Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CIGOGNE

Le terme cigogne, au sens large, désigne dix-sept espèces de grands oiseaux à long cou formant la famille des Ciconiidés (ordre des Ciconiiformes), comprenant notamment les cigognes proprement dites, les jabirus et les tantales. Ces échassiers sont apparentés aux hérons, aux flamants et aux ibis. Les Ciconiidés mesurent de 60 centimètres à plus de 150 centimètres de hauteur. Toute la tête, ou seulement une partie, ainsi que le haut du cou peuvent être dépourvus de plumes et de couleur vive. Les Ciconiidés n'ont pas, ou presque pas, de voix, car ils ne possèdent pas un syrinx (organe vocal) suffisamment développé. Certaines espèces émettent cependant des bruits sonores avec leur bec. Les Ciconiidés volent le cou étiré vers l'avant avec les pattes tendues vers l'arrière, en alternant vol battu et vol plané.

Les Ciconiidés se trouvent surtout en Afrique, en Asie et en Europe ; une espèce, le jabiru d'Asie (Ephippiorhynchus asiaticus), est également présente en Australie. Les trois espèces d'Amérique vivent de la Floride à l'Argentine.

La plupart des cigognes vivent en groupes, excepté durant la saison de reproduction, pendant laquelle elles forment des couples. Elles cherchent leur nourriture le jour, composée essentiellement de petits animaux attrapés dans des eaux peu profondes et des champs. Certaines espèces, comme le marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) et le marabout argala (Leptoptilos dubius) d'Inde, se nourrissent principalement de charognes. Le nid, une grande plate-forme de branchages, est construite par le mâle et la femelle, dans un arbre, une saillie rocheuse ou, dans le cas de la cigogne blanche (Ciconia ciconia), sur les toits et les cheminées. De trois à six œufs sont incubés par les deux parents et éclosent au bout de cinq semaines environ.

Selon la taxonomie, les Ciconiidés sont divisés en deux sous-familles, les Ciconiinés, comprenant les cigognes classiques, et les Myctériinés regroupant les tantales. Ces derniers ont le bec recourbé vers le bas, comme celui des ibis. Les cigognes classiques ont le bec droit ou presque.

Le marabout argala ou grand marabout, d'Inde et d'Asie du Sud-Est, et le marabout chevelu (L. javanicus) sont des charognards classiques avec la tête et le cou dénudés, d'une couleur rosée.

Le tantale ibis, ou tantale africain (Mycteria ibis), qui mesure environ 1 mètre de hauteur, possède un bec jaune et la peau nue de sa face est rouge.

La cigogne noire (Ciconia nigra) d'Europe, d'Asie et d'Afrique mesure également 1 mètre de hauteur ; elle est noire avec une tache blanche sur le ventre. Son bec et ses pattes sont rouges.

Deux cigognes à bec ouvert, le bec-ouvert africain (Anastomus lamelligerus) d'Afrique tropicale et le bec-ouvert indien (A. oscitans) d'Asie du Sud, sont de petites cigognes qui se nourrissent d'escargots d'eau. Quand ces oiseaux ont les mandibules refermées, le bec reste largement ouvert sauf à la pointe, certainement une adaptation évolutive pour tenir les escargots.

Le jabiru d'Afrique (Ephippiorhynchus senegalensis), ou jabiru du Sénégal, est un oiseau bigarré d'Afrique tropicale. Mesurant plus de 1,20 mètre de hauteur, il a les pattes et le cou exceptionnellement longs et fins. Le bec rouge, légèrement incurvé, est traversé d'une large bande noire en son milieu et surmonté d'une petite plaque jaune à sa base, entre les yeux.

La cigogne blanche (Ciconia ciconia) se reproduit à travers l'Europe et l'Asie, et hiverne au sud de l'Afrique du Sud. C'est un oiseau imposant, mesurant 1 mètre de hauteur, blanc avec les rémiges primaires et secondaires noires, le bec rouge sombre et les pattes rougeâtres. La population de cigognes blanches est en déclin, en partie à cause de la destruction de son habitat par l'homme ; une race, la cigogne orientale (C. c. boyciana[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • MARABOUT D'AFRIQUE, zoologie

    • Écrit par Universalis
    • 87 mots

    Le marabout d'Afrique, Leptoptilos crumeniferus, est un grand oiseau d'Afrique de la famille des Ciconiidés (ordre des Ciconiiformes). C'est la plus grande espèce parmi les cigognes, mesurant 1,5 mètre de hauteur avec une envergure de 2,6 mètres. Majoritairement gris et blanc, il a la tête et...

  • MIGRATIONS ANIMALES

    • Écrit par Valérie CHANSIGAUD, Jean DORST
    • 11 698 mots
    • 17 médias
    ...le sud-est, du fait de la configuration du massif alpin et de la barrière que constitue la Méditerranée. Cela est particulièrement net dans le cas des cigognes (Ciconia ciconia) dont les populations nichant à l'ouest de la Weser migrent à travers la France, la péninsule Ibérique et le détroit...
  • POPULATIONS ANIMALES (DYNAMIQUE DES)

    • Écrit par Robert BARBAULT, Jean-Dominique LEBRETON
    • 12 002 mots
    • 15 médias
    ...permettre de hiérarchiser l'effet des variations des différents paramètres démographiques sur le régime de croissance des populations. Dans le cas de la cigogne blanche en Alsace, une variation de 1 p. 100 de la fécondité n'implique qu'un changement de 0,16 p. 100 du taux de multiplication, alors qu'une...

Voir aussi