CLASSES D'ÂGE, anthropologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Obligations mutuelles et solidarité

Dans les deux systèmes, l'importance des classes d'âge se révèle être inversement proportionnelle à celle des lignages, laquelle est d'autant plus grande que la solidarité organique de ces derniers est moindre et leur extension plus limitée dans le temps comme dans l'espace. Néanmoins, la classe d'âge établit partout entre camarades de promotion une solidarité inconditionnelle qui les suivra toute leur vie. Alors que les activités qui se déroulent à l'intérieur de la famille soulignent les différences d'âge – les rapports entre frères s'établissent entre aîné et cadet, donc toujours de supérieur à inférieur –, les jeunes initiés qui ont souffert ensemble l'épreuve d'une nouvelle naissance se trouvent soudés par un lien dont la pensée occidentale parvient difficilement à concevoir l'intensité. Chacun peut tout attendre de ses camarades de promotion, et ceux-ci peuvent tout lui demander. Riches et pauvres, fils de nobles et descendants d'esclaves, les circoncis qui ont subi ensemble les épreuves de l'initiation sont en quelque mesure des jumeaux. Deux chefs de famille appartenant à la même promotion se soutiendront ; si tous les deux font partie du conseil du village, ils seront solidaires et défendront les mêmes points de vue.

La réciprocité au sein du système des classes d'âge est à la fois directe et indirecte. Elle est directe à l'intérieur de la promotion, où l'individu attend de ses camarades le même appui qu'ils pourront exiger de lui ; elle est indirecte (totale) dans les rapports entre promotions voisines, les B rendant à leurs cadets C les brimades qu'ils ont jadis endurées de la part de leurs aînés A. De même, dans les rapports de parenté, le « petit frère » doit à son frère plus âgé le respect que celui-ci témoigne à ses aînés. Partout, c'est à ses compagnons de classe qu'un homme proposera telle ou telle entreprise collective. Jadis, les jeunes gens « volaient » un champ à son propriétaire en allant y effectuer à son insu sarclage ou moisson ; l'intéressé devait ensuite offrir à ceux-ci un festin et des cadeaux s'il ne [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  CLASSES D'ÂGE, anthropologie  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 610 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Classes d'âges »  : […] Sans doute l'initiation est-elle d'abord un mode d' intégration à un groupe social et, la plupart du temps, elle coïncide avec les âges de la vie, notamment avec les passages de l'enfance à l'âge adulte. C'est un processus de socialisation des jeunes, qui peuvent, rassemblés en classes d'âges, passer un temps plus ou moins long, en dehors du vill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-religions/#i_13586

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « Groupements par âge et par sexe »  : […] Toute société opère des distinctions selon l'âge et le sexe. Chez les primitifs, la femme est avant tout responsable des jeunes enfants et de la plupart des tâches domestiques ; relèvent de l'homme, au contraire, les activités qui impliquent travail pénible, éloignement du foyer ou usage de la violence (chasse ou combat). Le contrôle formel des af […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnologie-generale/#i_13586

GÉNÉRATION

  • Écrit par 
  • Claudine ATTIAS-DONFUT
  •  • 1 301 mots

La notion de génération est une catégorie qui procède non pas de données biologiques, mais de processus sociaux et temporels. Les naissances et décès continuels, par lesquels la société se renouvelle, ne forment pas en eux-mêmes des générations. Celles-ci sont des abstractions, des produits de l'imaginaire social, dont la fonction symbolique est d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generation/#i_13586

GROUPE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER, 
  • François CHAZEL
  •  • 11 396 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les groupements par âge »  : […] Le deuxième des critères « naturels » qui règlent les rapports sociaux et les configurations culturelles est celui de l' âge. Selon la formule de Lowie, il est « véritablement déterminant de toute vie sociale ». Il intervient à la fois comme facteur favorable à l'« association » et comme principe régissant les hiérarchies et les stratifications s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-social/#i_13586

