FROOME CHRISTOPHER (1985- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Coureur cycliste britannique, Christopher Froome a remporté en 2013 le centième Tour de France. Il entrait ainsi dans l’histoire du sport, atteignant à vingt-huit ans le premier pic d’une carrière à la trajectoire atypique. Le succès de ce garçon attachant, né au Kenya, qui a grandi en Afrique du Sud, résident monégasque, de nationalité britannique, pourrait symboliser l’avènement d’un cyclisme « différent », mondialisé. Mais, au même moment, les révélations concernant le dopage dans le peloton des années 1990 et 2000 se succédaient, et les sceptiques ne pouvaient s’empêcher de mettre en doute ses performances, malgré la volonté de transparence sur le sujet du coureur et de son équipe, le Team Sky.

Christopher Froome est né le 20 mai 1985 à Nairobi (Kenya), d’une mère kenyane et d’un père britannique. Ses parents se séparent et, à quinze ans, il quitte le Kenya pour intégrer le Saint John’s College de Johannesburg, en Afrique du Sud, pays où son père vit depuis quelque temps. Il étudie ensuite l’économie à l’université de Johannesburg. Au Kenya, le jeune Christopher s’était essayé au VTT ; en Afrique du Sud, il prend le goût du cyclisme sur route. Il progresse, remporte quelques épreuves mineures. À vingt-deux ans, il signe son premier contrat de coureur cycliste, au sein de l’équipe sud-africaine Konica Minolta. Il interrompt ses études, part s’installer en Belgique, puis rejoint le Centre mondial du cyclisme, à Aigle (Suisse), où on aide à progresser les espoirs qui ne disposent pas de structures adaptées dans leur pays d’origine (Christopher Froome est alors affilié à la Fédération kenyane). À la fin de 2007, il s’engage avec la formation Barloworld. En 2008, il a la douleur de perdre sa mère, qui, dit-il, l’a « encouragé à rechercher ce qui [le] rend heureux ». Il participe pour la première fois au Tour de France la même année, terminant loin du vainqueur, dans la masse des anonymes.

En 2010, Dave Brailsford, manager du Team Sky, qui est à la recherche de coureurs au passeport britannique, l’engage. Dans un premier temps, Christopher Froome trouve un traitement efficace pour soigner la bilharziose qu’il avait contractée au Kenya ; dans un second temps, il prend conscience de ses capacités et, surtout, il apprend à gérer ses efforts et les stratégies de course. Il réussit son premier coup d’éclat lors du Tour d’Espagne 2011. Venu sur cette Vuelta pour épauler Bradley Wiggins, son compatriote et leader, il se classe deuxième. Il peut vraiment regretter d’avoir laissé échapper la victoire pour 13 secondes : d’une part, il s’est usé en faisant son travail d’équipier au service de Bradley Wiggins, finalement troisième ; d’autre part, de forts soupçons pèsent sur le vainqueur, l’énigmatique Espagnol Juan José Cobo – sa formation, mêlée à des affaires de dopage, disparaîtra du peloton en 2011, et lui-même ne réussira plus aucune performance notable.

Le Tour de France 2012 voit Christopher Froome se révéler au grand public. À plusieurs reprises, en montagne, il semble plus fort que le leader du Team Sky, Bradley Wiggins ; mais il se plie aux consignes d’équipe et ne joue pas sa carte personnelle. Il termine deuxième de la Grande Boucle, derrière Bradley Wiggins. Cependant, Dave Brailsford annonce immédiatement que, l’année suivante, les rôles seraient inversés et que Christopher Froome deviendrait le leader de la formation sur le Tour. Peu après, il obtient la médaille de bronze dans l’épreuve contre la montre aux jeux Olympiques de Londres.

Toujours en 2012, il est le leader du Team Sky sur le Tour d’Espagne. Bien qu’il ait toute une équipe à son service, il ne prend que la quatrième place de l’épreuve, remportée par l’Espagnol Alberto Contador. Nulle déception chez lui : il a fait son apprentissage de leader d’équipe ; il a aussi éloigné, certes par défaut, les soupçons de dopage, montrant que les efforts qu’il avait consentis durant le Tour ne lui permettaient pas de demeurer au même niveau quelques semaines plus tard.

