WHITE CLARENCE HUDSON (1871-1925)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Photographe américain, né le 8 avril 1871 à West Carlisle, dans l'Ohio, mort le 8 juillet 1925 à Mexico.

Dès son plus jeune âge, Clarence Hudson White est attiré par les activités artistiques et intellectuelles. Après le lycée, qu'il fréquente à Newark dans l'Ohio, il travaille comme comptable pour l'épicerie de son père et se marie en 1893. Il apprend seul la photographie qui devient une passion, malgré son manque de temps et de moyens financiers. Il fait poser membres de sa famille et amis en costumes, à l'aube ou au crépuscule, en intérieur comme en extérieur, créant des images élégantes baignées d'une lumière subtile. Son travail est présenté au public pour la première fois en 1898, lors du premier salon de la photographie de Philadelphie. Convié à faire partie du jury l'année suivante, C. H. White rencontre d'importants photographes d'art dont F. Holland Day, Gertrude Käsebier, Edward Steichen et Alfred Stieglitz.

En 1902, Clarence Hudson White participe à la fondation du groupe Photo-Secession réunissant des photographes tenants du pictorialisme, une approche qui entend élever la photographie au rang des beaux-arts. En 1906, après avoir travaillé quelques années comme portraitiste itinérant, il s'installe à New York avec sa famille. L'année suivante, l'université Columbia le sollicite pour assurer le premier cours de photographie qu'elle organise, une opportunité lui permettant de délaisser la photographie commerciale. En 1910, avec plusieurs amis – dont Day, Käsebier et le peintre Max Weber – il donne des cours d'été dans l'île de Seguin Island dans le Maine, puis à East Canaan dans le Connecticut. En 1914, encouragé par ses amis, il ouvre une école, la Clarence H. White School of Photography, à New York, tout en enseignant au Brooklyn Institute of Arts and Sciences. Son influence sur la nouvelle génération de photographes est déterminante : nombre de ses élèves tels que Laura Gilpin, Margaret Bourke-White, Dorothea Lange, Paul Outerbridge, Ralph Steiner ou Doris Ulmann, deviendront de grands photographes.

Bien que Clarence Hudson White embrasse les idées socialistes dès le début de sa carrière, il voit dans la photographie un moyen d'expression de la beauté, non un instrument de changement social. Jusqu'à sa mort, il continue à promouvoir la photographie artistique à travers l'enseignement, les expositions et la publicité en association avec des créateurs. Au tournant du siècle, l'approche pictorialiste de son travail s'illustre notamment pour ses portraits de femmes et d'enfants par de subtils effets de la lumière.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« WHITE CLARENCE HUDSON - (1871-1925) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarence-hudson-white/