carbone émis par la combustion des énergies fossiles – s […] Lire la suite

MÉTROPOLISATION

  • Écrit par 
  • Dominique RIVIÈRE
  •  • 6 709 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La recomposition des espaces de vie, un défi pour la gouvernance métropolitaine »  : […] On assiste, dans le cadre plus général des mues de l’urbanisation, à une recomposition des espaces de vie, avec l’accroissement des mobilités. La périurbanisation, l’étalement urbain ( urban sprawl ) vers les campagnes, liés à la diffusion de l’automobile et au modèle de la maison individuelle, se traduisent par la formation de très vastes aires urbaines aux contours incertains. Ce schéma est à l […] Lire la suite

STOCKAGE DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

  • Écrit par 
  • Dominique LARCHER, 
  • Mathieu MORCRETTE, 
  • Patrice SIMON
  •  • 10 867 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pourquoi et comment stocker l’énergie électrique »  : […] Sur une production mondiale d’énergie primaire de quelque 13 800 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), 80 p. 100 proviennent de ressources fossiles. Or, la lutte contre le réchauffement climatique est devenue un enjeu stratégique majeur. En 2015, la Conférence des parties de Paris (COP21) a dans ce sens marqué un tournant avec, entre autres, des prises de décisions historiques sur les obj […] Lire la suite

Les derniers événements

Réunion de la COP 24 en Pologne. 2-15 décembre 2018

de Paris, conclu en décembre 2015 lors de la COP 21, qui doit être mis en œuvre à partir de 2020. Le Brésil parvient toutefois à faire reporter à la COP 25, qui doit se tenir au Chili en 2019, la décision relative au fonctionnement du marché du carbone qui permet aux pays les moins pollueurs de vendre […] Lire la suite

Publication du rapport du GIEC sur les effets d’un réchauffement de 1,5 degré. 8 octobre 2018

avait été fixé par la COP 21 à la requête des pays insulaires les plus menacés par l’élévation du niveau des océans. Le rapport détaille les différences sensibles d’impact, en termes de climat et de biodiversité, entre un réchauffement de 1,5 et de 2 degrés, estimant encore possible d’atteindre […] Lire la suite

France – Inde. Visite d’État du président Emmanuel Macron en Inde. 9-12 mars 2018

et le Premier ministre Narendra Modi signent également un pacte de coopération logistique dans l’océan Indien. Le 11, Emmanuel Macron participe au sommet fondateur de l’Alliance solaire internationale, imaginée par Paris et New Delhi lors de la COP 21 de décembre 2015 pour favoriser l’accès des pays […] Lire la suite

France – Pérou – Argentine – Uruguay. Visite du président François Hollande en Amérique du Sud. 23-25 février 2016

Le 23, François Hollande effectue la première visite d’un président français à Lima depuis 1964. Il salue le rôle du Pérou dans la réussite de la COP 21 dont celui-ci assurait la présidence en 2015. Les 24 et 25, François Hollande poursuit sa tournée sud-américaine par l’Argentine. À Buenos Aires […] Lire la suite

Conclusion d’un accord à la COP 21. 12 décembre 2015

Les cent quatre-vingt-quinze États participant avec l’Union européenne, à Paris, à la vingt et unième Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (dite COP 21) concluent le premier accord universel relatif à la lutte contre le réchauffement […] Lire la suite

Pour citer l’article

Catherine AUBERTIN, « COP 21 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cop-21/