INITIATION

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 7 138 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les données de l'ethnologie »  : […] Les rites d'initiation accompagnent l'admission des individus d'un groupe à un autre, et d'abord du groupe des enfants à celui des adultes ; dans une société à groupes d'âge, il s'agira par exemple du passage du groupe des guerriers à celui des responsables politiques, et, lorsque la société est différenciée, de l'introduction dans une confrérie r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/initiation/#i_13586

JEU - Ethnologie du jeu

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 9 576 mots

Dans le chapitre « Aspects sociaux »  : […] C'est la stratification sociale qui détermine avant tout la position d'un jeu dans un groupe. Les classes d'âge, les formes de vie, la division ethnique et les couches hiérarchiques marquent, chacune à sa façon, le contenu, la fonction d'un jeu et sa place dans la totalité d'une culture. Le groupe de jeu lui-même pouvant être considéré, dans une c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-ethnologie-du-jeu/#i_13586

KIKUYU

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 749 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Éducation et classes d'âge »  : […] L'organisation des Kikuyu exigeait une cohésion sociale forte. Elle était obtenue par le système des classes d'âge qui dispensait une éducation fondée sur le désir individuel de participation au groupe. L'homme idéal était honnête, sobre, poli, respectueux des usages, qualités facilitant la vie sociale. L' initiation solennelle dans une classe d'âg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kikuyu/#i_13586

KOTOKO

  • Écrit par 
  • Alain MOREL
  •  • 1 399 mots

Le pays des Kotoko s'étend sur trois États : le Cameroun, le Tchad et le Nigeria. Au sein même de leur pays, les Kotoko, sont minoritaires ; leur territoire étant un lieu de passage, de nombreux étrangers sont en effet venus s'y installer, notamment des Arabes. Les Kotoko se disent les descendants des Sao qui peuplèrent la région dès le x e  siècl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kotoko/#i_13586

MASSAÏ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 334 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Clans et classes d'âge »  : […] Les clans patrilinéaires, au nombre de six ou de sept, divisés en sous-clans, sont dispersés dans tout le pays massaï. Pour certains auteurs, l'unité exogamique est le clan ; pour d'autres, c'est le sous-clan. Les classes d'âge sont un élément important de l'organisation sociale massaï. À la circoncision, le garçon entre dans la première classe, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massai/#i_13586

NILOTIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 3 637 mots

Dans le chapitre « Les classes d'âges ; le cas des Jie »  : […] Les Jie, estimés en 1953 par P. et P. H. Gulliver à 18 000 puis par d'autres à environ 40 000, vivent dans le nord-est de l'Ouganda dans la région du Karamoja, où ils ont été soumis à des famines. Ils sont étroitement apparentés à d'autres groupes nilotiques orientaux : les Karamojong, les Teso, les Turkana. Pour Huntingford, ce sont des Nilo-Hami […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nilotiques/#i_13586

SENOUFO ou SENUFO

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 559 mots

Les populations de langue senoufo (rattachées au groupe voltaïque) comptent environ 1 500 000 personnes au début du xxi e siècle et occupent un vaste territoire qui couvre le sud du Mali et du Burkina Faso, et le nord de la Côte-d'Ivoire. Bien que n'étant guère connues que par les travaux incomplets de B. Holas, elles sont devenues très tôt célèb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/senoufo-senufo/#i_13586

TESO

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 561 mots

Population nilotique du groupe central, les Teso appartiennent au même groupe linguistique que les Karamojong. Seconde ethnie de l'Ouganda, ils sont localisés dans l'est du pays et constituent environ 4 p. 100 de la population ougandaise dans les années 2000, soit 1 200 000 environ. Ils sont également présents au Kenya dans la province de Nyanza, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teso/#i_13586

Voir aussi

Pour citer l’article

Denise PAULME, « CLASSES D'ÂGE, anthropologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-d-age-anthropologie/