CONJONCTION, astronomie

Position de deux astres dont les longitudes célestes géocentriques ou héliocentriques sont égales. La conjonction est dite conjonction vraie lorsque les deux astres ont également même latitude et se trouvent donc sur un même rayon visuel. L'astre médian provoque alors, le plus souvent, une éclipse. À chaque nouvelle Lune, l'astre est en conjonction avec le Soleil. La Lune invisible nous présente un hémisphère obscur. La Lune et le Soleil passent alors sensiblement à la même heure au méridien. Les conjonctions les plus importantes sont celles des planètes avec le Soleil. Si l'on désigne la planète, la Terre et le Soleil respectivement par les lettres P, T, S, on dit qu'il y a conjonction lorsque ces trois corps sont dans l'ordre TPS ou TSP. Dans le premier cas, la planète étant située entre la Terre et le Soleil, il y a conjonction inférieure. Cela ne peut arriver qu'à Mercure et à Vénus. Dans l'autre cas, la planète étant plus éloignée de la Terre que le Soleil, il y a conjonction supérieure. Les conjonctions inférieures vraies de Mercure et de Vénus sont des phénomènes très importants pour l'astronomie classique, car ils servent à déterminer la parallaxe du Soleil. On les appelle « passages » sur le disque du Soleil.

Éclipses

Éclipses

vidéo

Mouvements de la Terre et de la Lune. Conditions de production des éclipses.Éclairés tous deux par le Soleil, la Terre et la Lune projettent leur ombre dans l'espace. L'une et l'autre se déplacent sur des plans distincts.Lorsque la Lune traverse le cône d'ombre de la Terre, il se... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

—  Jean-Marc BRISSAUD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CONJONCTION, astronomie  » est également traité dans :

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « Les nouvelles planètes »  : […] Saturne dans la mythologie gréco-latine), mais, ce faisant, c'est le système des grandes conjonctions Jupiter-Saturne qui se trouve caduc, et les astrologues d'antan apparaissent comme des ignorants aux yeux des nouveaux astrologues. Cela ne pouvait apparemment qu'ouvrir davantage la brèche entre astrologie et astronomie. La nouvelle astrologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrologie/#i_31002

INDE (Arts et culture) - Les sciences

  • Écrit par 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 14 264 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'œuvre d'Āryabhaṭa »  : […] même positions moyennes. Au début et à la fin du yuga, tous ces éléments se retrouvent en conjonction moyenne parfaite au point d'origine des longitudes, définissant ainsi une époque charnière entre deux âges du monde. La théorie des yuga, bien qu'elle fût dépourvue de toute signification physique, et les calculs purement fantastiques qui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-les-sciences/#i_31002

PHASES, astronomie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BRISSAUD
  •  • 312 mots

sont les longitudes géocentriques de la Lune et du Soleil, les phases de la Lune sont définies par des relations précises. À la nouvelle lune (conjonction), L = l ; la face lumineuse est dirigé vers le Soleil et à l'opposé de la Terre, et l'hémisphère tourné vers la Terre est invisible. Au premier quartier (quadrature), L = l + 90 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phases-astronomie/#i_31002

Pour citer l’article

Jean-Marc BRISSAUD, « CONJONCTION, astronomie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conjonction-astronomie/