Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

IN TRULLO CONCILE (692)

Réuni en 692 à Constantinople dans la salle de la Coupole — en grec trullos — au palais impérial. (Le VIeconcile œcuménique s'étant réuni dans le même lieu onze ans auparavant, on appelle parfois le concile de 692 Deuxième concile in Trullo.) Les deux conciles œcuméniques précédents, le Ve et le VIe , ne s'étaient occupés que de questions dogmatiques ; le concile in Trullo les a complétés pour les divers aspects de la discipline ecclésiastique : d'où son autre nom de concile quinisexte (cinquième-sixième). Parmi les deux cents canons disciplinaires élaborés en 692, deux ensembles de dispositions sont particulièrement importants. L'un confirme, contre les coutumes qui s'imposent peu à peu en Occident, l'existence d'un clergé marié (canon 13 : « Le clerc qui, sous prétexte de religion, abandonne sa femme sera excommunié. »). L'autre, concernant l'art sacré, souligne la vénération due à la Croix, et surtout demande que le Christ soit représenté « sous son aspect humain » glorifié, et non par des symboles comme l'Agneau (canon 82) ; c'est là une étape importante dans l'élaboration de l'art de l'icône comme art d'incarnation, où le signifié ne doit pas être désigné mais manifesté à travers même le signifiant. Enfin, le 28e canon du concile de Chalcédoine, qui donne au siège de Constantinople le deuxième rang dans l'Église, est confirmé.

Le pape Serge refusa d'accepter les décisions de ce concile. En revanche, l'Orient chrétien l'a considéré comme un concile œcuménique, ou plutôt comme le complément des deux conciles œcuméniques précédents. Certains papes, tels Adrien Ier, Jean VIII et même Innocent III, ont fait de même, ainsi que le canoniste Gratien, tout en réservant les caractères propres de la discipline orientale.

— Olivier CLÉMENT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut Saint-Serge de Paris

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ORTHODOXE ÉGLISE

    • Écrit par Olivier CLÉMENT, Bernard DUPUY, Jean GOUILLARD
    • 23 362 mots
    • 1 média
    ...muni de telles cautions, ne serait-il pas tenté d'imposer à Rome sa propre discipline et de l'inviter à se réformer à son image ? C'est ce qu'il fait au concile in Trullo (692), en s'attaquant à certaines « singularités » romaines : pratiques de pénitence, statut des clercs, iconographie,...

Voir aussi