LANGE DOROTHEA (1895-1965)

Médias de l’article

Walking Along, D. Lange

Walking Along, D. Lange
Crédits : Dorothea Lange/ Keystone/ Getty Images

photographie

Migrant Mother, D. Lange

Migrant Mother, D. Lange
Crédits : Hulton Getty

photographie


Figure exemplaire de la photographie américaine du xxe siècle, Dorothea Lange laisse une œuvre humaniste dont la partie la plus visible concerne la crise sociale que connurent les États-Unis pendant les années de la Grande dépression. En lui permettant d'exprimer avec force son témoignage, son style novateur et direct vaut à certaines de ses images de s'inscrire en chefs-d'œuvre dans l'histoire de la photographie.

Photographe par volonté

Dorothea Lange est née le 26 mai 1895 à Hoboken, dans le New Jersey (États-Unis), de l'avocat Henry Nutzhorn et de Joan Lange, immigrés allemands de tradition luthérienne. L'enfance de Dorothy Nutzhorn est difficile : frappée par la poliomyélite à l'âge de sept ans, elle partage avec sa mère et son jeune frère Martin le désarroi provoqué par le départ de son père. Joan Lange s'installe ensuite avec ses deux enfants chez sa mère, couturière. Lycéenne à la Wadleigh High Scholl de New York, Dorothy Nutzhorn décide à dix-huit ans de devenir photographe par la voie commune de l'époque, en assistant des professionnels, notamment Arnold Genthe. La formation d'institutrice à la Training School of Teachers de New York, qu'elle suit pour rassurer les siens, ne la détournera pas de son projet, qu'elle conforte en suivant en 1917 les cours de photographie de Clarence White à la Columbia University. Le voyage qu'elle entreprend l'année suivante avec une amie dans le dessein de découvrir le monde tourne court : victimes d'un vol à San Francisco, les deux jeunes femmes y arrêtent leur périple. L'incident est profitable à Dorothy qui trouve un emploi de retoucheuse dans un magasin de photographie où on lui confie bientôt la réalisation de portraits commerciaux. L'élève de Clarence White se souvient des leçons du pictorialisme et connaît un succès instantané avec ses portraits nimbés de mystère, dont le léger flou séduit et flatte la clientèle fortunée de San Francisco, avant de s'ouvrir aux célébrités, artistes et intellectuels. Dorothy Nutzhorn trouve au bout de quelques mois le soutien financier qui lui permet d'ouvrir son propre studio dans Sutter Street, une des rues les mieux fréquentées de la ville. La jeune femme, dont la métamorphose sociale a fait changer son nom en celui de Dorothea Lange, rencontre et épouse en 1920 le peintre Maynard Dixon dont elle a deux garçons, Daniel, en 1925 et John en 1928.

[...]

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LANGE DOROTHEA (1895-1965)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 481 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Régionalisme ou deuxième modernisme : l'entre-deux-guerres »  : […] Walker Evans, Dorothea Lange et Ben Shahn, d'exercer leurs talents dans le cadre d'une pratique artistique de la documentation des conditions de vie en milieu rural, qui leur laisse une liberté suffisamment grande pour échapper aux contraintes de la propagande. C'est ainsi qu'Evans peut en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_46742

GIBSON RALPH (1939-    )

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 669 mots

incitent un de ses professeurs à le recommander, avant la fin de l'année scolaire à la photographe Dorothea Lange qui l'engage comme assistant. Dans cet environnement favorable, Ralph Gibson commence à photographier pour lui-même avec l'appareil moyen format acheté pendant sa période militaire. Encouragé par une première exposition à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralph-gibson/#i_46742

Voir aussi

Pour citer l’article

Hervé LE GOFF, « LANGE DOROTHEA - (1895-1965) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothea-lange/