C’est en leader du Team Sky que Christopher Froome aborde la saison 2013, même si Bradley Wiggins remet en cause par voie de presse ce statut, qu’il revendique en tant que vainqueur sortant du Tour de France. Néanmoins, Bradley Wiggins, malade, abandonne le Giro, dont il avait fait son objectif majeur, puis déclare forfait pour la Grande Boucle. Christopher Froome r [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  FROOME CHRISTOPHER (1985- )  » est également traité dans :

SPORT - L'année 2019

  • Écrit par 
  • Félicien BONCENNE
  •  • 11 707 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Cyclisme : Bernal nouveau prodige, impressionnant Alaphilippe »  : […] La saison 2019 de cyclisme a tenu en haleine tous les passionnés de la « petite reine » tant le spectacle a été de mise lors des principaux rendez-vous de l’année, et en particulier lors de la cent sixième édition du Tour de France, marquée par la victoire du jeune colombien Egan Bernal, devenu à vingt-deux ans le plus jeune vainqueur de la Grande Boucle depuis le Français François Faber en 1909, […] Lire la suite

SPORT - L'année 2018

  • Écrit par 
  • Félicien BONCENNE
  •  • 10 001 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cyclisme : Geraint Thomas détrône Christopher Froome »  : […] La saison 2018 de cyclisme a été marquée par le passage de témoin symbolique entre Christopher Froome et le Gallois Geraint Thomas à l’issue de la cent cinquième édition du Tour de France et par des soupçons de dopage pesant sur Froome, qui est longtemps resté sous la menace d’une suspension et de l’annulation de certains de ses résultats obtenus en 2017. Il était en effet reproché au Britannique […] Lire la suite

SPORT - L'année 2017

  • Écrit par 
  • Félicien BONCENNE
  •  • 11 328 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cyclisme : l’ombre du dopage plane encore »  : […] On aurait pu, et même préféré, écrire uniquement sur les performances de la saison en évoquant Christopher Froome et Peter Sagan, les deux principaux protagonistes de l’année 2017, ainsi qu’ils l’avaient déjà été la saison dernière. Malheureusement, une sérieuse suspicion de dopage impliquant Christopher Froome est venue assombrir le bilan de cette saison cycliste. Vainqueur en juillet du Tour de […] Lire la suite

SPORT - L'année 2016

  • Écrit par 
  • Félicien BONCENNE
  •  • 7 837 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cyclisme : Froome roi du Tour, Sagan roi du peloton »  : […] Confronté depuis plus deux décennies à d’innombrables révélations et scandales liés au dopage, le cyclisme a semblé retrouver un peu de crédibilité en 2016. Mais cette interprétation reste fragile, tant la défiance envers les performances des coureurs est élevée. Cependant, l’analyse de la saison laisse entrevoir l’espoir d’un retour à plus de sérénité dans l’acceptation des résultats par les obse […] Lire la suite

SPORT - L'année 2015

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 6 927 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cyclisme : le présent victime du passé »  : […] Le cyclisme retrouvera-t-il un jour sa crédibilité ? Difficile de répondre par l’affirmative à cette question. Ce sport connaît une situation paradoxale, comme on a pu le voir à l’occasion du Tour de France 2015 : d’un côté, la popularité de la Grande Boucle et du vélo ne se dément pas, la foule se massant toujours le long des routes pour voir le peloton en un court instant de fête ; d’un autre c […] Lire la suite

SPORT - L'année 2013

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 6 066 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Cyclisme : cent Tours et des espoirs »  : […] Le Tour de France fêtait en 2013 sa centième édition. Celle-ci était conçue comme un grand spectacle, avec un départ inédit en Corse , un contre-la-montre se terminant au Mont-Saint-Michel, le passage par le Ventoux, les célèbres lacets de L’Alpe-d’Huez empruntés deux fois dans la même journée par le peloton, un final en semi-nocturne sur les Champs-Élysées, suivi d’une fête lumineuse à laquelle […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « FROOME CHRISTOPHER (1985- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/christopher-froome/