CHILPÉRIC Ier (539-584) roi de Neustrie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi mérovingien de Neustrie, né en 539, mort en 584 à Chelles.

Fils de Clotaire Ier et d'Arégonde, Chilpéric reçoit, lors du partage du royaume de son père (mort en 561) avec ses trois demi-frères (fils d'Ingonde, sœur d'Arégonde), la région la plus pauvre, celle de Soissons. Viennent toutefois s'y ajouter les meilleures terres de Caribert (roi de Paris), à la mort de celui-ci en 567, et le royaume de Chilpéric correspond alors en grande partie à la région qui deviendra la Neustrie. En 567, Chilpéric répudie sa première femme Audovère pour épouser Galswinthe, sœur de la princesse wisigothe Brunehaut, elle-même récemment mariée avec le demi-frère de Chilpéric et roi d'Austrasie Sigebert Ier. Mais il fait bientôt assassiner Galswinthe, à l'instigation de sa maîtresse Frédégonde qu'il s'empresse d'épouser. Les retombées de ce crime constitueront le seul fil identifiable dans l'écheveau qu'est l'histoire des Francs au cours des quatre décennies suivantes : les guerres entre les royaumes d'Austrasie et de Neustrie. Sigebert d'abord, qui a toujours entretenu de mauvaises relations avec Chilpéric, puis ses descendants, manipulés par Brunehaut, chercheront ainsi à se venger du meurtre de Galswinthe sur Chilpéric, Frédégonde et leur famille.

Sauvé d'un sort qui aurait pu être funeste par l'assassinat de Sigebert en 575, Chilpéric voit lui échapper les terres du jeune héritier du défunt, Childebert II, par les manœuvres de Gontran, son troisième demi-frère, roi de Bourgogne et d'Orléans. Chilpéric parvient néanmoins à s'allier avec Childebert contre Gontran, en reconnaissant le jeune monarque comme son héritier (581). Mais l'alliance fait long feu : en 583, Childebert et Gontran se liguent de nouveau et, un an plus tard, Chilpéric est assassiné par un inconnu. Il laisse un fils de quatre mois, Clotaire II.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  CHILPÉRIC I er (539-584) roi de Neustrie  » est également traité dans :

BRUNEHAUT (543 env.-613) reine d'Austrasie

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 287 mots

Fille d'Athanagilde, roi des Wisigoths, Brunehaut épousa vers 566-568 un petit-fils de Clovis, Sigebert I er , qui régnait sur l'Austrasie. Vers le même moment sa sœur Galswinthe épousa le roi de Neustrie Chilpéric I er mais celui-ci ne tarda pas à l'assassiner à l'instigation de sa concubine Frédégonde. La vengeance que Brunehaut exigea de ce meurtre entraîna pendant près d'un demi-siècle un con […] Lire la suite

CHILDEBERT II (570-595) roi d'Austrasie (575-595) et roi de Bourgogne (592 ou 593-595)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 266 mots

Fils de Sigebert I er et de Brunehaut. Encore très jeune à la mort de son père, en 575, Childebert II demeura sous la tutelle de sa mère, laquelle était en conflit avec son oncle, le roi de Neustrie Chilpéric I er . En 575, un deuxième oncle, Gontran, roi de Bourgogne, intervint pour protéger les terres méridionales de Childebert contre Chilpéric. Deux ans plus tard, Gontran adopta son jeune nev […] Lire la suite

FRÉDÉGONDE (545 env.-597) reine de Neustrie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 270 mots

Épouse de Chilpéric I er , roi de Neustrie, Frédégonde est née à Montdidier vers 545 et morte à Paris en 597. Simple suivante à l'origine, Frédégonde devient la maîtresse du roi mérovingien Chilpéric I er , qu'elle persuade d'assassiner sa femme, la reine Galswinthe (vers 568). Cette dernière était cependant la sœur de Brunehaut, l'épouse du demi-frère de Chilpéric, Sigebert I er , roi d'Austrasie […] Lire la suite

GALSWINTHE (540 env.-568) reine de Neustrie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 146 mots

Fille d'Athanagilde, roi des Wisigoths d'Espagne, et de Goswinthe, Galswinthe était aussi la sœur aînée de Brunehaut, reine d'Austrasie, ainsi que la femme de Chilpéric I er , roi de Neustrie. Chilpéric, qui a répudié sa première femme Audovère vers 565, épousa Galswinthe à Rouen en 567. Il lui constitua un douaire comprenant la Bigorre et le Béarn, ainsi que Limoges, Bordeaux et Cahors. Mais elle […] Lire la suite

GONTRAN (545 env.-592 ou 593) roi de Bourgogne (561-592 ou 593)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 323 mots

Fils de Clotaire I er , Gontran reçut le royaume d'Orléans, qui incluait la Bourgogne, lorsque les possessions de son père furent partagées en quatre en 561. Il agrandit son territoire lorsque son frère Caribert I er , roi de Paris, s'éteignit en 567. Fin stratège, il s'efforça d'empêcher ses deux frères encore en vie, Chilpéric I er et Sigebert I er , d'accaparer trop de pouvoir, s'alliant tantô […] Lire la suite

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La capitale mérovingienne »  : […] L'essor de la monarchie mérovingienne fit jouer à Paris, pendant nombre de décennies du vi e et du vii e  siècle, un rôle de capitale. La ville recouvra alors une part notable de l'extension qu'elle avait avant les désastres de la fin du iii e  siècle. Dès 508, Clovis, ayant accru notablement ses territoires vers le sud, fixe à Paris « le siège de son royaume ». Son fils Childebert I er est « ro […] Lire la suite

SIGEBERT Ier (535 env.-575) roi d'Austrasie (561-575)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 238 mots

Fils de Clotaire I er et d'Ingonde, Sigebert I er mena avec succès une lutte sans merci contre son demi-frère Chilpéric I er . Lorsque son père mourut en 561, son royaume fut divisé entre ses quatre héritiers selon la coutume franque. Sigebert I er reçut ainsi l'Austrasie, au nord-est, ainsi que certaines régions de l'Aquitaine et de la Provence. Il y ajouta de nouveaux territoires (Poitiers, T […] Lire la suite

Pour citer l’article

« CHILPÉRIC Ier (539-584) roi de Neustrie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chilperic-ier/